AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Journée 5 : Paris volley / CVB 52 HM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yvan reynaud
Medaillé de bronze


Nombre de messages : 892
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Journée 5 : Paris volley / CVB 52 HM   Jeu 17 Nov - 22:08

Pronostic,

Ajaccio / Narbonne : 3/2 (déjà joué)


Paris volley / CVB 52 HM : 0/3

Poitiers / Toulouse : 3/1

Nice / Tours : 0/3

Cannes / Montpellier : 3/2

Sète / Nantes : 1/3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yvan reynaud
Medaillé de bronze


Nombre de messages : 892
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Journée 5 : Paris volley / CVB 52 HM   Mer 23 Nov - 0:14

...le compte rendu du paris volley sur le match de samedi et la victoire du cvb trois sets à deux...



"C’est une lutte acharnée, belle et indécise, une empoignade parfois féroce et ardente que se sont livrés le Paris Volley et Chaumont, samedi soir à Charpy. Le match débute sans round d’observation et en trombe pour les Parisiens qui veulent donner le ton avec un block de Thiago Sens sur Nathan Wounembaina (1-0). Le Camerounais souffre encore face à Kamil Baranek (2-1) mais son compère en attaque Matej Patak et Daniel McDonnell, au centre, font plus que maintenir Chaumont à flot (5-6). Aucune des deux équipes ne veut lâcher dans un début de set accroché et tendu. Une pipe de Baranek permet aux champions de France de virer en tête au premier temps mort technique (8-7) mais c’est le CVB 52 qui fait le premier break au terme de deux rallyes : le premier est conclu par un smash trop long d’Ardo Kreek avant que Gonzalez ne fête son block sur Franco auprès de ses supporters (10-12). Jusque-là mis sous l’éteignoir par le contre parisien, Stéphen Boyer, la perle chaumontaise, sort un peu de sa coquille mais deux erreurs haut-marnaises permettent à Paris de revenir (16-16). Un ace de Nuño Pinheiro, un block de Thiago et une attaque de Franco renversent même la situation (19-16) à la faveur des locaux. Le coup est rude pour le CVB qui perd un nouveau rallye. L’attaque de Baranek donne ensuite 4 balles de set aux Parisiens, balle immédiatement convertie : Patak est défendu et Thiago conclut (25-20).

Serré et de haut niveau, le deuxième set part sur les mêmes bases. Les joueurs de la capitale prennent le score grâce à un block agressif (Franco contre Boyer puis Wounembaina pour le 3-2) et un Baranek tranchant (8-7). Patak, intenable, puis Sol, sur un ace, donnent encore un premier avantage (14-16) au CVB 52 jusqu’aux portes du money time. A ce moment, la tension monte d’un cran. Une pipe de Baranek puis un rallye conclut par Franco permettent l’égalisation parisienne. C’est sûr, la première équipe qui flanche perdra le set. Boyer desserre l’emprise du block parisien pour donner les premières balles de set à Chaumont (23-24 puis 24-25) mais ces espoirs seront annihilés par des erreurs du CVB au service. Les parisiens prennent l’avantage sur un superbe rallye : Boyer et Franco sont ralentis, Pinheiro va chercher le ballon au pied de la table de marque et Franco termine le travail (26-25). Le capitaine parisien exulte face à la tribune d’honneur. Une énorme pipe de Wounembaina annule l’avantage. Baranek contre le Camerounais … mais le ballon sort de peu. Chaumont reprend le score par deux fois mais Franco, encore, refuse de donner le set aux visiteurs (30-30). L’attaque de Boyer est remontée, Thiago vise droit devant. Cette fois c’est la bonne pour Paris : au terme d’un nouveau rallye, Kreek donne le set aux locaux (32-30). Le rictus de joie du central estonien prouve que Paris revient de loin dans cette manche et sur ce dernier point.

Au retour des 10 minutes de pause, les hommes de Silvano Prandi reviennent avec de nouvelles intentions. Boyer trouve plus souvent la faille dans le block parisien et Patak garde la cadence. Le CVB s’échappe (5-Cool et Boyer, encore très haut, trouve la diagonale (6-10). Franco et Baranek sonnent le réveil (11-13) mais McDonnell, au centre, et un ace de Wounembaina font mal à la tête des Parisiens (15-19) à l’approche du money time. Si l’on ajoute, à l’armada haut-marnaise, la main chaude de Patak (18-23), voici arrivé le moment de la balle de set pour les visiteurs. C’est le service dans le filet de Kreek qui permet au CVB de revenir (20-25), d’espérer encore un retour. 

Et ce come-back prend forme très rapidement, dans la quatrième manche. McDonnell fait son show, au centre : l’Américain smashe et blocke Kévin Kaba (1-4) puis Javier Gonzalez, le passeur chaumontais, pousse plus fort que Kreek (4-7). Paris perd pied quand Patak tape dans les mains de Pinheiro et Sol blocke Franco puis aggrave le score d’une première main (5-12). Aïe. Les hommes de Prandi gèrent leur avance sans trembler même si les champions de France reviennent petit à petit à l’image de Franco, très haut, qui transperce le block cvbiste (17-21). Paris se résout à la supériorité haut-marnaise dans cette 4e manche. Une première main de Gonzalez donne 4 balles d’égalisation à 2 sets partout. Ce sera fait quand Baranek touchera la mire (20-25).

Après plus de deux heures de tension, surtout dans les deux premiers sets, c’est donc le tie-break qui va départager les deux formations. Remis de ces deux manches difficiles, le Paris Volley prend le score quand Franco blocke Wounembaina (1-0). Le public parisien se reprend à y croire. Les signes sont là : Franco conclut un rallye et Kaba renvoie McDonnell à ses études (6-4). Charpy s’embrase sur la série suivante grâce au pointu parisien qui passe en force en poste 2 (9-5). Paris s’envole mais un grain de sable va gripper la belle machine de la capitale. Un grain de sable ou plutôt un pied que les arbitres ne verront pas sur la ligne lors du service de Wassim Ben Tara. Oh, qu’elle fera mal cette faute non sifflée (le président chaumontais reconnaîtra à la fin du match que Ben Tara avait bien mordu la ligne). Paris se retrouve à 10-8, après une faute de fil, alors qu’il pouvait prétendre à mener 11-7. La différence n’est pas mince car Franco est blocké : 10-10. Allez, Paris n’a pas perdu le fil même s’il garde le score sur 3 fautes chaumontaises au service (13-12). On ne le sait pas encore mais les hommes de Dorian Rougeyron vont stopper net : rapide au centre, Sol égalise. L’attaque de Franco est défendue et Patak donne une balle de match (13-14). Il n’en faudra pas plus. Chaumont l’emporte (13-15) sur une dernière faute parisienne après plus de 2h30 de match. 
Le clapping est pour les joueurs chaumontais face à son public venu bruyamment à Charpy. Les regrets sont pour Paris. Franco, de rage, tape du poing sur le banc. Les hommes de Dorian Rougeyron devront se remettre de cette déception, et pourquoi pas s’en servir, samedi prochain, chez le leader montpelliérain."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Journée 5 : Paris volley / CVB 52 HM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [13ème journée] MSB - Paris-Levallois
» 22ème journée de Top 14
» [19ème journée] MSB - Paris-Levallois
» [13° journée] MSB - Paris Levallois
» 33ème journée : Strasbourg - Paris SG II (1-1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du CVB 52 HM :: Equipes :: Ligue A-
Sauter vers: