AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Journée 22 : Paris Volley / CVB 52 HM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yvan reynaud
Medaillé de bronze


Nombre de messages : 892
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Journée 22 : Paris Volley / CVB 52 HM   Ven 11 Mar - 20:22

Pronostics,

Nancy - Tours 0/3 (déjà joué)
Beauvais - Ajaccio 3/1
Paris - Chaumont 0/3
Cannes - Lyon 3/0
Montpellier - Sète 3/1
Nantes - Narbonne 3/0
Poitiers - Toulouse 2/3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dom_p
Regional


Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Journée 22 : Paris Volley / CVB 52 HM   Ven 11 Mar - 21:33

Beauvais - Ajaccio 3/2
Paris - Chaumont 3/2
Cannes - Lyon 3/1
Montpellier - Sète 1/3
Nantes - Narbonne 3/0
Poitiers - Toulouse 3/0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yvan reynaud
Medaillé de bronze


Nombre de messages : 892
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Journée 22 : Paris Volley / CVB 52 HM   Sam 12 Mar - 20:28

Le compte rendu du site du Paris Volley

Après avoir mené 23-20 dans le quatrième set puis avoir obtenu une balle de match, le Paris Volley s’est finalement incliné au tie-break contre Chaumont (25-17, 27-29, 25-22, 25-27, 10-15 en 2h11) vendredi soir lors de la 22e journée de Ligue AM. C’est la quatrième défaite consécutive des Parisiens avant un déplacement à Tours, dans une semaine.


1er set : Paris tranquille
C’est Chaumont qui prend le meilleur départ et mène au score (1-3) notamment après ce missile de Rhein directement sur Dmitrii Bahov. En plein dans le mille ! Pourtant le Paris Volley vire en tête au temps mort technique (8-6) après une attaque de Mitja Gasparini le long de la ligne et une belle série au service de Bahov. Les joueurs de la capitale font le trou (13-10 puis 16-12) et gèrent leur avance, presque tranquillement pourrait-on dire. C’est à l’orée du money-time que le show Gasparini commence. Le pointu parisien sert la foudre avec trois services gagnants consécutives ! A 22-15, le CVB 52 est au supplice. Une passe rapide au centre de Saitta pour Kreek donne 8 balles de set aux locaux. Boyer retarde l’échéance mais le central estonien conclut une manche sans frayeur pour les joueurs de la capitale.

2e set : Le réveil de Boyer
On ne l’avait quasiment pas vu jusque-là, Stephen Boyer sera le grand homme de cette deuxième manche. Après un set initial raté, Chaumont prend le score et sonne le réveil, bien soutenu par la grosse caisse de ses bruyants supporters. Et c’est le jeune pointu haut-marnais qui montre la voie au CVB 52. Boyer va inscrire 9 points dans ce set, soit près de la moitié de son total final. Boyer profite d’une mésentente entre Saitta et Gasparini (1-2), Boyer vise le poste 6 (2-4), Boyer crucifie le block parisien en poste 2 (4-Cool, Boyer transperce la défense (9-14). N’en jetez plus ! Martin Repak cherche son pointu en première intention et le moins que l’on puisse dire est qu’il le trouve. Chaumont fait le trou (11-16) mais Paris n’abdique pas en remportant notamment un rallye à 13-18. Gasparini redevient monstrueux au service avec une nouvelle série de trois aces qui permet aux hommes de Dorian Rougeyron de revenir à une longueur du CVB 52 (17-18). Paris s’arrache pour égaliser sur une grande diagonale de Nicholas Hoag (19-19 puis 23-23). Tout l’environnement monte d’un cran : la tension, les cris des supporters chaumontais, le bruit de la grosse caisse. Les deux formations disposent de deux balles de set. A 27-27, la rencontre bascule grâce au block défense chaumontais. Gasparini est d’abord blocké par Wounembaina (27-28) avant d’être une nouvelle fois blocké. Les hommes de Silvano Prandi, absent vendredi soir pour un problème rénal, reviennent dans la course (27-29 en 33 minutes).

3e set : Paris s’arrache
Chaumont prend la marque avec une attaque de Rhein (0-1 puis 2-3) mais Paris reste au contact. Un nouvel ace de Gasparini donne un léger avantage aux Parisien à la première pause technique (8-6). Boyer sous l’éteignoir, le CVB ne peut rivaliser longtemps avec les joueurs de la capitale qui s’échappent après une pipe de Hoag et une attaque trop longue de D’Almeida (16-13). Les Haut-marnais sont bousculés à l’image de ce double block sur Boyer à l’approche du money time (19-15). Toutefois, Paris remet ses adversaires en selle après deux fautes consécutives au filet (23-22). Pour confirmer sa baisse de régime, Boyer attaque trop fort et voit son ballon sortir (24-22) avant que Rhein ne touche la mire (25-22 en 26 minutes). Mais que ce fût âpre !

4e set : Et Chaumont lâche ses coups …
Dynamisé par le gain de la troisième manche, Paris débute bien le set grâce à Gasparini et Kreek (2-1), mais Chaumont profite d’erreurs parisiennes pour virer en tête au temps mort technique (7-Cool. Les deux formations n’arrivent pas à se départager (8-8 puis 16-16). Paris donne beaucoup en multipliant les fautes directes au service. A l’approche du money time, les hommes de Dorian Rougeyron font un premier break (20-18 grâce à Hoag puis Jorge Fernandez qui garde son bras en l’air pour contrer une feinte de Wounembaina). Le central espagnol blocke ensuite Boyer : 23-20. C’est presque dans la poche, la victoire tend les bras aux joueurs de la capitale. Près du banc, le technicien parisien y croit et sourit. Une pipe de Rhein permet de stopper l’hémorragie (23-21). C’est le moment que choisit Stephen Boyer pour retrouver son service et lâcher ses coups. Gasparini est blocké, Wounembaina profite d’une réception parisienne hasardeuse et Chaumont repasse devant à la stupéfaction des supporters locaux (23-24). Une attaque trop longue de l’attaquant camerounais du CVB permet aux Parisiens de se procurer une balle de match (25-24). Mais Repak sert Boyer dont le smash le long de la ligne est validé. Sur l’engagement, l’attaque de Bahov est remontée deux fois et, dans la foulée, Boyer envoie le ballon dans les pieds de Steuerwald (25-26). Contre toute attente, Chaumont a l’occasion d’égaliser … et elle la saisit. Wounembaina sert sur Jacopo Massari qui ne peut tenir la réception. Un coup de froid s’abat sur les supporters parisiens pendant que les bruyants chaumontais exultent (25-27 en 31 minutes).

5e set : Paris ne s’en remet pas
Emotionnellement le Paris Volley va-t-il pouvoir surpasser cette amère déception ? Il semble que oui. Gasparini et Kreek servent un ace et Bahov retrouve son bras : Paris fait un premier break (6-4 puis 7-5). Mais Bahov est blocké puis Wounembaina sort un ace. Les visiteurs mènent 8-9 et le coach parisien demande à ne plus faire de faute. Peine perdue car Gasparini smashe trop à gauche de la ligne, Bahov est blockée et la réception ratée des locaux donnent un avantage quasi définitif au CVB (8-12). Un dernier espoir parisien s’évanouit avec ce service de Gasparini qui s’empale dans le filet (9-13). Pour enfoncer un peu plus les joueurs de la capitale, Chaumont remporte un dernier rallye sur une attaque out du pointu slovène (9-14). Un ultime service trop long de Bahov donne une victoire inespérée à Chaumont (10-15 en 16 minutes).

Grâce à ce succès, le CVB 52 conforte sa troisième place à 6 points de Tours, leader provisoire vendredi soir. Paris n’a que ses yeux pour pleurer sa quatrième défaite consécutive. Les coéquipiers de Davide Saitta sont sixièmes à 8 longueurs de leurs adversaires haut-marnais. Montpellier (9e), premier non-qualifié pour les playoffs, est quand même à 7 points avant de recevoir Sète, son voisin le leader, samedi. En ce moment, le Paris Volley regarde plutôt derrière lui pour se persuader qu’il va bien jouer le tournoi final de la Ligue AM. Mathématiquement, rien n’est fait. Sportivement, tout reste à faire.

Le match en chiffres
24 : les points de Wounembaina, le meilleur marqueur de la soirée avec 56% de réussite en attaque. Le Camerounais devance Stephen Boyer, son coéquipier (23 points) et Mitja Gasparini (23 points et 45% de réussite).
16 : les points d’Ardo Kreek dont 4 blocks
8 : les aces de Mitja Gasparini -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stak52
Champion d'europe


Nombre de messages : 436
Age : 55
Localisation : LUZY SUR MARNE
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Journée 22 : Paris Volley / CVB 52 HM   Dim 13 Mar - 13:44

yvan reynaud a écrit:
Le compte rendu du site du Paris Volley

Après avoir mené 23-20 dans le quatrième set puis avoir obtenu une balle de match, le Paris Volley s’est finalement incliné au tie-break contre Chaumont (25-17, 27-29, 25-22, 25-27, 10-15 en 2h11) vendredi soir lors de la 22e journée de Ligue AM. C’est la quatrième défaite consécutive des Parisiens avant un déplacement à Tours, dans une semaine.


1er set : Paris tranquille
C’est Chaumont qui prend le meilleur départ et mène au score (1-3) notamment après ce missile de Rhein directement sur Dmitrii Bahov. En plein dans le mille ! Pourtant le Paris Volley vire en tête au temps mort technique (8-6) après une attaque de Mitja Gasparini le long de la ligne et une belle série au service de Bahov. Les joueurs de la capitale font le trou  (13-10 puis 16-12) et gèrent leur avance, presque tranquillement pourrait-on dire. C’est à l’orée du money-time que le show Gasparini commence. Le pointu parisien sert la foudre avec trois services  gagnants consécutives ! A 22-15, le CVB 52 est au supplice. Une passe rapide au centre de Saitta pour Kreek donne 8 balles de set aux locaux. Boyer retarde l’échéance mais le central estonien conclut une manche sans frayeur pour les joueurs de la capitale.

2e set : Le réveil de Boyer
On ne l’avait quasiment pas vu jusque-là, Stephen Boyer sera le grand homme de cette deuxième manche. Après un set initial raté, Chaumont prend le score et sonne le réveil, bien soutenu par la grosse caisse de ses bruyants supporters. Et c’est le jeune pointu haut-marnais qui montre la voie au CVB 52. Boyer va inscrire 9 points dans ce set, soit près de la moitié de son total final. Boyer profite d’une mésentente entre Saitta et Gasparini (1-2), Boyer vise le poste 6 (2-4), Boyer crucifie le block parisien en poste 2 (4-Cool, Boyer transperce la défense (9-14). N’en jetez plus !  Martin Repak cherche son pointu en première intention et le moins que l’on puisse dire est qu’il le trouve. Chaumont fait le trou (11-16) mais Paris n’abdique pas en remportant notamment un rallye à 13-18. Gasparini redevient monstrueux au service avec une nouvelle série de trois aces qui permet aux hommes de Dorian Rougeyron de revenir à une longueur du CVB 52 (17-18). Paris s’arrache pour égaliser sur une grande diagonale de Nicholas Hoag (19-19 puis 23-23). Tout l’environnement monte d’un cran : la tension, les cris des supporters chaumontais, le bruit de la grosse caisse. Les deux formations disposent de deux balles  de set. A 27-27, la rencontre bascule  grâce au block défense chaumontais. Gasparini est d’abord blocké par Wounembaina (27-28) avant d’être une nouvelle fois blocké. Les hommes de Silvano Prandi, absent vendredi soir pour un problème rénal, reviennent dans la course (27-29 en 33 minutes).

3e set : Paris s’arrache
Chaumont prend la marque avec une attaque de Rhein (0-1 puis 2-3) mais Paris reste au contact. Un nouvel ace de Gasparini donne un léger avantage aux Parisien à la première pause technique (8-6). Boyer sous l’éteignoir, le CVB ne peut rivaliser longtemps avec les joueurs de la capitale qui s’échappent après une pipe de Hoag et une attaque trop longue de D’Almeida (16-13). Les Haut-marnais sont bousculés à l’image de ce double block sur Boyer à l’approche du money time (19-15). Toutefois, Paris remet ses adversaires en selle après deux fautes consécutives au filet (23-22). Pour confirmer sa baisse de régime, Boyer attaque trop fort et voit son ballon sortir (24-22) avant que Rhein ne touche la mire (25-22 en 26 minutes). Mais que ce fût âpre !

4e set : Et Chaumont lâche ses coups …
Dynamisé par le gain de la troisième manche, Paris débute bien le set grâce à Gasparini et Kreek (2-1),  mais Chaumont profite d’erreurs parisiennes pour virer en tête au temps mort technique (7-Cool. Les deux formations n’arrivent pas à se départager (8-8 puis 16-16). Paris donne beaucoup en multipliant les fautes directes au service. A l’approche du money time, les hommes de Dorian Rougeyron font un premier break (20-18 grâce à Hoag puis Jorge Fernandez qui garde son bras en l’air pour contrer une feinte de Wounembaina). Le central espagnol blocke ensuite Boyer : 23-20. C’est presque dans la poche, la victoire tend les bras aux joueurs de la capitale. Près du banc, le technicien parisien y croit et sourit. Une pipe de Rhein permet de stopper l’hémorragie (23-21). C’est le moment que choisit Stephen Boyer pour retrouver son service et lâcher ses coups. Gasparini est blocké, Wounembaina profite d’une réception parisienne hasardeuse et Chaumont repasse devant à la stupéfaction des supporters locaux (23-24). Une attaque trop longue de l’attaquant camerounais du CVB permet aux Parisiens de se procurer une balle de match (25-24). Mais Repak sert Boyer dont le smash le long de la ligne est validé. Sur l’engagement, l’attaque de Bahov est remontée deux fois et, dans la foulée, Boyer envoie le ballon dans les pieds de Steuerwald (25-26). Contre toute attente, Chaumont a l’occasion d’égaliser … et elle la saisit. Wounembaina sert sur Jacopo Massari qui ne peut tenir la réception. Un coup de froid s’abat sur les supporters parisiens pendant que les bruyants chaumontais exultent (25-27 en 31 minutes).

5e set : Paris ne s’en remet pas
Emotionnellement le Paris Volley va-t-il pouvoir surpasser cette amère déception ? Il semble que oui. Gasparini et Kreek servent un ace et Bahov retrouve son bras : Paris fait un premier break (6-4 puis 7-5). Mais Bahov est blocké puis Wounembaina sort un ace. Les visiteurs mènent 8-9 et le coach parisien demande à ne plus faire de faute. Peine perdue car Gasparini smashe trop à gauche de la ligne, Bahov est blockée et la réception ratée des locaux donnent un avantage quasi définitif au CVB (8-12). Un dernier espoir parisien s’évanouit avec ce service de Gasparini qui s’empale dans le filet (9-13). Pour enfoncer un peu plus les joueurs de la capitale, Chaumont remporte un dernier rallye sur une attaque out du pointu slovène (9-14). Un ultime service trop long de Bahov donne une victoire inespérée à Chaumont (10-15 en 16 minutes).

Grâce à ce succès, le CVB 52 conforte sa troisième place à 6 points de Tours, leader provisoire vendredi soir. Paris n’a que ses yeux pour pleurer sa quatrième défaite consécutive. Les coéquipiers de Davide Saitta sont sixièmes à 8 longueurs de leurs adversaires haut-marnais. Montpellier (9e), premier non-qualifié pour les playoffs, est quand même à 7 points avant de recevoir Sète, son voisin le leader, samedi. En ce moment, le Paris Volley regarde plutôt derrière lui pour se persuader qu’il va bien jouer le tournoi final de la Ligue AM. Mathématiquement, rien n’est fait. Sportivement, tout reste à faire.

Le match en chiffres
24 : les points de Wounembaina, le meilleur marqueur de la soirée avec 56% de réussite en attaque. Le Camerounais devance Stephen Boyer, son coéquipier (23 points) et Mitja Gasparini (23 points et 45% de réussite).
16 : les points d’Ardo Kreek dont 4 blocks
8 : les aces de Mitja Gasparini -


merci yvan, la on sait tout du match
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yvan reynaud
Medaillé de bronze


Nombre de messages : 892
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Journée 22 : Paris Volley / CVB 52 HM   Dim 13 Mar - 19:49

...Stack, c'est le compte rendu de la personne du Paris volley. J'ai juste fait un copier/coller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journée 22 : Paris Volley / CVB 52 HM   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journée 22 : Paris Volley / CVB 52 HM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [13ème journée] MSB - Paris-Levallois
» 22ème journée de Top 14
» [19ème journée] MSB - Paris-Levallois
» [13° journée] MSB - Paris Levallois
» 33ème journée : Strasbourg - Paris SG II (1-1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du CVB 52 HM :: Equipes :: Ligue A-
Sauter vers: