AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 saison 2006/2007 PRO B

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant
AuteurMessage
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Ven 30 Mar - 21:31

La défaite de trop

Depuis des mois, les joueurs de Saint-Louis (Pro B) se battent pour éviter les play-down. Un temps ils ont même occupé les huitième et neuvième places leur permettant de les éviter. Après une nouvelle défaite, face à Saint-Nazaire (0-3), les Ludoviciens y sont condamnés.
Cette fois, Saint-Louis est en play-down, il n'y échappera pas. A cinq matchs de la fin, il est trop tard pour espérer un retour de dernière minute. Autant s'y faire et s'y préparer au mieux.
Le mieux, pour cela, serait de casser cette sale séries de défaites. L'équipe en est à quatre, deux à la maison, autant à l'extérieur. Cela commence à peser, cela va finir par freiner les ardeurs, briser ambiance et confiance.
« Cela fait quelques temps déjà qu'on joue à "on oublie tout et on recommence" », dévoile Darek Blonski, l'entraîneur. Cela ne suffit apparemment pas car Saint-Louis continue à perdre.
Samedi soir, pourtant, au moment de recevoir Saint-Nazaire, les locaux avaient tenté un coup de poker, avec un Six qui fleurait bon la Nationale 1 de l'an dernier, avec des recrues sur le banc et Puchalski titulaire.

« Se battre pour préserver
notre 11e place »


« Cela aurait pu marcher. D'ailleurs, les deux premiers sets ont montré une équipe combative, de la cohérence et de la solidarité. C'est ce qui faisait notre force à l'époque, autrefois. » Effectivement ces joueurs-là se sont accrochés. « Il est juste dommage qu'on n'ait pas pu maintenir ce même niveau de jeu au troisième set. » Avec ce nouveau 0-3, Saint-Louis ne marque plus de point et reste en panne.

Même si les play-down ne peuvent plus être évités, ils se préparent dès aujourd'hui. « On doit se battre pour préserver notre onzième place », prévient Darek Blonski. Les mieux classés auront le privilège de recevoir au retour, avec un éventuel match d'appui à domicile. Si Saint-Louis y va dans cet état, avec une dernière victoire qui semble cloîtrée à un passé révolu, il aura du mal à s'en sortir.

« Ce qui va venir doit nous aider à préparer les play-down. » Avec Saint-Louis il a connu deux fois ce difficile exercice. La première, les Haut-Rhinois étaient derniers avant de remonter le peloton et se sauver in extremis. A la seconde tournée, Saint-Louis venait de manquer les play-offs pour un rien et a vécu les play-down les doigts dans le nez. La formule a changé : avec les duels tout peut arriver, surtout le pire.

« Envisager les
matches différemment »


« D'un autre côté, c'est bien d'être déçu de ces play-down. Cela montre qu'on a prouvé pouvoir mieux faire. Pour les éviter il fallait placer cinq équipes derrière soi. En début de saison, je me demandais devant qui on pouvait finir. Il y avait Harnes, Grenoble, mais les autres je ne voyais vraiment pas. A plusieurs reprises on a su accrocher de belles équipes. Surtout on ne finit pas dernier. C'est ce qu'on voulait. »

Un autre championnat commence presque, avec des enjeux qui ont changé. A part Marseille, les prochains adversaires des Ludoviciens seront avant tout des sparring-partners pour préparer les play-down. « On va peut-être devoir envisager les matchs différemment. » La pression n'est plus la même, la manière importera plus... en espérant grignoter un succès d'ici Pâques. Réapprendre à gagner, ce serait bien.

Serge Bastide

source/© Dernières Nouvelles D'alsace, Lundi 26 Mars 2007/via le site de saint-louis-neuweg

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Sam 31 Mar - 9:47





La Voix du Nord - 31/03/2007
VOLLEY-BALL - PRO B Ce soir à Saint-Quentin, capitaine « Vlad » et le CVEC ne lâcheront rien !


Avec le temps, Vladislav Mandic s’est assagi. Mais le joueur n’a rien perdu de ses qualités. Bien au contraire. Christophe Haffner, son coach, l’a d’ailleurs propulsé capitaine du CVEC cette saison. Un rôle que l’ex-Saint-Quentinois, 30 ans, assume finalement avec une grande maturité.
Le Monténégrin du CVEC en a bel et bien fini avec ses interminables coups de gueule. Aujourd’hui, Vladislav Mandic ne « craque » plus lorsqu’il commet un mauvais geste. Il relève la tête. Cette saison d’ailleurs, ils n’ont pas été nombreux les adversaires du CVEC à jouer sur lui.
Même les Saint-Quentinois, à l’aller, l’avaient évité ! Preuve que « Vlad », comme le surnomment ses partenaires, est devenu un joueur respecté du championnat. Un attaquant-receptionneur aux qualités reconnues.

Doté d’une fine technique et d’un sens aigu du contre-pied, Vladislav Mandic a changé. Il ne se disperse plus, ne pleure plus sur son sort. Aujourd’hui, il encourage, mobilise et conseille. Un rôle dont semble en partie être à l’origine le brassard de capitaine que lui a confié son coach, en début de saison. « Au départ, dit-t-il, je ne voulais pas être capitaine car pour cela il faut être quelqu’un “d’idéal”. » Mais quand Bertrand Morelle est parti pour Saint-Quentin, « je ne voyais pas vraiment quelqu’un capable de bouger cette équipe ». Ce qui n’a pas été le cas de Christophe Haffner, qui a tout de suite vu en lui le seul homme capable d’assumer ce rôle, très important dans une équipe. « Un geste qui m’a vraiment fait plaisir » avoue Vladislav Mandic.
Et ce rôle, « je l’assume aujourd’hui, même si tous les joueurs de l’équipe sont capables de se prendre en main ». D’entrée Vladislav Mandic s’est en effet mis dans la peau d’une « locomotive ». « Je me suis dit qu’il fallait que je sois bon ! »
Histoire de montrer l’exemple et, surtout, de permettre au reste de l’équipe « de se construire, au fur et à mesure ». Le tout en n’oubliant pas d’aller donner un petit coup de main à ses partenaires quand bon lui semblait.

« Énorme travail »

C’est ainsi qu’en début de saison, il s’est parfois transformé en libero bis. Pour couvrir le petit nouveau, Giovanni Altavilla, tout droit venu de N3, le temps qu’il prenne ses marques et... ne finisse par « impressionner » son protecteur. « Ce qu’est en train de faire Giovanni, c’est un exploit ! Il a fait un énorme travail, comme Thierry Poutrain, du reste. » Deux ascensions à laquelle « Vlad » n’est cependant pas étranger.
À l’heure de son retour à Saint-Quentin, le capitaine du CVEC espère maintenant que son équipe sera capable de prendre sa revanche (défaite 3-2 à l’aller). « Sincèrement, au début de saison et vu le recrutement, je m’attendais à avoir de la qualité dans le groupe. Mais je ne pensais pas qu’on allait réaliser cette performance* car on a beaucoup changé de joueurs. Or, une fois encore, le travail a fait ses preuves. Et aujourd’hui, rien n’est impossible. » À tel point qu’une participation aux play-off, Vladislav Mandic ne l’écarte pas. « On n’a pas envie de lâcher ! Une chance, ça ne se présente pas deux fois dans la vie ! » •

FABRICE BOURGIS
*Actuellement le CVEC est 4e du général et toujours en lice pour une participation aux play-off.






La Voix du Nord - 31/03/2007
VOLLEY-BALL Dunkerque Grand Littoral à l’abordage d’Alès, l’un des favoris du championnat


Après deux victoires de suite aux dépens de Saint-Louis et d’Harnes, les volleyeurs dunkerquois se sont donné un peu d’air au classement. Neuvièmes, ils devront néanmoins à tout prix éviter une 10e place synonyme de play-down. Pour cela, il leur faudra réaliser un bon résultat, ce soir, face à Alès (2e).
Si le dauphin alésien est un colosse de ce championnat, les Dunkerquois ne seront nullement impressionnés par ce défi. En effet, le coup était passé bien près à l’aller. Après avoir mené 0-2, Dunkerque Grand Littoral était finalement tombé (3-2). Ceci dit, Alès est aujourd’hui en pole position pour accompagner les Narbonnais à l’échelon supérieur. Cette équipe complète et très régulière peut s’appuyer sur des joueurs d’expérience ayant connu la Pro A.

L’objectif sera donc de produire du beau jeu, de manière à ennuyer les Alésiens comme l’espère Gaël Bollengier. « C’est l’occasion de se situer par rapport au haut de tableau. Après deux victoires consécutives, nous avons moins de pression. Ce costume d’outsider nous convient plutôt bien et je sais que les joueurs sont capables de créer la surprise. »

Pour cela, il faudra toutefois prendre des risques, tenter, se lâcher et non se crisper comme face à Saint-Quentin ou à Ajaccio récemment. Actuellement en pleine confiance, les Dunkerquois abordent ce match au meilleur moment. En partant à l’abordage d’Alès, DGL préparera en outre dans le même temps les réceptions de Martigues et de Grenoble, deux adversaires directs. Autant de rencontres capitales dans l’optique du maintien… •

BENOÎT VALQUE

DUNKERQUE (9e) - ALÈS (2e) Ce soir, 20 h, salle Dewerdt.
* DUNKERQUE : Kraska, Delaye, Jeanlys, Sammier, Lemaire, Schaller, Brizola, Mourier, Marion, Gadenne.



La Voix du Nord - 31/03/2007
Harnes veut faire parler son orgueil


Déjà semble-t-il condamné à la relégation en N1 au travers de tous les indicateurs en place, Harnes n’a toutefois pas envie de voir le loquet de la grille se refermer sans monter au créneau.
Ce soir à Saint-Nazaire, club de l’ex-Artésien d’adoption Roger Vallée, les Harnésiens se mobiliseront donc au travers d’un certain consensus que Marc Maréchal espère fédérateur à défaut d’être totalement salvateur.
« Ce que je souhaite avant tout, c’est que nous restions mobilisés et que le groupe pense à prendre un maximum de plaisir. Sans ce genre de fondamentaux, ça ne sert à rien de se présenter sur le terrain. On doit jouer de manière relâchée sans se poser trop de questions. » Pleinement conscient qu’il n’y a plus rien à perdre à cinq journées du terme pour un retard cumulé de 9 points sur Grenoble, le HVB va donc s’efforcer de jouer pleinement son rôle d’arbitre sans fausser le reste du championnat. Récent vainqueur de Saint-Louis sur ses terres (0/3), Saint-Nazaire a pour sa part une fin de saison encore trépidante à vivre. Actuel sixième à un point d’accrocher le wagon des play-off, objectif minimal alloué, l’équipe du fringant Ens devra ne pas tomber dans le piège de la facilité et surtout montrer le même engouement que celui déployé en début de mois contre une équipe cambrésienne balayée 3/0. « Si nous allons là-bas la tête baissée, la sanction sera immédiate ! » prévient l’entraîneur. « Nous allons tout d’abord essayer de récupérer une certaine rigueur et de la précision derrière pour regagner en stabilité. L’équipe doit surtout revenir à certains fondamentaux. » Plus expérimenté que son cadet, le groupe de Loire-Atlantique qui s’était imposé lors du match aller (1/3), reste donc plus que jamais en avant. • S.R. (CLP)

SAINT-NAZAIRE - HARNES, samedi à 20 h 30 (Pro B, 22e journée).

SAINT-NAZAIRE
: Ogungbemi, Audric, Jauffret, Ens, Pradet, Zimaglia, Martin (l), Roth, Tosatto. Entraîneur : Roger Vallée.

HARNES : Tonémassa, Dunant, Sègre, Bouanda, Cleidson Reis, Sandrin, Péru, Queste, Gorokhov, Dillies. Entraîneur : Marc Maréchal.


source/la voix des sports


Pro B Saint-Louis serein

À Chaumont, une autre formation en plein doute, ce soir (20 h), le Saint-Louis VB peut tirer son épingle du jeu lors de cette 22e journée de Pro B.

La dernière victoire de Saint-Louis à l’extérieur remonte au 25 novembre pour le compte de la 8e journée à Saint-Nazaire. Depuis, les frontaliers se sont enlisés, tant loin de leurs bases qu’à domicile… Et pourtant, les Ludoviciens ont peut-être un bon coup à jouer à Chaumont.
Dans une cité haut-marnaise, qui vibre pour le volley-ball, les joueurs sont également en proie au doute avec cinq défaites d’affilée. Après le difficile succès face à Aix (3-2) le 17 février, Chaumont a enchaîné deux contre-performances à domicile face à Saint-Quentin et Ajaccio. Les Champenois sont ainsi fébriles depuis plus longtemps que les Alsaciens, dont la dernière victoire a été signée le 24 février face à Harnes.
Bien sûr, les Chaumontais considèrent la venue de Saint-Louis comme un tremplin idéal vers un renouveau, mais les Haut-Rhinois ont humblement travaillé les rudiments du volley-ball cette semaine, hier soir encore, pour poursuivre l’amélioration entrevue la semaine passée face à Saint-Nazaire. « On a retravaillé nos bases techniques, souligne l’entraîneur Darek Blonski, au lieu de se pencher sur des schémas tactiques, pour que les joueurs soient bien dans leur tête. On s’est bien expliqué et ils sont conscients qu’une performance d’équipe passe par des performances individuelles ».

Et Darek Blonski attend des résultats à long terme, les play-downs se profilant à cinq journées du championnat de Pro B. « Même si mathématiquement, tout est encore possible, il faudrait gagner quatre matches pour qu’on évite les play-downs. Plus que le résultat, je vais m’attacher à la manière à Chaumont ».
Sans aucune pression sur les épaules contrairement à leurs hôtes devant un public exigeant, les Ludoviciens peuvent profiter de la situation. L’aspect psychologique sera tout aussi important que le côté physique. « Pour eux, ce match est plus important que nous, il suffit d’un petit passage à vide pour le match tourne en notre faveur, envisage Darek Blonski. J’ai vu l’équipe sur la vidéo, elle n’est que l’ombre de celle que nous avons affrontée à l’aller ». Avec son expérience, Darek Blonski essaiera d’amener ses joueurs à mettre en exergue les faiblesses de Chaumont.

Gilles Legeard

source/l'alsace

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Dim 1 Avr - 10:21





La Voix du Nord - 01/04/2007
VOLLEY-BALL - PRO B Les Cambrésiens, auteurs d’un énorme match, peuvent se mordre les doigts !


Quand un 4e (Saint-Quentin) affronte un 5e (Cambrai) et concurrent direct dans la course aux play-off, ça donne généralement un bon match.
Dans ce genre de rencontre, les départs canon sont monnaie courante et hier, ça n’a pas manqué. Les Saint-Quentinois attaquaient très fort en servant flottant sur Mandic (2-0). Pris par l’enjeu, les Nordistes semblaient fébriles. Si Radichkov parvenait à limiter la casse (4-2), Atanassov, au service, se chargeait cependant de faire voler en éclat la reception nordiste, en préférant Mandic ou Sammelvuo à Altavilla (7-2). Incapable de se libérer, Cambrai, qui cumulait les fautes (service, 8-3 ; fil, 9-4), devait absolument retrouver ses esprits. Ce qu’il allait petit à petit réussir à faire, une fois le FLSQ loin devant (15-9 ; 25-20).

D’entrée de deuxième set, les Nordistes se montraient enfin à leur avantage (2-3). Plus concentrés et attentifs sur les ballons, ils trouvaient le premier break grâce à Mandic (4-6). Un court avantage qu’ils allaient se décarcasser à conserver, même après l’énorme contre de Donat sur Sammelvuo (7-6 puis 8-10, 12-14, 15-17). Et dans un match aussi agréable à suivre que stressant, le premier contre cambrésien de la partie, signé Mandic, n’allait pas miner le moral des locaux. En fait, c’est sur une double faute des deux ex-Cambrésiens, Morelle (porté, 22-24) et Meyer (service out, 23-25), que le CVEC allait pouvoir souffler.
Au retour des vestiaires, toutefois, les Saint-Quentinois redonnait un coup d’accelérateur (4-2, 8-5, 12-7). Et alors que la partie semblait pliée (20-13), le FLSQ allait finalement se faire très peur quand Mandic, d’un contre sur Dukic (21-17), bonifiait une faute de fil axonaise. Les Cambrésiens, revigorés par un nouveau contre de Mandic (22-19), semblaient à deux doigt de réaliser l’impensable quand un troisième contre de Sammelvuo, cette fois, les ramenait à -1 (24-23). Mais Atanassov concluait (25-23).
Dans la quatrième manche (1-3, 4-5), on sentait que le FLSQ allait devoir avoir les nerfs solides (10-9). Car au moindre relâchement, Cambrai était prêt à bondir. Cambrai ou plutôt Renaud Doué ! En enchaînant quatre contres d’affilée (10-13), le central faisait d’ailleurs craquer à lui tout seul le FLSQ (17-25). Mais dans la manche décisive, c’est cette fois Simin qui allait s’illustrer au contre axonais (5-4, 7-4,8-5). Le FLSQ et Dukic semblaient alors lancés sur la bonne voie (13-10). Sauf qu’un contre de Belhache (13-12), suivi d’un porté de Simin (13-13) et d’un avertissement pour Donat (13-14), allait complétement changer la donne ! Or le CVEC manquait cette première balle de match… comme les six autres qui suivaient ! Et ce, pour le plus grand bonheur de Dukic qui, lui, ne laissait pas filer sa chance (22-20). •

FABRICE BOURGIS
FL SAINT-QUENTIN - CAMBRAI VEC : 3-2 (25-20 en 21’; 23-25 en 24’; 25-23 en 23’; 17-25 en 20’; 22-21 en 21’). Arbitrage de MM.
Lebalc’h et Lambert.
• Pour Cambrai : Mandic, Radichkov, Sammelvuo, Poutrain, Doué, Belhache. Libero : Altavilla. Puis : Aso. Entraîneur : Christophe Haffner.




La Voix du Nord - 01/04/2007
VOLLEY-BALL Face à Alès, hier soir, DGL s’est incliné 1-3


Le sprint final est lancé. En battant Saint-Louis puis Harnes, DGL s’était remis dans le sens de la marche. Les rencontres à venir face à Martigues et Grenoble, deux adversaires directs, seront donc décisives. En attendant cette défaite devant Alès, 2e, remet les Maritimes dans une situation délicate.
Les Dunkerquois hypothéquaient leurs chances dès la première manche : alors que le moteur alésien n’était pas encore chaud, plusieurs fautes directes mettaient les visiteurs en position favorable (19-25). Manque d’agressivité, de conviction, réception en carton, DGL n’y était pas. Il manquait l’étincelle qui fit jadis basculer des rencontres. Celle-ci enflamma le public de Dewerdt dans la 2e manche, conclue sur les chapeaux de roues (25-21). Ce fut malheureusement un feu de paille : quand Alès resserra les rangs en défense, la situation se clarifia soudainement. DGL était trop limité au service/réception pour inquiéter durablement le dauphin de ce championnat. De plus les positions favorables n’étaient pas toujours exploitées à l’attaque.

Un gâchis qui se payait cash (16-25). En face Alès n’avait pas à forcer son talent et poursuivait son travail de sape tandis que les Dunkerquois baissaient les bras. Il aurait pourtant fallu y croire : par intermittence ils firent douter leurs visiteurs en jouant sur l’euphorie. Il y avait moyen d’arracher la victoire. Seulement ça manquait une fois de plus de régularité, de constance (23-25).
Les hommes de Gaël Bollengier étaient peut-être déjà tournés vers les échéances capitales de ces prochaines semaines. Tout faux pas est désormais interdit mais une chose est sûre : ce sera serré jusqu’au bout… •
BENOÎT VALQUE
DUNKERQUE - ALÈS : 1-3 (19-25 ; 25-21 ; 16-25 ; 23-25).




La Voix du Nord - 01/04/2007
VOLLEY-BALL Harnes impuissant à Saint-Nazaire


Harnes engagé hier soir face à Saint-Nazaire en pleine possession de ses moyens n’aura pas pu rivaliser, se faisant dompter en trois manches.
La faute dans ce scénario catastrophe à une kyrielle de blessures et de joueurs affaiblis par l’enchaînement des matches et donc laissés au repos. Sans Tonémassa ni Gorokhov au centre, et devant gérer l’absence in extremis de Dunant touché au genou, le HVB ne pouvait lutter à armes égales. Si lors du premier acte les hommes de Marc Maréchal réussirent un véritable numéro d’équilibriste en poussant la formation de Loire Atlantique dans ses derniers retranchements (25-23), la suite des opérations ne fut pas pour autant aussi prolifique pour les Artésiens. Evoluant à six, fait rarissime à ce niveau de la compétition, et donc sans véritable solution de rechange sur le banc, le HVB glissa encore sur la planche savonneuse (25-12), avant de connaître une autre désillusion juste derrière (25-18) devant Saint-Nazaire sûr de son fait. • SÉBASTIEN RENAUT ( CLP)
SAINT-NAZAIRE - HARNES : 3-0.

source/ la voix des sports

Pro B Saint-Louis crée la surprise

Chaumont - Saint-Louis 2-3. Les sets: 23-25, 22-25, 26-24, 25-19, 12-15. À Chaumont, salle Jean-Masson. 450 spectateurs. Arbitres : MM. Juan et Horcholle, assistés de Mlle Oudot.
Chaumont VB 52 HM : 68 attaques gagnantes (Tiedjop 21) ; 13 contres gagnants (Peros 4) : 2 services gagnants (Bartha et Tiedjop 1) ; 38 fautes directes (Tiedjop 12).
Six de départ : Milosevic (15), Cantamessi (cap.-), Vincenti (16), Peros (10), Bosqui (15), Tiedjop (24). Libéro : Mérel. Entrés en jeu : Bartha (3) et Kudlaczewski (-). Entr. : P. Dascalu.

Saint-louis VB: 49 attaques gagnantes (Moussa 16) ; 18 contres gagnants (Nikolic 8) ; 3 services gagnants (Piesniak,Nikolic et Moussa 1) ; 25 fautes directes (Zurawski 5).
Six de départ : Piesniak (4), Nikolic (15), Valefuaniu (11), Zurawski (14), Moussa (cap., 19), Kokuvi (7). Libéro : Camatte. Entrés en jeu : Cottini (-), Puchalski (-) et Gauthier (-). Entr. : D. Blonski.

Hier soir à Chaumont, Saint-Louis voulait tenter de renouer avec le succès, après quatre matches sans victoire : mission réussi pour les Alsaciens ! Si les locaux semblent partir sur un bon rythme (6-4), Saint-Louis rappelle très rapidement à son adversaire que la moindre défaillance sera exploitée (6-9). Les nombreuses fautes directes et l’incapacité à lire le jeu adverse ne pardonnent pas aux Haut-Marnais qui s’inclinent : 23-25 en 25’. Sous la pression, les Cévébistes perdent à nouveau leurs moyens au 2e set. Le break réussi par Neuweg (18-20) sonne déjà le glas de Haut-Marnais qui ne reviendront pas : 22-25 en 26’.
Au retour des vestiaires, sur un sursaut de Franck Vincenti au block, les locaux reprennent des couleurs (19-20). Le match qui semblait plié tourne irrémédiablement en faveur des Haut-Marnais pour une fin de set inimaginable quelques minutes auparavant : 26-24 en 27’. Assommé, Saint-Louis est plus fébrile : deux cartons jaunes et quelques fautes de main alsaciennes plus tard, le CVB 52 conclut victorieusement ce set : 25-19 en 27’.
Dans la manche décisive, l’ace de Nikolic qui offre le break aux visiteurs (2-4) est traîné comme un boulet par les locaux en ces dernières minutes. Et lorsque Piesniak en ajoute un deuxième (6-10), la cause est entendue pour des Haut-Marnais qui encaissent une troisième défaite d’affilée à domicile :
12-15 en 15’.

Laurent Génin

source l'alsace

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
robertkiné du cvec
National
robertkiné du cvec

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Dim 1 Avr - 11:16

quel match au palais des sports hier soir! et quel ambiance!

1er set : st quentin se détache puis après jeu égal entre les 2 équipes hélas il était trop tard
2ème set: cambrai et st quentin continue sur leur lancée, les 2 équipes ne se lache plus mais c'est toujour le CVEC qui a une longueur davance et finit le set
3ème: le cvec prend l'eau, st quentin se détache, et qq points plus tard poussé par les supporters, le cvec reviens, on commence a y croire mais st quentin conclut
4ème set: cambrai prend les devants. tie break
un tie break de folie ou cambrai se détache d'entrée 2-0, mais st quentin revient à 8-6 puis 12-9 et 13-10, st quentin croit avoir en leur victoire, mais le cvec remonte à 13/13 et 1 pt sur carton jaune pour le cvec: balle de match, s'en suivra 5 balles de match grace a galin radichkov, mais st quentin conlut et prend 2 pts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Dim 1 Avr - 13:33




La Voix du Nord - 01/04/2007
« CÔTÉ VESTIAIRES » Fans du CVEC, les Blue Eagles 59 souhaitent faire leur nid à Vanpoulle


Ils ont fait leur apparition à Vanpoulle il y a quelques semaines et ont effectué hier soir à Saint-Quentin – avec leurs djembé ! – leur premier déplacement officiel. Les Blue Eagles 59, très appréciés des joueurs du CVEC, sont arrivés ! Rencontre avec leur présidente, Sylvie Quentin, ex-joueuse de volley-ball.


Ça manquait de bruit à Vanpoulle pour que vous créiez ce club de supporters ?

« Non, du bruit il y en avait. Par le passé, les “Ultras” possédaient notamment des tambours. Mais voilà, à un moment donné, ce groupe était là, n’était plus là… Si bien qu’un jour, avec mon frère, on a décidé de se mettre aux bidons pour donner le rythme. Et ça a pris ! Et à la limite, la création de ce club de supporters, on aurait même pu s’en passer car ceux qui voulaient encourager sont très vite venus nous rejoindre. »

Pourquoi l’avoir créé, alors ?

« On l’a créé parce que le club l’a souhaité. Il voulait que tout soit bien cadré. »

C’était la condition pour voir un club de supporters à Vanpoulle ?

« En fait, ça s’est passé comme ça : un jour, Sébastien Pellissier, qui joue en Pro B, a demandé à me rencontrer. Je suis donc allée au rendez-vous et il m’a dit que l’objectif du CVEC était d’avoir un club de supporters. Et que lui, après avoir fait le tour, souhaitait que ce soit moi qui le préside. J’ai accepté et en échange, Galin Radichkov a lui accepté de devenir notre président d’honneur. »

Vous, en fait, vous n’êtes donc pas du tout à l’origine du truc ?

« Ça n’est pas moi du tout, c’est le club. Mais j’ai quand même été élue “Mascotte 2006” aux “awards” du CVEC… »

Qu’est-ce que c’est que ça ?

« En fait, en fin de saison au CVEC, on élit le meilleur joueur, le meilleur jeune, etc. Et moi, j’ai été élue “Mascotte de l’année” … »

Parce que vous êtes aussi Skippy, c’est ça ?

« Tout à fait. Comme j’ai été une ancienne joueuse, un jour ma petite fille a forcément voulu savoir ce que c’était que le volley. On est donc allé voir un match et comme tous les gamins, elle a craqué devant le kangourou Skippy. Du coup, on est revenu. Or le problème, c’est qu’à un moment, il n’y avait plus personne pour faire Skippy. Et comme les gamins, dont ma fille, raffolaient de ses câlins, j’y suis allée. Et c’est comme ça que j’ai fini par être élue… »

Et Skippy va maintenant bientôt disparaître…

« Oui et non. L’objectif des Blue Eagles, c’est effectivement d’avoir une mascotte car à un moment donné, à cause d’un problème aujourd’hui réglé, Skippy ne nous était plus prêté. Et comme les enfants le réclamaient, on s’est dit qu’il nous en fallait absolument une. Or ça coûte cher et il nous manque encore pas mal d’argent. »

Pourquoi avoir appelé votre club « Blue Eagles 59 » ?

« Comme on ne savait pas comment l’appeler au départ, on s’est réuni un jour avec des dirigeants du CVEC pour y réfléchir. Et finalement, on a retenu ce nom car le bleu fait parti des couleurs du club. Ensuite parce que sur un vieux drapeau de la ville qu’on a récupéré, on y aperçoit des aigles.Donc “Eagles”. Et enfin, comme le nom de “Blue Eagles” avait déjà été choisi par un autre club de supporters, dans le Sud je crois, on a voulu s’identifier en ajoutant 59. C’était mieux que 59 400, non ? »

Et que comptez-vous faire maintenant ?

« On a un logo, un nom, des djembé, des bidons… Maintenant, on souhaite mettre en vente des produits dérivés (tee-shirts, etc.), mais sans faire concurrence au CVEC ! Histoire de récupérer des fonds pour essayer de financer des déplacements. Pour ce qui des cotisations, en revanche, on verra ça l’année prochaine. Pour le moment, on est encore en rodage... » •


PAR FABRICE BOURGIS
PHOTO : EMMANUEL TAQUET
source/la voix des sports

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Copy
Medaillé d'or
Copy

Nombre de messages : 2518
Age : 49
Localisation : petite tribune
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Dim 1 Avr - 14:42

J'ai eu l'occasion de discuter avec Sylvie Quentin , Baptiste , Robertkiné lors du déplacement des fanatics à Cambrai, très sympa ces blues eagles 59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Lun 2 Avr - 23:34



La Voix des Sports - 02/04/2007
Cambrai s’incline lors d’un final de folie
Pro B


Il était dit cette saison que les derbys entre Saint-Quentin et Cambrai seraient chauds et même bouillants au niveau de l’intensité dans le jeu. Comme à l’aller, les Axonais se sont imposés au tie-break mais les Cambrésiens ont vendu chèrement leur peau dans le set décisif qui aurait pu tout aussi bien tomber dans leur besace.
C’est donc sur des détails que ce match acharné s’est joué avec des prises de pouvoir d’un côté puis de l’autre.
Entrés très vite dans la partie, les Saint-Quentinois se montraient rayonnants dans le domaine du service en innovant même avec un Gingreau dans l’axe et un Morelle attaquant. En face, la réception cafouillait et les relances furent approximatives pour mettre un frein aux hommes du président Donat.
Hormis ce premier set, lors duquel les Nordistes ont eu besoin de trouver les bons réglages, le CVEC n’a jamais paru vraiment en danger. Tout le monde se tenait en respect lorsque les attaquants Atanassov ou Radichkov appuyaient sur l’accélérateur.
Sur un nouveau démarrage en trombe, Saint-Quentin prenait un avantage décisif dans le tie-break (8-5) mais Cambrai obtenait une première égalisation (13-13) avant de prendre l’avantage à la suite d’un carton jaune adressé au passeur Donat (13-14).
Une victoire à l’énergie pour Saint-Quentin qui pointe seul à la quatrième place alors que les Cambrésiens vont devoir encore cravacher pour retrouver la zone des play-off.
P. H.
Photo VDS SAINT-QUENTIN - CAMBRAI : 3-2 (25-20 en 21’, 23-25 en 24’, 25-23 en 23’, 17-25 en 20’, 22-20 en 18’).





La Voix des Sports - 02/04/2007
Une défaite au goût de déjà vu
Pro B


Dunkerque, à la lutte pour éviter les play-down, qui cède devant Alès, deuxième, qui fonce vers la Pro A : rien d’offusquant à première vue. Néanmoins, les Dunkerquois peuvent nourrir des regrets.
Car finalement, si les première et troisième manches furent à sens unique, Dunkerque causa bien des soucis aux Alésiens dans le deuxième set, puis dans le quatrième, cédé de justesse. Ils méritaient au moins le tie-break mais, une fois encore, les Dunkerquois n’ont pas fait preuve de la maîtrise suffisante.
« Nous ne sommes toujours pas capables de gérer un match sur sa durée, lâcha, dépité, l’entraîneur Gaël Bollengier. Nous avons les occasions mais nous manquons d’agressivité. On peine en réception, on manque de maîtrise et au final on gâche des points accessibles. Une fois de plus le moindre relâchement a des conséquences importantes. C’est pesant, fatigant de perdre de la sorte. »
En effet, les Dunkerquois ont dû rester sur leur faim. Cette défaite est finalement à l’image de la saison : des promesses non concrétisées. Une fois encore il y avait la place pour faire mieux mais Alès a su profiter des errances maritimes. Une fois encore Dunkerque a laissé l’adversaire prendre l’ascendant dans les moments clefs. Et une fois de plus voilà les Maritimes en position délicate car Aix et Martigues, les deux adversaires directs, ont pris des points.
Il faudra maintenant venir à bout de Martigues et Grenoble ces prochaines semaines pour espérer éviter les play-down.
Benoît VALQUE
PHOTO VDS DUNKERQUE - ALÈS : 1-3 (19-25, 25-21, 16-25, 23-25).


La Voix des Sports - 02/04/2007
Le calvaire de Harnes


à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Face à une équipe de Harnes fantomatique, bien qu’ayant fait de la résistance durant la première manche, le SNVBA s’est placé au niveau de son adversaire durant une bonne moitié de la partie. Certes, les Nazairiens ont obtenu les trois points qu’ils cherchaient dans leur quête de play-off. Mais ce fut avec un jeu approximatif malgré la qualité du block et celle des attaques aux trois mètres tour à tour d’Ens et de Zimaglia.
En face, Harnes a fait avec ses moyens réduits. Seul Bouanda, que ce soit en attaque ou sur les rares blocks, parvenait à déstabiliser par à coups un SNVBA qui avait déjà la tête à Alès. Fébriles au service, faibles au contre, perturbés en réception, les Nordistes ont fait illusion un set, le premier. Bouanda (5 attaques et 1 contre gagnant) porta l’édifice comme il put, Harnes profitant aussi des fautes directes de son adversaire (10) pour tenir au score et même talonner les Nazairiens, à 24-23 sur une balle de Tosatto dans le bas du filet, avant d’échouer in extremis (25-23).
Mais le deuxième set fut un vrai cauchemar, les équipiers de Cleidson Reis étant, de surcroît, victimes des mauvaises appréciations des arbitres ce dont ils n’avaient pas besoin en cette soirée. Saint-Nazaire alignait les services gagnants et le block faisait son travail efficacement, surtout sur Bouanda (4 nouvelles attaques gagnantes et encore un contre) qui tentait en vain de retarder l’échéance (25-12).
Et dans la troisième manche, les Nazairiens terminèrent sans trop puiser dans les ressources. Harnes, sans jamais mener au score, tint l’échange jusqu’à 6-6 avant de plier à nouveau sous la qualité des services nazairiens, la réception volant littéralement en éclats (25-18).
SAINT-NAZAIRE - HARNES : 3-0 (25-23 en 25’, 25-12 en 20’, 25-18 en 21’).

source la voix des sports


Pro B Le Saint-Louis VB retrouvé

A Chaumont, les Ludoviciens ont signé un match de qualité pour signer une victoire encourageante (2-3).
À Saint-Louis, on ne parle plus de maintien direct après avoir subi quatre défaites d’affilée. Il reste que le succès presque inattendu à Chaumont entretient l’espoir avec une 11e place à seulement quatre points du neuvième de Pro B, Aix, le prochain adversaire de Saint-Louis lors de la 23e journée.
Grâce à un fonds de jeu retrouvé, le Saint-Louis VB a livré une prestation de qualité, à l’exception de la 4e manche. A l’image de tout le collectif, le passeur Artur Piesniak, auteur de quatre blocs (!), a livré le meilleur de lui-même pour assurer un ace dans la manche décisive, comme Milorad Nikolic. « On a surpris les Chaumontais parce qu’on s’est montré très costaud, surtout au contre (Ndlr : 20 au total), souligne l’entraîneur Darek Blonski. Alors qu’on devait être logiquement en dessous au 5e set, Artur et Milo ont sorti deux aces. Et à la moitié du set, on s’est mis à servir sur le libéro, ce qui a été une bonne chose ».
L’entraîneur ludovicien s’est mis au diapason de ses joueurs dans la tactique. Darek Blonski voulait se racheter de son comportement expansif dans la 4e manche. « L’arbitre n’était pas bon, pour les deux équipes. J’ai pris un jaune à 17-15, alors que les joueurs étaient revenus de 5-14 à 15-16. Mais je n’en pouvais plus, alors que Moussa avait fait une touche refusée parce qu’il était à terre… »
Loin d’être abattus, les Haut-Rhinois sont restés concentrés pour tenir en réception (Ndlr : 59 % de prise de balle), là où le bas blessait ces derniers temps.
Le renouveau ludovicien a ainsi eu lieu à Chaumont. « Pour une fois, on n’a pas permis à une équipe en doute de se refaire une santé. Mais il faut confirmer à la maison ». L’entraîneur frontalier compte préparer les play-downs au mieux, mais il est à nouveau capable d’amener ses joueurs vers une nouvelle performance face à Aix. Le maintien direct est bel et bien en jeu.

Gilles Legeard

source l'alsace

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Mer 4 Avr - 21:55




La Voix du Nord - 04/04/2007
VOLLEY-BALL Harnes trop diminué pour rivaliser


Touché par le sort ce week-end avec un groupe réduit à sa plus simple expression, le Harnes Volley-Ball a dû, à Saint-Nazaire, se contenter d’un rôle bien ingrat. Revenu avec une lourde défaite dans la valise (0-3), le HVB aura encore souffert sans pouvoir contester l’hégémonie d’un adversaire beaucoup mieux en jambe.
« Nous n’avons pas pu rivaliser. » constatait simplement Marc Maréchal, l’entraîneur de l’équipage nordiste. « Nous nous sommes déplacés à six, donc sans aucune marge de manoeuvre. Entre les joueurs blessés et ceux ménagés, notre peine a été hors norme. » Sans son habituel capitaine Francis Tonémassa souffrant du genou (son mal récurrent depuis de longues semaines s’était aggravé), Ievguény Gorokhov affichant une épaule meurtrie, Thiago Bartholdy non remis de son entorse et Sébastien Dunant victime à l’orée du match d’une rupture partielle du ligament rotulien, Harnes vit de suite, sans même avoir à concourir, sa marge de manoeuvre se réduire comme une peau de chagrin. « Nous avons malgré tout tenté des choses mais nous n’avions pas de toute manière les ressources suffisantes pour rivaliser dans la durée. »

Pourtant, dans ces conditions bien difficiles, Harnes joua son va-tout avec une certaine conscience collective avant de voir le cuir se dérober in extremis (25/23). « Malgré tout, nous avons tenu le choc sur ce premier set mais ensuite Saint-Nazaire est monté en puissance. » Sans système tactique éprouvé, le HVB ne put alors animer les débats avec une force de dissuasion suffisamment taillée pour la comparaison. Plus lucide et demandant une débauche moins fournie, l’équipe de Loire Atlantique, grâce au travail de sa doublette Ens-Tossatto, dilua alors l’opposition Artésienne sans véritable effet de surprise (25/12 puis 25/18). Harnes a encore quatre matches pour sauver ce qui peut l’être. • SÉBASTIEN RENAUT (CLP)

SAINT-NAZAIRE - HARNES : 3-0 (25-23 ; 25-12 ; 25-18)




La Voix du Nord - 04/04/2007
VOLLEY-BALL De la déception, mais aussi pas mal de raisons d’y croire encore


Si les Cambrésiens peuvent être déçus de n’avoir ramené qu’un point de Saint-Quentin après avoir eu sept balles de match, ils peuvent aussi se satisfaire d’avoir été à la hauteur de ce choc au sommet.
Des regrets, on peut toujours en avoir, et finalement, ça ne fait pas avancer. Le CVEC doit donc se contenter de ce point et se baser sur sa bonne prestation à l’extérieur, qui a fait suite à deux déroutes à Saint-Nazaire et à Aix, pour aborder son prochain voyage à Grenoble avec quelques certitudes.
Cambrai a perdu une bataille. Mais la guerre des play-off n’est pas finie puisqu’Ajaccio n’est qu’à une longueur, Saint-Quentin à deux, et Saint-Nazaire à une.

« Ça a été un bon match, et il fallait un gagnant et un perdant, constatait simplement Christophe Haffner. On n’a pas su profiter de certains bons moments. On a eu des balles de match. On n’a pas su les concrétiser. Tant pis pour nous. Dans ce genre de situation, c’est l’équipe la plus solide dans la tête qui l’emporte. On aurait dû profiter tout de suite du carton jaune donné à Donat. Mais quand on ne concrétise pas autant de balles de match, c’est ce qui finit par arriver. Ça aurait été alors logique qu’on gagne. Mais la logique n’a pas toujours sa place dans le sport . »

« Je ne suis pas si déçu que ça, reprenait l’entraîneur cambrésien. On a quand même pris un point qui peut compter. C’est sûr que si on avait gagné, ça aurait mis tout à plat avec trois équipes à égalité (NDLR : Saint-Quentin, Cambrai et Saint-Nazaire).
C’est donc dommage de ne pas être allé chercher deux points. Mais d’un autre côté, je suis satisfait de notre prestation. On a effectué une mauvaise entame, mais après, on est bien revenu. Et quand on est rentré dans le match, on a fait une belle partie. On a eu du mal à se mettre dedans au service. Il a fallu que je pique une colère. À partir du quatrième set, on a bien tenu le service, mais peut-être un peu trop tard. Et après, comme toujours, le tie-break s’est joué à rien. Mais par rapport à nos dernières prestations à l’extérieur, c’était autre chose. Vu l’entame, on aurait pu lâcher. Mais là avec le soutien du public, on a su réagir et c’est très bien comme ça
. » A ce sujet, on peut tirer un coup de chapeau aux supporters cambrésiens venus en nombre à Saint-Quentin et qui ont porté leur équipe à bout de bras.

« Rien n’est encore joué, concluait Christophe Haffner. On fera les comptes après les quatre derniers matchs. On va continuer à essayer d’accrocher les play-off. Et si on y arrive, on pourra dire bravo. » •O. D (CLP)
Ce soir à 18 h 30 à la salle Vanpoulle, le CVEC reçoit Beauvais (Pro A) en amical. Entrée gratuite.

source/la voix des sports

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Copy
Medaillé d'or
Copy

Nombre de messages : 2518
Age : 49
Localisation : petite tribune
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Ven 6 Avr - 15:34

Info Multisport Brice Donat s'est fracturé la main et sera indisponible pour la fin de saison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Ven 6 Avr - 21:42

Copy a écrit:
Info Multisport Brice Donat s'est fracturé la main et sera indisponible pour la fin de saison

c'est son pére qui va jouer à la passe



_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël
Champion de france
Raphaël

Nombre de messages : 284
Age : 41
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Ven 6 Avr - 22:15

taylor a écrit:
c'est son pére qui va jouer à la passe



Je pense que tu as raison. Vaut mieux que tu sortes.

Alex paliera avec brio l'absence, si elle est confirmée, de Brice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allezleflsq.lautre.net/
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Ven 6 Avr - 22:22

Raphaël a écrit:
taylor a écrit:
c'est son pére qui va jouer à la passe



Je pense que tu as raison. Vaut mieux que tu sortes.

Alex paliera avec brio l'absence, si elle est confirmée, de Brice.


alex je vois qui c'est mais, brio c'est qui c'est le joker médical

oui j'avoue j'ai un peu honte

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël
Champion de france
Raphaël

Nombre de messages : 284
Age : 41
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Ven 6 Avr - 22:56

taylor a écrit:
oui j'avoue j'ai un peu honte
je te comprends
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allezleflsq.lautre.net/
Chicard
Rang: Administrateur
Chicard

Nombre de messages : 936
Age : 44
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Ven 6 Avr - 23:34

Plus on est de Boulet plus on lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Sam 7 Avr - 9:15



La Voix du Nord - 07/04/2007
VOLLEY-BALL Harnes, qui reçoit Chaumont, pourra-t-il lutter contre le sort ?


Touché de plein fouet par la fatalité, c’est un groupe harnésien relativement restreint qui tentera ce week-end à domicile de faire bonne figure face à Chaumont.
Amputé de plusieurs titulaires et contraint de s’adapter avec les moyens du bord, le HVB devra donc montrer une force de caractère hors norme pour pouvoir tirer son épingle du jeu. « Nous allons partir avec une ossature de huit joueurs. C’est évident. Nous n’aurons donc pas de marge de manoeuvre mais même si les conditions sont loin d’être favorables, il faudra que le groupe aille puiser dans ses ressources propres. » analyse Marc Maréchal.

Sans son capitaine Tonémassa dont la douleur au genou s’est accentuée cette semaine, « orphelin » de Sébastien Dunant certainement indisponible pour le reste de la saison (ligament rotulien) et ayant décidé de laisser Maxime Queste épauler la réserve en difficulté dans son championnat, le clan nordiste partira donc au combat avec une balance plombée que Chaumont, l’actuel huitième, tentera certainement de faire pencher un peu plus, et ce malgré une fin de saison qui s’annonce en roue libre. « Nous sommes devenus la cible privilégiée des autres équipes au regard de notre classement. Même si Chaumont n’a plus rien à craindre réellement de cette fin de parcours, nul doute qu’ils viendront ici avec l’espoir de nous écarter.
Même si les carottes sont cuites, nous tenterons de garder la tête haute.
»
Un précepte digne des valeurs de la maison artésienne que tenteront de défendre les coéquipiers de Loïc Bouanda qui apprécieront le retour de leur libero Bartholdy et la titularisation au centre de Gorokhov et ce malgré une douleur lancinante localisée sur le haut de l’épaule. Une rencontre également destinée à préparer dès à présent l’avenir. • SÉBASTIEN RENAUT (CLP)
HARNES - CHAUMONT (Pro B, 23e journée), samedi à 20 h 30.
• HARNES : Sègre, Bouanda, Cleidson Reis, Sandrin, Péru, Gorokhov, Bartholdy (l), Dillies. Entraîneur : Marc Maréchal.
• CHAUMONT : Ameza, Bartha (p), Bosqui, Cantamessi (p), Kudlaczewski, Leseur, Merel (l), Milosevic, Péros, Tiedjop, Vincenti.
Entraîneur : Pompiliu Dascalu.



La Voix du Nord - 07/04/2007
Déplacement capital pour le CVEC !


En déplacement à Grenoble, le CVEC se doit de conquérir trois points pour reprendre les cartes en mains en vue de la qualification pour les play-off.
Sortis du bon wagon après une défaite frustrante à Saint-Quentin, les Cambrésiens peuvent y reprendre leur place si tout se passe bien ce soir. Alors qu’ils auront les faveurs du pronostic à Grenoble, deux concurrents directs, Ajaccio et Saint-Quentin, s’affronteront, alors que Saint-Nazaire ne sera pas à la fête à Alès. L’occasion est donc offerte de reprendre la main avant le sprint final. Mais pour cela, il faut avant tout faire le plein de points dans l’Isère.
La tâche est a priori largement dans les cordes de Cambrai si on se réfère au classement de l’adversaire (avant-dernier) et au résultat du match aller (25-16, 25-17, 25-16 en moins d’une heure de jeu). Méfiance tout de même. Car si les Grenoblois ont fait chou blanc en déplacement, ils présentent un bilan positif et assez honorable à domicile avec six victoires pour cinq défaites. Trois de ces succès ont été acquis face à des concurrents directs au maintien, Saint-Louis, Aix et Marseille. Les trois autres contre des prétendants aux play-off, Alès, Saint-Nazaire et Chaumont. D’où une petite crainte légitime, surtout quand on connaît la fragilité du CVEC hors de ses bases (4 victoires, 7 défaites).

Mais devant l’importance de l’enjeu, on n’ose imaginer les Cambrésiens ne pas prendre leurs responsabilités pour mater une opposition bien inférieure sur le papier. Surtout après le match enthousiasmant à Saint-Quentin, même s’il n’a pas été couronné de succès. Et si ce n’était pas le cas, on pourrait se dire que cette équipe n’a peut-être pas les qualités morales suffisantes pour aller au bout de ses ambitions.

« Il faut être réaliste, les trois points sont obligatoires, sinon les play-off s’envoleront, confirme Christophe Haffner. Un 3-0 serait idéal pour repartir sur une bonne dynamique. C’est un match qui peut nous permettre de reprendre la main avant de recevoir Ajaccio. Si on ne le fait pas, ça sentira le roussi. Les joueurs en sont conscients et il n’y a pas besoin de leur mettre trop de pression. » • OLIVIER DELSAUX (CLP)


Grenoble - Cambrai, ce soir à 20 h.
– Grenoble : 13e avec 18 points (6 victoires, 16 défaites). Begue, Morel, Djemai, Pelc, Van Den Eshof, Bataille, Ratahiry, Bertrand, Dunand. Entraîneur : Frédéric Trouve.
– Cambrai : 6e avec 39 points (13 victoires, 9 défaites). Altavilla, Poutrain, Naveteur, Sammelvuo, Pellissier, Doué, Aso, Mandic, Radichkov, Belhache. Entraîneur : Christophe Haffner.
– La 23e journée : Narbonne (1) - Marseille (12) ; Ajaccio (3) - Saint-Quentin (4) ; Saint-Louis (11) - Aix (9) ; Harnes (14) - Chaumont (8) ; Ales (2) - Saint-Nazaire (5) ; Dunkerque (10) - Martigues (7) ; Grenoble (13) - Cambrai (6).





La Voix du Nord - 07/04/2007
VOLLEY-BALL - PRO B Renaud Doué, un « Ch’ti » central prêt à retrouver les sommets avec le CVEC


Formé à Courrières, Renaud Doué, 29 ans, qui évoluait à Asnières la saison passée, a décidé de poser ses valises à Cambrai en début de saison.
Histoire de se rapprocher de sa région natale mais aussi pour être en phase avec sa mentalité. « Quand on joue à Cambrai, dit-il, on est là pour gagner ».
Auteur d’un énorme match, le week-end dernier à Saint-Quentin, Renaud Doué semble avoir retrouvé la forme au meilleur des moments pour le CVEC. L’autre « Ch’ti* » de la bande à Christophe Haffner n’écarte d’ailleurs plus, non plus, une participation de son équipe aux play-off. « La détermination est là ! » s’exclame-t-il. « Et c’est même dommage que cette saison il n’y a plus de play-off à huit, ajoute-t-il. Sinon on était certain d’être dedans ! »
Tout le problème du CVEC à l’heure actuelle, malheureusement… Cette saison, en effet, pour espérer participer à la phase finale du championnat de pro B – les play-off, qui mettront aux prises en match aller-retour le 2e du général contre le 5e et le 3e contre le 4e – Cambrai-volley doit absolument figurer dans les cinq premières places du général. Une formule « intéressante » selon Renaud Doué mais qui le contraint lui et ses partenaires à aller chercher un résultat net ce soir à Grenoble. Or voilà : jouer l’avant-dernier d’un championnat n’est jamais chose simple surtout à l’heure du sprint final. « Pour moi, avoue d’ailleurs sans détours l’ex-pointu du TLM, le match contre Grenoble, c’est le plus dur qu’il nous reste à jouer ! » Non pas qu’Ajaccio, troisième du général et prochain adversaire du CVEC soit un match gagné d’avance, loin de là. Mais tout simplement parce que côté « état d’esprit », il va falloir être là !

« Le match à ne pas perdre »

« Contre Ajaccio, poursuit le central cambrésien, c’est comme contre Saint-Quentin le week-end dernier : on n’aura pas besoin de nous motiver. On va produire du jeu et pour ainsi dire, on n’aura rien à perdre. Or Grenoble, c’est comment dire… le match à ne pas perdre, justement ! Il va donc falloir imposer notre jeu. »

Chose que le CVEC n’a malheureusement pas vraiment réussi à faire cette saison à l’extérieur. Si ce n’est quand même… à Saint-Quentin le week-end dernier, ou contre Beauvais, mercredi en amical. « Jouer cette équipe de pro A, précise-t-il d’ailleurs, ça nous a permis de sortir de la routine. » Ce qui « fait du bien » en plus du fait d’avoir obligé tout le groupe à maintenir un niveau de jeu de qualité.
Or pour gagner ce soir à Grenoble, la qualité ne suffira pas.

« À cette période de l’année, c’est la tête qui fait la différence, prévient Renaud Doué, qui ne serait pas contre le fait de re goûter un jour à la Pro A… avec Cambrai. Car toutes les équipes sont prêtes ! On l’a d’ailleurs vu sur vidéo cette semaine. Il y a quinze jours, Saint-Quentin a galéré pour venir à bout de Grenoble. Ça n’a vraiment pas été un match facile pour eux ! » Ce soir donc, gare au piège ! D’autant plus que Saint-Quentin se déplace à Ajaccio… •

FABRICE BOURGIS
Comme Thierry Poutrain, Renaud Doué a fait ses débuts à Courrières, avant d’intégrer le CREPS de Wattignies puis de jouer à Tourcoing (Pro A), Grenoble (Pro B) et Asnières (Pro B). Giovanni Altavilla et Samuel Naveteur sont également originaires de la région.

source la voix des sports

Volley-ball Saint-Louis peut se bonifier

En cas de victoire sur Aix, le premier non relégable de Pro B, ce samedi (20h) au Sportenum, le Saint-Louis reprendrait espoir pour le maintien direct.
« C’est une étape de préparation avant les play-downs, il faut au moins accrocher la 10e place ». Ces derniers temps, c’est le leitmotiv de l’entraîneur ludovicien Darek Blonski. Il est encore d’actualité. Toujours prudent à l’évocation d’éventuelles ambitions, le coach frontalier préfère une agréable surprise à une cruelle désillusion. Après un passage noir avec quatre défaites consécutives sans le moindre point, le Saint-Louis VB s’est relancé à Chaumont avec une victoire dans la manche décisive (3-2) avant la réception d’Aix. « Je ne pense rien du tout avant ce match, tempère Darek Blonski. Par expérience, on a touché le chaud et le froid cette saison , alors...».

Toujours neuvième au classement, Aix-en-Provence ne compte plus que quatre points d’avance sur la formation alsacienne, qui peut retrouver l’euphorie du moins de février, où elle avait signé trois victoires en quatre matches. Le succès en Haute-Marne est peut-être un feu de paille, mais il n’en a pas du tout l’air, tant les Ludoviciens l’ont arraché au prix d’un match de qualité.
Dans le sillage du capitaine Moussa, le pilier de l’équipe ludovicienne cette saison, le contre s’est mis au diapason, ce qui avait fait défaut auparavant. Le Saint-Louis VB retrouve ainsi ses vertus et tous les espoirs sont permis aujourd’hui samedi. « Si le bloc fonctionne comme à Chaumont, on a peut-être quelque chose à jouer », avance prudemment Darek Blonski

« Il faut se reconstruire à la maison »

Il faudra de toute façon que les Haut-Rhinois livrent ce combat de tous les instants qu’exige le niveau professionnel. Ils ont enfin renoué avec cette constante à Chaumont, il ne faudra surtout pas lâcher la bride au Sportenum, où la victoire fuit les Ludoviciens depuis le 24 février. « Il faut se reconstruire à la maison, comme on a su le faire à l’extérieur », confirme l’entraîneur.
Les Aixois n’arrivent pas abattus dans le Haut-Rhin. Les Provençaux viennent d’arracher un point au leader narbonnais, ce qui n’est pas une mince affaire cette saison, tant les Audois dominent la Pro B.

«Tout à gagner…»

« C’est une équipe à vocation offensive, où il y a peut-être le meilleur passeur de la Pro B avec Tizioualou et le libéro Uguet très fort à la réception. Si elle a envie de jouer comme à l’aller contre nous (Ndlr : défaite 0-3), elle sera très difficile à battre. Il va falloir aller chercher les points pour la dominer et pour provoquer l’une de ces journées où elle n’arrive pas à déployer son meilleur jeu ».
Les deux formations face à face ce soir - Saint-Louis en premier lieu avec son retard au classement (11e avec 25 points) - ont tout à gagner lors de cette 23e journée, avant d’entamer le sprint final de trois matches. Avec le retour du public, le Saint-Louis VB peut espérer renverser des montagnes, tout un état d’esprit à conquérir pour prolonger son bail en Pro B à l’issue de cette saison.

Gilles Legeard


source l'alsace

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Dim 8 Avr - 9:48




La Voix du Nord - 08/04/2007
VOLLEY-BALL - PRO B Cambrai tombe de haut à Grenoble


C’est au terme d’un tie-break très houleux et confus que Cambrai s’est incliné au cours d’une partie renversante.
Pour avoir contesté avec beaucoup trop de véhémence plusieurs décisions arbitrales, les joueurs de Christophe Haffner se sont en effet vu infliger plusieurs points de pénalité au cours d’un cinquième set qui n’aurait pas dû avoir lieu. Menant deux sets à un et 14-9 dans la quatrième manche, les Nordistes ont manqué le coche. Le tout chez l’avant-dernier ! Pas une très bonne affaire dans la course au play-off. Ils se consoleront avec le point de bonus pour une défaite 3-2.
Bertrand se mettait d’emblée en évidence à l’aile et au service. C’était pourtant Cambrai qui réussissait le premier break sur un ace de l’ancien Isérois Doué (3-5). Le bras de Pelc remettait toutefois vite les locaux dans le bon sens (7-6).

La partie était serrée entre deux formations pas toujours très concentrées à l’image d’une passe de Begué destinée à un partenaire invisible. Le central grenoblois se rachetait rapidement en offrant le premier écart significatif à son équipe suite à deux aces (16-11) ! Les joueurs de Fred Trouvé géraient bien cet avantage, profitant d’un nombre incroyable de fautes commises par les Cambraisiens. Un dernier block de Ratahiry leur offrait la première manche.

Grenoble poursuivait sur sa lancée grâce aux smashs dévastateurs de Pelc (3-1). L’écart n’excédait toutefois jamais les deux points.
À force de s’ accrocher, Cambrai revenait et prenait la téte sous l’impulsion de Sammelvuo et de Radichkov (14-16). Dans une fin de manche tendue, les Nordistes ne laissaient pas passer leur première balle de set et revenaient à un partout.

Moins fébriles au service, ils s’envolaient dès le début du 3e acte (1-4).
Plus dans le match, les Grenoblois laissaient filer beaucoup de points. Malgré une bonne série au service de Van Den Eshof, qui aura mis à mal la réception de Cambrai toute la soirée, le GVUC ne parvenait pas à recoller, laissant au visiteur le gain de ce set.
La quatrième manche partait également mal pour les locaux (1-5). Mais, cette fois-ci, ils s’accrochaient et reprenaient l’avantage au meilleur moment grâce à un bloc de Begué (20-19). À nouveau dans le match, ils ne se faisaient pas prier pour égaliser à 2-2.
Le vent avait indéniablement tourné du côté de Malherbe. Le GVUC infligeait un 4-0 à son adversaire dès le début du tie-break. Il ne sera jamais repris.

GRENOBLE - CAMBRAI 3-2 25-20 (20’), 23-15 (26’), 20-25 (24’), 25-22 (26’) et 15-12 (17’).
Arbitres MM. Saadounes et Setruk.
200 spectateurs environ.
CAMBRAI : Sammelvuo, Doué, Mandic, Radichkov, Belhache, Poutrain puis Aso, Pellissier et Naveteur ; libéro : Altavilla. Entraîneur : Christophe Haffner.




La Voix du Nord - 08/04/2007
VOLLEY-BALL Le HVB reste à contre courants


Fragilisé par les événements en cours en présentant hier soir contre Chaumont une ossature réduite telle une peau de chagrin, le Harnes Volley-Ball aura été confiné à un rôle bien ingrat de sparring-partner.
Le HVB joua d’ailleurs rapidement sans vrai fil conducteur. Trop timide et sans ses meilleures dispositions devant, l’action Artésienne fut loin d’être probante (1-4 puis 7-14).
Sans forcer son talent, Chaumont resta ferme et bien servi par la présence de Péros au centre ferma l’écoutille (15-25). Loin de montrer les crocs, Harnes perdit alors beaucoup à la comparaison physique. En vue Bouanda tenta de rivaliser avec la débauche du duo Tiedjop - Kudlaczewski mais en vain (5-8, 13-25). Harnes monta alors en régime (6-2) mais l’arbre ainsi dressé ne put cacher la forêt de doute attenante (9-6, 15-15) qui laissa le HVB à un sentiment de lassitude bien morose (22-25). •
SÉBASTIEN RENAUT

HARNES - CHAUMONT : 0-3 (15-25, 13-25, 22-25).




La Voix du Nord - 08/04/2007
VOLLEY-BALL Une victoire avec le coeur et la manière


La situation est claire : sous la menace directe d’une dixième place synonyme de play down les volleyeurs dunkerquois se doivent de redresser la barre en ce mois d’avril décisif. Ce contre la montre en quatre épisodes était lancé hier soir avec la réception de Martigues. Fort heureusement DGL n’a pas raté le départ.
Si les Dunkerquois entraient avec conviction dans la rencontre, déstabilisant la réception martégale grâce à un service performant, c’était sans compter sur la résistance adverse emmenée par le pointu Radic, meilleur marqueur du championnat (5-9 puis 12-16). Le jeu trop stéréotypé, basé sur la recherche systématique à l’aile de Brizola n’inquiéta pas longtemps Martigues qui se régalait au block. DGL mettait du coeur à l’ouvrage mais manquait de suite dans ses idées. Sans éclat et nullement aidé par des décisions arbitrales litigieuses les Dunkerquois posaient un genou à terre mais sans avoir été dominés (20-25).

En effet, DGL offrait par ailleurs des phases de jeu intéressantes, des moments de lucidité qui bousculaient une équipe de Martigues limitée. Les hommes de Gaël Bollengier mirent alors le feu à la rencontre, joignant les actes aux intentions, se donnant grâce à un domaine service-réception très performant, les moyens de leurs ambitions. L’égalisation était logique (25-22) et porteuse d’espoirs. Encore fallait-il conclure en quatre sets pour accrocher trois points indispensables dans la quête du maintien… Pour cela DGL mit la démultipliée dès la reprise, prenant à la gorge ses visiteurs. Dunkerque avait les cartes en main et semblait avoir trouvé la clef : le service.

Confiance retrouvée

Mis sur la voie les Maritimes purent s’appuyer sur une confiance retrouvée pour partir à l’abordage. Certes tout n’était pas parfait et les fautes directes restaient légion. Néanmoins le jeu était abouti et les joueurs plus libérés que ces dernières semaines.
La sanction fut logique pour les Provençaux : 25-22 dans le troisième set. Mais alors que le plus dur était fait Martigues renaissait de ses cendres (14-17). Les deux formations se rendaient coup pour coup, faisant monter la tension d’un cran.
Les égalités se succédaient jusqu’à ce que l’éternel Jeanlys ne délivre les siens (25-22). Il faudra maintenant confirmer devant Grenoble pour assurer le maintien.
En attendant les Dunkerquois ont fait un grand pas, au classement comme dans la manière… On en redemande. • BENOIT VALQUE (CLP)
DUNKERQUE - MARTIGUES : 3-1 (20-25 ; 25-22 ; 25-22 ; 25-22).

source la voix des sports

Saint-Nazaire si près du but...
Pro B. Alès - Saint-Nazaire : 3-1


Malgré un départ canon, les Nazairiens ont petit à petit perdu pied face à une équipe gardoise très opportuniste à domicile
Quel début de match de la part de Saint-Nazaire ! Profitant d'une réception très hésitante, les Nazairiens réussissaient l'entame idéale, semaient le doute dans les esprits cévenols et prenaient vite le large après le premier temps mort technique déjà en leur faveur (6-8). L'efficacité de Zimeglia et de Tossato faisait notamment merveille et Biasio, sur le banc cévenol, faisait le choix de laisser son groupe se débrouiller pour entrer dans la partie.

La solution passait, dans la seconde manche par une plus grande prise de risque au service. Option qui s'avérait payante notamment sous la baguette de Cernousek et Sayfulin. Sans faire d'étincelles à l'attaque, les Gardois revenaient à leur rythme dans la partie et égalisait à un set partout. Le troisième confirmait cette prise d'ascendant sur le match. Cette fois, Saint-Nazaire, à l'image de Ens, était balayé commettant 9 fautes directes et n'inscrivant que 6 points en attaque.

Ce gros coup sur la tête aurait pu être fatal aux hommes de Roger Vallée, mais ceux-ci avaient peut-être choisi de laisser passer l'orage pour mieux repartir dans le quatrième et espérer ainsi accrocher le tie-break et donc empocher au moins un point. Alors que les Gardois semblaient disposés à poursuivre une marche en avant tranquille, la réception donnait à nouveau quelques signes de fébrilité. Une brèche dont profitaient les visiteurs qui revenaient à 19-19 sur deux blocks consécutifs d'Ogungbemi et Pradet, l'homme de cette deuxième moitié de la rencontre.

Le deuxième arbitre «bégayait» alors en leur défaveur puis rétablissait l'équilibre. Saint-Nazaire laissait un peu d'énergie dans l'énervement que provoquait cette situation et ne pouvait notamment empêcher Sayfulin d'apporter une dernière pièce au succès des Alésiens.

ALÈS - SAINT-NAZAIRE : 3-1
(17-25, 25-21, 25-13, 25-23).

250 spectateurs environ.

Arbitres : MM. Vigneron & Vargas.

ALÈS : 92 points : 51 attaques (Kuck 16), 10 blocks (Hudima 3), 3 aces, 28 fautes directes.

Six de départ : Basta Doreto, Cernousek, Kuck, Hudima, Sayfulin, Petrov, Libero : C. Amsellem.

SAINT-NAZAIRE : 82 points : 45 attaques (Pradet 16), 7 blocks (Ogungbemi 4), 2 aces, 28 fautes directes.

Six de départ : Ogungbemi puis Jauffret, Audric, Tossato, Roth puis Hamon, Zimaglia puis Pradet, Ens, Libero : Martin.

source ouest france

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
robertkiné du cvec
National
robertkiné du cvec

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Dim 8 Avr - 10:34

Le CVEC va jouer les 3 derniers matchs sans radichkov et sans doué!
autant que la course aux plays off parait compliqué pour nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Dim 8 Avr - 11:10

belle perf de saint-quentin qui sans dukic et donat, va chercher un point précieux à ajaccio, avec un gros match d'atanassov et gingreau apparement

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Dim 8 Avr - 12:48

Volley-ball Saint-Louis en beauté

Dans un match de belle facture, le Saint-Louis VB est sorti grandi d’une victoire 3-0 face à Aix lors de cette 23e journée de Pro B.
C’est confirmé, le Saint-Louis VB s’est reconstruit. Après avoir vaincu la spirale négative à Chaumont, les Haut-Rhinois poursuivent leur dynamique de victoire à domicile face à Aix. Et quelle victoire ! Les Ludoviciens ont bataillé ferme pour infliger une défaite sèche 3-0, mais ils sont allés au bout d’eux-mêmes pour ne pas laisser leur adversaire grappiller de point. Et pour cause, avec cette victoire, les frontaliers reviennent à un point de leur adversaire du jour.
Dans la première manche, les Alsaciens ont enclenché la première en servant sur Daguerre, désigné souffre-douleur à la réception des Provençaux. C’est ainsi que les locaux se détachent d’entrée (8-5) avant de prendre le large grâce à une bonne présence au filet (12-6). Aix retrouve l’efficacité à l’aile par Piletski et Marion lui emboîte le pas, tandis que Saint-Louis baisse de rendement dans sa relation passe-attaque (17-15). Les Aixois restent cependant à deux longueurs, Moussa soutenant la comparaison à Lux (23-21). Un service raté de Puchalski laisse les visiteurs revenir à une longueur (23-22), mais le central Valefuani brille au contre. Tout le contraire de Louati, même si Daguerre avait réussi de justesse à effectuer un deuxième rapprochement (24-23), face à Moussa (25-23).
Le mental au beau fixe, Saint-Louis déroule au début du deuxième set, toujours grâce au bloc (9-3). Le placement de la défense aixoise laisse à désirer, tout comme l’attaque (16-9). Les Provençaux se ressaisissent par Petot, Tizioualou va même jusqu’à une 2e main avant de mettre sur orbite Lux à l’aile (21-18). Après Kokuvi, Zurawski permet de reprendre un ascendant (23-19). Lux reste une valeur sûre à Aix comme le pointu ludovicien (24-21). Un flottement entre Daguerre et Louati bénéficie à Piesniak, qui place une balle derrière le filet le long de la ligne au bout d’un échange de folie (25-22).
Comme à l’accoutumée, Saint-Louis lève le pied dans la troisième manche, Nikolic baissant pavillon au centre, tant au contre qu’en attaque où il ne conclut pas (1-4). Mais contrairement à leurs habitudes, les Ludoviciens ne se laissent pas aller et recollent à la marque grâce à leur contre (10-10). La réception d’Aix vacille, comme la défense, alors que Saint-Louis déroule à l’aile par Moussa et lit très bien les assauts (13-11). Ce set reste cependant très accroché, Aix s’appuyant sur le gros service de Piletski (15-15). Les deux équipes se livrent des répliques immédiates, le passeur Tizioualou misant sur Piletski (20-21). Le collectif ludovicien avec Piesniak à la manœuvre ne connaît guère de faille et quand Piletski fait une faute de filet, attaque trop long ou est contré par Kokuvi, la machine s’enraye (23-21). Piletski se rachète et Petot conclut un long échange malgré le block de Valefuaniu (24-23). Avec un contre sur ce même Ludovicien, Daguerre laisse entrevoir un retour d’Aix à la marque (24-24). Un service raté de Marion donne une balle de match à Saint-Louis et en symbole du collectif ludovicien, le capitaine Moussa délivre les siens sur son attaque, le contre de Petot tombant hors des limites du terrain (26-24).

Gilles Legeard


SAINT-LOUIS 3 AIX 0
Sportenum. Manches : 25-23 (25’), 25-22 (24’), 26-24 (26’). Arbitres : MM. Dillies (Flandre) et Paglieri (Alsace). Spectateurs : 120.

Saint-Louis VB : Piesniak, Nikolic, Valefuaniu, Zurawski, Moussa (capitaine), Kokuvi, Camatte (libéro) puis Puchalski, Gauthier, Cottini. Entraîneur : Blonski.

Aix UC : Daguerre, Tizioualou (capitaine), Louati, Piletski, Brachard, Marion, Uguet (libéro) puis Peray, Robveille, Daguerre, Schram, Lux. Entraîneur : Bonhomme.

source l'alsace

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
garage gaudin
Rang: Administrateur
garage gaudin

Nombre de messages : 3634
Age : 62
Localisation : chaumont
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Lun 9 Avr - 12:10

taylor a écrit:
belle perf de saint-quentin qui sans dukic et donat, va chercher un point précieux à ajaccio, avec un gros match d'atanassov et gingreau apparement
ça c'est de la perf effectivement;
cela prouve, une nouvelle fois, les belles qualités de cette équipe

_________________
VIVE le CVB52 HM!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr l'arbitre
Medaillé d'or
Mr l'arbitre

Nombre de messages : 1654
Age : 29
Localisation : jean masson avec mon micro
Date d'inscription : 11/10/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Lun 9 Avr - 13:13

robertkiné du cvec a écrit:
Le CVEC va jouer les 3 derniers matchs sans radichkov et sans doué!
autant que la course aux plays off parait compliqué pour nous

Faut pas être bien doué pour péter les plombs comme ils l'onf fait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno
Medaillé d'or
Bruno

Nombre de messages : 2670
Age : 29
Localisation : Jonchery
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Lun 9 Avr - 15:01

Mr l'arbitre a écrit:
robertkiné du cvec a écrit:
Le CVEC va jouer les 3 derniers matchs sans radichkov et sans doué!
autant que la course aux plays off parait compliqué pour nous

Faut pas être bien doué pour péter les plombs comme ils l'onf fait!
Bon c'est tout faut arreter là, en + elle est pourri ta blague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël
Champion de france
Raphaël

Nombre de messages : 284
Age : 41
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Lun 9 Avr - 16:00

garage gaudin a écrit:
taylor a écrit:
belle perf de saint-quentin qui sans dukic et donat, va chercher un point précieux à ajaccio, avec un gros match d'atanassov et gingreau apparement
ça c'est de la perf effectivement;
cela prouve, une nouvelle fois, les belles qualités de cette équipe
et sans Molinier...

Ah si la gestion physique avait été plus adéquate... Mais avec des si...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allezleflsq.lautre.net/
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Lun 9 Avr - 19:13

La Voix des Sports - 09/04/2007
Harnes poursuit son chemin de croix


Dépassé par les événements, Harnes a de nouveau subi la loi adverse en se faisant dompter par une équipe de Chaumont bien plus concernée.
Avec un schéma de jeu réorchestré devant les absences cumulées de Tonémassa, Queste et Dunant, Harnes mit un temps fou à s’adapter (3-6 puis 5-12). Le CVB 52, bien emmené par sa tour de contrôle Péros, se chargea alors d’effectuer un imposant travail de sape au centre (9-17) avant de faire déraper les maigres tentatives de Sandrin (15-25).
Une entame bien mal négociée pour les Artésiens qui ne surent pas trouver le rebond nécessaire au changement de côté. Tiedjob bien placé au block (5-8), puis Kudlaczewski friand de ballons en pipe donnèrent la leçon à un groupe nordiste totalement désabusé (11-17 puis 13-25).
Bouanda tenta beaucoup sur les orientations de Dillies (6-2) et Bartholdi, au four et au moulin, resserra la garde (10-6). Un avantage qui se dégrada rapidement quand, sur un très mauvais passage de Cleidson en poste 4, Harnes perdit ses illusions (15-15). En ne ménageant pas ses efforts en position haute, Chaumont recapitalisa (17-20) pour finir sans trop de heurts (22-25).
Sébastien RENAUT
HARNES - CHAUMONT : 0-3 (15-25 en 20’, 13-25 en 18’, 22-25 en 23’).




La Voix des Sports - 09/04/2007
Une victoire qui fait du bien
Pro B


En venant à bout de Martigues, les Dunkerquois ont parfaitement lancé le sprint final. S’ils ont bien avancé dans leur quête du maintien, rien n’est toutefois acquis.
Voilà qui s’appelle un match plein. Après un petit coup de moins bien en milieu de premier set, les hommes de Gaël Bollengier ont parfaitement mené leur barque par la suite : trois sets enlevés sur le même score de 25-22 et trois points qui tombent au meilleur moment dans leur besace.
Le coach maritime éprouvait une satisfaction légitime à la fin de la rencontre. « Dans l’envie, la manière et la volonté, c’était intéressant.
C’est une victoire collective que le groupe est allé chercher au fond de lui-même. Bien sûr, il y a encore du déchet sur le plan technique (42 fautes directes dont 21 au service), mais la prise de risque au service a payé.
»
C’est la régularité qui a offert la victoire à DGL : des moments clefs mieux maîtrisés, un match pris en main aux moments opportuns. Tout ne fut pas parfait mais, au regard de cette prestation, ce devrait être suffisant pour éviter les play-down, d’autant plus qu’Aix a lourdement chuté à Saint-Louis Neuweg, ce qui offre la neuvième place et deux points d’avance aux partenaires de Moïse Jeanlys.
Bollengier ne s’embarrasse toutefois pas des statistiques, préférant porter son regard vers l’avant. « Il faudra absolument confirmer face à Grenoble. Cela nous permettrait de garder notre destin en mains. Il faut continuer à prendre match par match. Les trois dernières rencontres seront décisives . »
Avec la confiance en plus, Dunkerque a toutefois largement les moyens de contrôler ses adversaires dans le dernier virage.
Benoît VALQUE
Photo archives J.-C. BAYON
DUNKERQUE - MARTIGUES : 3-1 (20-25, 25-22, 25-22, 25-22).



La Voix des Sports - 09/04/2007
Tie-break fatal à Cambrai


C’est au terme d’un tie-break très houleux et confus que les Nordistes ont perdu une partie renversante. Pour avoir contesté avec beaucoup trop de véhémence plusieurs décisions arbitrales, Cambrai s’est en effet vu infliger plusieurs points de pénalité au cours d’un cinquième set que Grenoble avait néanmoins bien en main.
Le Grenoblois Bertrand offrit le premier écart significatif avec deux aces (16-11). Les joueurs de Fred Trouvé géraient bien cet avantage, profitant d’un nombre incroyable de fautes cambrésiennes (25-20). Grenoble poursuivait sur sa lancée grâce à Pelc (3-1). Cambrai revenait et prenait la tête sous l’impulsion de Sammelvuo et Radichkov (14-16). Dans une fin de set tendue, les Nordistes ne laissaient pas passer leur chance (23-25).
Sortis du match, les Grenoblois laissaient filer beaucoup de points. Malgré une bonne série au service de Van Den Eshof, le GVUC ne parvenait pas à recoller (20-25).
La quatrième manche partait également mal pour les Isérois (1-5). Mais, cette fois, ils s’accrochaient et reprenaient l’avantage au meilleur moment grâce à un block de Begué (20-19, 25-22). Le vent avait indéniablement tourné. Grenoble infligeait un 4-0 à son adversaire dès le début du tie-break. Cambrai n’allait pas s’en remettre…
GRENOBLE - CAMBRAI : 3-2 (25-20 en 20’, 23-25 en 26’, 20-25 en 24’, 25-22 en 26’, 15-12 en 17’).

source la voix des sports

Volley-ball Espoir entretenu

Le Saint-Louis VB a réalisé une bonne opération avec sa victoire sur Aix (3-0) en Pro B, même si Dunkerque modère cette performance.

Avec leur victoire sur Martigues, 8e avec 31 points, les Nordistes ont assuré un précieux succès lors de cette 23e journée pour prendre une option sur la neuvième place du maintien direct en Pro B. Onzième à trois longueurs, le Saint-Louis VB demeure à une victoire de ce sésame malgré son succès sur les Provençaux. Les Alsaciens ont au moins le mérite d’avoir creusé l’écart sur leur poursuivant Marseille, 12e avec 21 points, battu 3-1 à Narbonne. « Si la porte est ouverte pour la neuvième place et que vous voulez la prendre, je ne vous en empêche pas » martèle l’entraîneur Darek Blonski, qui mise avant tout sur une dynamique à entretenir en vue des play-downs. « Après avoir renoué avec la victoire à l’extérieur, nous nous sommes reconstruits à la maison, c’est bien », concède l’entraîneur, ravi de cette victoire le jour de ses 22 ans de mariage.

Match plein

Car les motifs de satisfaction étaient légion au Sportenum. Les Ludoviciens ont livré un match plein pour tenir les Aixois dans les cordes. « La réception a très bien tenu malgré de gros services, Szymon Zurawski a livré son meilleur de la saison. On s’est montré très efficace à l’aile avec Gino Kokuvi et Moussa, qui ont reçu de bons ballons d’Artur Piesniak ». Le seul bémol est venu du centre, en manque d’efficacité en attaque malgré de nombreuses opportunités et un manque de lecture de l’attaque adverse au bloc.

Avec encore une marge de progression, le Saint-Louis VB peut réserver une fin de championnat euphorique à l’image du capitaine Moussa, auteur à lui seul de 22 points (20 en attaque, un au contre et un au service).
« On a retrouvé les vertus, qui faisaient notre force, indique le Camerounais. On s’est battu sur chaque point et on est récompensé par ce 3-0. Avant, on lâchait le 3e set, maintenant, on peut revenir ». Et de tempérer aussitôt sa performance individuelle au même titre que la remontée vers la neuvième place : « Pour l’instant, on essaie d’aller chercher la 10e place, même si rien n’est fait. Le volley est un sport collectif et j’ai besoin des autres pour bien jouer. Le passeur me donne les balles, qui viennent de la réception qu’on a stabilisée ».
Aix s’en est trop remis à son service pour créer la différence comme au match aller et les Ludoviciens doutent du sérieux au moment de venir jouer dans le secteur frontalier. « J’avais l’impression, qu’ils pensaient avoir dix points d’avance sur nous au classement », relève Darek Blonski. À trois journées de la fin du championnat, Aix se retrouve relégable à la 10e place avec 29 points.
Les Ludoviciens ne s’enflamment pas, mais ils sont dans une confiance nécessaire pour entretenir l’espoir du maintien… qui passe par une victoire à Marseille dès samedi.

Gilles Legeard

source l'union

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Copy
Medaillé d'or
Copy

Nombre de messages : 2518
Age : 49
Localisation : petite tribune
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   Lun 9 Avr - 20:10

Merci Taylor pour ces articles, au fait , as-tu trouvé le lapin en chocolat que j'avais mis dans ton jardin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: saison 2006/2007 PRO B   

Revenir en haut Aller en bas
 
saison 2006/2007 PRO B
Revenir en haut 
Page 16 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Calcio (saison 2006/2007)
» NBA Saison 2006-2007
» Coupe UEFA 2006/2007
» Transferts Albi (2007-2008)
» Mercato 2006 - 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du CVB 52 HM :: Equipes :: Ligue B-
Sauter vers: