AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Point Presse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
AuteurMessage
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Sam 20 Oct - 13:11

la revue de presse commence au deux posts précédent



PRO B. MARSEILLE VOLLEY - VANNES VB, CE SOIR (18 H) Kreskine : « Avec un esprit de guerrier »

Toujours sans victoire, et sans le moindre set, le Vannes VB va tâcher de se relancer et de trouver un nouveau souffle ce week-end à Marseille.
Très déçus par leur entrée en matière, les Bretons espèrent enfin trouver la bonne formule pour se sortir du marasme ambiant. « Jusqu’à présent, on n’a pas vraiment montré qu’on avait le niveau pour lutter avec nos adversaires et tout le monde en a bien conscience. Même si tous n’acceptent pas aussi bien les remarques au sujet de leur qualité de jeu », avoue Slava Kreskine. « Il leur faudra peut-être un peu de temps pour comprendre que c’est un travail individuel tout autant que collectif qui nous fera avancer. Mon but étant de trouver les solutions, grâce notamment à l’étude vidéo du comportement de chacun en match, pour remédier aux problèmes actuels ».

Nojic absent retour de Kuchar

Comme si le tableau n’était pas assez sombre pour les Vannetais, une nouvelle blessure est venue le noircir un peu plus. « Darko Nojic sera en effet absent ce week-end, il souffre d’un problème musculaire au niveau de la bouche », explique le technicien vannetais. Lui qui avait pourtant montré un petit regain de forme samedi à Canteleu (8 points contre 3+2 lors des deux premiers matchs) laissera donc ses coéquipiers s’envoler sans lui. Mais la bonne nouvelle en revanche c’est que le central Kuchar réintègre le groupe après avoir manqué le déplacement à Canteleu. « Il ne sera certainement pas au top physiquement (il se remet d’une déchirure musculaire à la jambe) et ne devrait jouer que quelques points sur les différents sets. Mais c’est déjà un bon point qu’il soit là », précise Slava Kreskine.

« Rien lâcher »

Pour la gagne, l’entraîneur morbihannais compte sur ses joueurs pour « mettre davantage la pression sur l’adversaire et garder constamment un esprit de guerrier. Ce match est hyper important à tous points de vue. On se doit de réagir face à un rival qui me semble à notre portée. Mais il ne faudra rien lâcher pour obtenir un bon résultat ». Marseille, vainqueur de ses deux premiers matchs au tie-break face à Saint-Nazaire et Nice, a concédé néanmoins sa première défaite (1-3), samedi, à domicile face à Avignon. Preuve que les Marseillais, même avec un international français dans ses rangs en la personne de Bry (16 points face à Avignon/21 pour Svoboda), ne sont pas imprenables.

Ce soir (18 h), salle Vallier à Marseille.
Arbitres : MM. Vargas et Rejaeyan.
MARSEILLE : Benhayoun, Berriri, Hilaire, Farjaudon, Brachard, Marquet, Ramirez, Pribanovic, Rosenbaum, Kerboua, Bry.
VANNES : Féret, Boutin, Godefroy, Svoboda, Agnithey, Jérôme, Genevé, Creisméas, Vujicic, Kuchar. Absent : Nojic.

G. Drogo

source/le telegramme

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Copy
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 2518
Age : 47
Localisation : petite tribune
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Sam 20 Oct - 14:56

Merci pour ces articles , Taylor, sympa l'interview de Puiu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galeizon
National


Nombre de messages : 112
Age : 42
Localisation : Ales en Cévennes
Date d'inscription : 19/08/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Sam 20 Oct - 15:24

Présentation croisée de la rencontre Dunkerque - Alès par Midi Libre:

Alès avec une dose de confiance.
Trois victoires en autant de rencontres, un seul petit point perdu dans la salle d'Aix en Provence: le parcours alésien frise la perfection, jusque-là. Mais Jean-Marc Biasio, l'entraîneur cévenol, n'a pas l'intention de voir sa formation s'arrêter en si bon chemin.
Pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions possibles, le club a d'ailleurs opté pour le transport aérien afin de rejoindre Dunkerque de la façon la plus rapide qui soit.
Sur le plan tactique, Biasio a mis l'accent sur une spécificité du jeu nordiste dont il a pu analyser les trois premières sorties. " J'ai essayé de travailler jeudi sur ce qui pouvait nous ennuyer, c'est-à-dire l'utilisation de Felicissimo (42 attaques gagnantes jusque-là NDLR), le Brésilien recruté à Montpellier. Il est rapide, explosif et se montre très efficace à la "pipe". Il s'agissait donc d'alerter mes joueurs. De la même façon, je les sensibiliserai jusqu'au dernier moment sur l'importance de ne pas laisser l'espace nécessaire à la prise de conscience (confiance ?) de l'adversaire. Sinon, nous connaîtrons un match très accroché comme à Aix. "
Un groupe alésien dont la prestation de samedi dernier face à Martigues, l'a emballé. "Si Martigues a explosé, je crois que c'est dû au fait qu'on a été énormes dans tous les compartiments. Et après seulement, une fois que nous les avons assomés, ils ont été mauvais. Ce qui me conforte, c'est que cette prestation n'est pas arrivée au hasard. Des matchs comme celui-là se reproduiront cette saison." Les mêmes huit joueurs seulement, ont rejoint Dunkerque hier.
Wolfgang Kuck, touché aux lombaires, a été ménagé cette semaine. Mais il devrait débuter la rencontre alors que Brizola retrouvera le club avec lequel il s'est illustré la saison dernière en signant un joli total de 434 points. Une performance qui n'avait pas empêché le Cac de s'imposer à deux reprises, à domicile (3-2) puis dans la cité de Jean Bart (3-1).
Sous le maillot alésien, le Brésilien évoluera d'abord au centre, poussant sur le banc le géant ukrainien Kukhar. J. B.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Dim 21 Oct - 10:24

je pars faire du vtt dans les trésors de forêt de la haute marne, le point presse se fera ce soir, si seulement les chasseurs ne m'ont pas confondu avec un sanglier en vtt jaune

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par le Dim 21 Oct - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Copy
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 2518
Age : 47
Localisation : petite tribune
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Dim 21 Oct - 12:10

Surtout n'oubliez pas la selle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
robertkiné du cvec
National
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Point Presse.   Dim 21 Oct - 12:14

je suis dèg je pourrai pas lire l'article sur le cvec dans la voix du nord avant mon départ lol.tant pis!
ps: on a failli venir chez vous samedi, on serai venu en simple spectateur mais notre présidente vient pas et puis ca nous fait rentré tard, donc tant pis on fera le déplacement l'année prochaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Dim 21 Oct - 15:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La Voix du Nord - 21/10/2007
VOLLEY-BALL : PRO B Cambrai confirme et commence à s’affirmer


Ouf ! Mal partis, hier soir, face à Canteleu-Maromme, les Cambrésiens ont finalement su redresser la barre pour s’adjuger une deuxième victoire consécutive. De bon augure pour la suite de la saison, qui s’annonce
plus qu’intéressante ces prochaines semaines…

Avant d’attaquer les grosses cylindrées du championnat, Chaumont, Alès, Saint-Nazaire, Nice et Avigon… Mieux valait effectivement bien négocier le match face au promu, hier soir pour les Cambrésiens. D’entrée, la bande à Radichkov semblait d’ailleurs bien consciente que la victoire lui était impérative. Poutrain, Radichkov et Doué trouvaient très rapidement le break (3-0, 4-1). Mais voilà, face à une équipe de Cambrai qu’ils avaient joué à deux reprises cet été en amical, les Cantilo-Marommais allaient vite redresser la barre (5-4). Revenus dans le match, les visiteurs se mettaient à défendre bec et ongle (7-7 ; 9-8). Et un superbe contre de Vavrek, sur Radichkov (9-11), allait placer Canteleu-Maromme sur orbite. Incapables de trouver la faille, les Cambrésiens restaient sur place (9-19). Et fort logiquement, les Marommais s’offraient les gains du premier set, sur une dernière attaque gagnante signée Hubert Carrez (14-25), Cambrésien d’origine.

Ce mauvais départ n’allait heureusement qu’être éphémère. D’entrée de deuxième manche, Doué trouvait le break (2-0). Et cette fois, le CVEC n’allait plus lâcher les commandes (7-3 ; 13-7). Jusqu’au bout (20-9 ; 25-13).

Déclic

Enfin dans leur match, les Cambrésiens semblaient alors avoir pris la mesure de leur adversaire, méconnaissable. Mais une mauvaise réception au sol de Radichkov, sur sa première attaque du set (1-0), allait jeter un froid sur le banc nordiste. Touché à la cheville, le pointu cambrésien était contraint de quitter les siens. Pour pallier à cette défection surprise, Christophe Haffner décidait alors de lancer un deuxième central sur le terrain, en l’occurrence Naveteur. Un coaching qui n’allait pas tarder à s’avérer payant. La blessure de Radichkov ayant en plus le don de resserrer les rangs.
Plutôt discret jusqu’alors, Peris entrait en scène. Et l’expérimenté Croate ne décevait pas (3-2 ; 5-4). Le temps que le capitaine du CVEC ne retrouve ses sensations puis sa place, le CVEC avait creusé l’écart (7-4 ; 9-5). Et Maromme, sa tombe. Dépassés par une équipe de Cambrai complètement retrouvée en défense, les Normands craquaient (14-10 ; 18-11 ; 25-16). La quatrième manche ressemblant même à un cauchemar pour les protégés (5-0 ; 9-2 ; 14-5) de Wotjek Fabianczyk, qui s’inclinaient finalement 25-17. •

PRO B.- CAMBRAI - MAROMME : 3-1 (14-25 en 22’; 25-13 en 19’; 25-1- en 26’; 25-17 en 22’). Arbitrage de MM. Demiselle et Guignard. Juges de ligne : MM. Poulet et Joron.
• CAMBRAI : Altavilla (lib.) ; Radichkov (cap.) ; Doué, Peris, Ces, Poutrain ; Naveteur ; Belhache ; Aso. Entraîneur : Christophe Haffner, assisté par Bruno Bressy.
• MAROMME : Graulière (lib.) ; Mourier ; Milosevic ; Ostrihon ; Vavrek ; Bosqui ; Carrez (cap.) ; Chateau ; Eclar ; Grossin ; Douteau ; Couturier. Entraîneur : Wotjek Fabianczyk.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Voix du Nord - 21/10/2007
VOLLEY-BALL Face à Alès, impossible n’est pas dunkerquois


On ne donnait pas cher de la peau des volleyeurs dunkerquois à l’heure où Alès pénétrait sur le parquet de Dewerdt. C’était sans compter sur la volonté et la détermination de ces joueurs.
Les sociétaires de DGL ont du coeur et de la solidarité à revendre. Dominés au filet, en difficulté en réception, ils trouvaient les ressources pour accrocher les Alésiens, notamment grâce à Osias et Félicissimo, des Brésiliens tout feu tout flamme. Finalement les Sudistes, emmenés par plusieurs ex-internationaux, plus nombreux, plus hauts, devaient rendre les armes dans la première manche, au bout du suspense (29-27). Brizola, l’ex-dunkerquois, et ses partenaires, ne devaient pas s’attendre à une réception aussi chaude. Le festival dunkerquois ne s’arrêtait pas pour autant : la multinationale alésienne ne parvenait pas à endiguer le jeu des Maritimes. Le second acte était tout aussi équilibré mais une fois de plus DGL réussissait l’impensable sur un contre monstrueux de Van Den Eshof : 25-22.

Encore fallait-il conclure mais Alès éleva son niveau de jeu : moins de fautes directes, block plus efficace. DGL posa un pied à terre (21-25). Touchée mais pas coulée la machine dunkerquoise ne tarda cependant pas à se remettre en marche. Un jeu fluide et diversifié, un collectif bien huilé qui rivalisait avec une formation alésienne donnant enfin sa pleine mesure. Les deux formations se rendaient coup pour coup (20-20). Le passage à vide dunkerquois se paya cash (20-25). L’inévitable tie break fut à l’image du match : intense, indécis, riche en rebondissements. Les Dunkerquois, menés 8-10, renversaient la tendance pour l’emporter 15-12. Une victoire énorme qui prouve que les Dunkerquois pourront rivaliser avec le haut de tableau s’ils gagnent en régularité.
Légitimement le coach, Gael Bollengier, tirait un coup de chapeau à ses joueurs : « Je suis très fier du comportement des joueurs. Il fallait du coeur pour l’emporter, surtout après avoir perdu les 3e et 4e sets. Tout ne fut pas parfait mais ils n’ont rien lâché. Il faudra maintenant confirmer ». Vivement la suite ! • BENOIT VALQUE ( CLP)
DUNKERQUE - ALÈS : 3-2 (29-27 ; 25-22 ; 21-25 ; 20-25 ; 15-12).

source/la voix des sports

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Dim 21 Oct - 15:40

Saint-Nazaire n'en revient pas
Pro B. Martigues - Saint-Nazaire : 3-2.


Malgré un bon début de match, les Nazairiens n'ont pas réussi à gérer la suite des événements.
Les Nazairiens ont subi une cruelle défaite hier soir en Provence où le dénouement en a surpris plus d'un. À la vérité, après les 2 premiers sets, alors que Saint-Nazaire menait 2-0, bien peu de monde aurait parié sur une victoire de Martigues et sans doute pas les Martégaux eux-mêmes.

Il faut dire que Saint-Nazaire avait très bien mené son affaire grâce à un jeu varié et plaisant et une défense de tous les instants, qui permettaient d'annuler les velléités offensives martégales.

Les visiteurs profitaient de la passivité et d'une certaine mésentente régnant dans les rangs locaux pour enlever logiquement le 1er set malgré une petite frayeur lorsque le MVB revint à 24-24. La 2e manche ne fut pas de la même veine, mais le dénouement fut identique, Saint-Nazaire meilleur finisseur grâce notamment à Satour toujours présent dans les moments importants. Restait alors l'inconnu du 3e set : comment « gérer » la fin de match et empêcher le retour martégal ?

C'est pourtant ce qu'il advint contre toute attente à cause d'un Pelc et d'un Radic qui mirent à mal la réception de Saint-Nazaire qui finit par craquer. Martigues se remit en selle dans ce 3e set, enlevé en 26-24 et finit en boulet de canon en s'imposant dans le 4e set. La loterie du tie-break tourna à l'avantage des Provençaux qui n'allaient plus relâcher leur étreinte et finir beaucoup plus fort.

Dommage car au vu de la physionomie de la rencontre Saint-Nazaire méritait le dernier mot.

MARTIGUES VB - SN VB ATLANTIQUE : 3-2 (25-27, 29'; 23-25, 27' ; 26-24, 28' ; 25-23, 25' ; 15-10, 15')

Arbitres : MM Gabriel et Le Prince

MARTIGUES : Radic, Pelc, Delcamp, Seguin, Breu, Peros, Gavan, Lejo, Besse ; entraineur : Téodore Rotar

70 attaques gagnantes (Radic 20, Pelc 17) 8 aces (Pelc 4, Breu 3) 7 contres (Peros 6) 34 fautes directes dont 12 au service


SAINT-NAZAIRE : Amrane, Tosatto, Brcic, Weyl, Hamon, Audric, Proudfoot, Satour, Pradet, Hubert ; entraineur : Roger Vallée

58 attaques gagnantes (Satour 22), 6 aces
(Audric et Satour 2), 11 contres (Weyl 3), 21 fautes dont 7 au service

source/ouest-france


Pro B. Marseille-Vannes : 2-3.

Les Vannetais ont éviter un nouveau KO en l'emportant de justesse face à une solide équipe Marseillaise.

Menés deux sets à zéro, les joueurs de Slava Kreskine ont retourné la situation à leur avantage pour finir en aphotéose. Engagée, rude en smashes, coup pour coup, les mots ne manquaient pas pour résumer la rencontre d'hier soir. Marseillais et Vannetais se rendaient la politesse avec une incroyable maîtrise de part et d'autre. C'était donc à celui qui craquaient le premier.

Et à ce jeu-là, le premier set était indécis sur l'issue des débats proposés. Svoboda, Kuchar et les autres avaient beau réussir de superbes points pour du reste une égalité (14-14), la lucidité était légèrement dans le camp des locaux. Les visiteurs ne cédaient pas toutefois, mais malgré deux balles de set sauvées, les Marseillais remportaient la première manche.

Alors dans la seconde, on se branche un peu et plus particulièrement Farjaudon et Boutin beaux-frères dans la vie. Ces deux-là montaient la pression qui profitait néanmoins à Vannes. Enfin, c'est ce qu'on pensait car ce diable de Farjaudon, les rusés Kerboua et Bry remettaient une couche pour le gain du second set. Il n'empêche que dans le troisième set ou Vannes partait à nouveau fort, le changement de situation commençait à se faire sentir. Une puissance retrouvée mettait à mal les hommes de Dumortier et cette troisième manche dans l'escarcelle de Vannes.

Dans la foulée et poussés par une envie encore plus débordante, les Vannetais faisaient le jeu et profitaient de nombreuses erreurs marseillaises. Egalité parfaite d'un quatrième set pour un retournement de situation, pire dans le tie-break puisque Vannes claquait les points avec un mental à toute épreuve. A l'évidence, Vannes ne l'a pas volé son succès...

MARSEILLE-VANNES : 2-3

(25-20, 25-20,19-25, 20-25,13-15).

Arbitres : MM.Vargas et Rajaeyan.

MARSEILLE VB: Bry, Kerboua, Rosenbaum, Hilaire, farjaudon, Benhayoun (libero). Puis : Berriri, Marquet, Ramirez, Pribanovic, Kerboua. Ent: Emamnuel Dumortier.

VANNES : Geneve, Svoboda, Nojic, Jérôme, Kuchar, Godefroy (libero). Puis : Boutin, Creismas, Agnitey, Feret, Vujicic. Ent: Slava Kreskine.


N1M. Nantes-Rezé Métropole - Paris UC : 1-3.

Les Nantais se sont fait endormir par une jeune équipe parisienne.
Eric Martin avait prévenu tout le monde. Ce match contre les réservistes du Paris Volley sentait le piège. Et bien, ce qui devait arriver, arriva.

Dès l'entame de match, accumulation de fautes, attaques dehors, réception douteuse, font l'affaire de Parisiens solides au contre et en défense (11-16, puis 13-19 et encore 16-22). Jean-Charles Debord et ses co-équipiers laissent échapper un 1er set techniquement faible, sur le score de 17-25.

La 2ème manche est alors totalement l'inverse de la la précédente. Cette fois, ce sont les Parisiens qui prennent l'eau. 6-1 puis 8-2 pour les hommes d'Eric Martin. Le jeu est à sens unique, avec un écart qui se creuse inexorablement en faveur des locaux (16-6). Il suffit en plus que Romain Tual aligne une série de services très tactique, et c'est un cinglant 25-12 qu'encaisse le PUC.

On se dit alors que les protégés du président Belleil sont sur la bonne voie. C'est sans compter sur la fougue des jeunes pousses Parisiennes, et aussi, hélas, sur une défense et un block quasi-inexistant des Nantais. Bien que serré tout au long des échanges, le score évolue en faveur de Ouattara et ses partenaires (23-20, puis 25-20).

Que dire du 4e set, sinon que les joueurs d'Eric Martin accumulent une nouvelle fois les erreurs : attaques dans le fil, réception encore et toujours médiocre. Difficile dans ces conditions de reprendre la main sur la rencontre. Ce sont les réservites du Paris Volley qui empochent le set et du même coup leur première victoire de la saison. Pour Nantes Rezé Métropole, c'est une grosse déception.


NANTES-REZÉ MÉTROPOLE - PARIS UC : 1-3

(17-25 en 23' ; 25-12 en 17' ; 20-25 en 22' ; 22-25 en 22').
100 spectateurs. Arbitres : MM. Nozacmeur et Priou.

NANTES-REZÉ : Guéguen, Heussaff, Charles, Tual, Zimaglia, Debord ; Libéro :Martin.

source/ouest-france


La Voix du Nord - 21/10/2007
VOLLEY-BALL Dire que les Tourquennois pensaient sabrer le champagne en mettant Paris en bouteille…


Ils n’y arriveront peut-être jamais ! Gagner à Paris paraît incommensurable pour les Tourquennois qui, hier soir encore, ont été battus en quatre manches, perdant du même coup cette invincibilité qui leur allait si bien.

Il a finalement fallu peu de chose pour que les Parisiens l’emportent, eux que l’on croyait terriblement fatigués après leur rencontre de Ligue des Champions, perdue mercredi face au Dynamo Moscou. En fait de difficultés, les blessures de Vadeleux et Castard s’ajoutant aux deux défaites parisiennes en championnat, c’est le TLM qui tomba dans le panneau… « J’ai complètement le sentiment que cette défaite est un incroyable gâchis, annonça d’emblée Marcelo, très déçu, on s’en doute, d’avoir lâché trois points dans la capitale. Nous avons trop respecté les Parisiens, et ça, c’est très gênant. On s’énerve sur des choses futiles, on s’arrête de jouer… Nous avons indéniablement besoin de gagner en maturité. » De la maturité, le champion de France n’en manqua pas, dans sa salle quasiment vide (moins de cent spectateurs !). Et Marcelo salua le talent du passeur brésilien Redwitz, mais aussi celui de Jiri Novak, l’attaquant tchèque, sans doute le meilleur joueur en France depuis au moins cinq saisons. Hier soir, Novak a inscrit 27 points : 22 attaques, 3 contres et deux aces, ce fut tout simplement phé-no-mé-nal !

Et dans le clan tourquennois, qui pour rivaliser ? Personne, si ce n’est un groupe, un vrai, qui se monte, qui se construit petit à petit. Mais l’occasion de se payer Paris chez lui, le TLM ne la retrouvera plus. Pas tout de suite, en tout cas… Des petits riens qui firent donc basculer la partie en faveur des Parisiens. « C’est une défaite au goût amère », remisait Marcelo.
C’est vrai, celle-là fait mal. Et dire qu’il y a huit jours, on criait tous à l’exploit après la victoire du TLM face à Tours… Tiens ! En parlant de Tours, ceux qui ne cachaient pas leur satisfaction du moment l’autre samedi, s’étaient fait un peu plus discrets dans la rencontre face à Paris. Et les points gâchés face à Rivera, Novak et consorts auraient peut-être fait basculer le sort de la partie, s’ils avaient été finement acquis… Bref, la saison est encore longue. Et le TLM a montré qu’il avait les moyens de jouer les tout premiers rôles cette saison. Samedi prochain, face à Narbonne, et avant une trêve de plus de cinq semaines, les Nordistes feraient bien de faire oublier au plus vite ce vilain revers. On se contenterait alors volontiers d’un six sur sept. Suffisant pour passer novembre tranquillement au chaud…t


LA FICHE

PARIS - TLM : (28-26 en 28’, 23-25 en 26’, 25-21 en 26’ ).
– Arbitres : MM. Baklouti et Lambert.
– 700 spectateurs.
– Points marqués : 195 (101/94).
– Durée : 1 h 46’.
• PARIS : 3 aces (Novak 2, Rivera 1), 10 contres gagnants (Hargreaves 4, Novak 3, Van der Veen 2, Rivera 1), 67 attaques gagnantes (Novak 22, Havas 14, Rivera 14, Van der Veen 8, Hargreaves 6, Redwitz 3), 27 fautes directes (dont 16 au service).
Six de départ : Redwitz (cap., 3) puis Lepetit, Van der Veen (10), Hargreaves (10) puis Lepetit, Havas (14) puis Vadeleux, Novak (27), Rivera (16). Libero : Berrios.

Entraîneur : Mauricio Pæs.
• TOURCOING : 4 aces (Sloboda 2, Barca-Cysique 1, Duhagon 1), 6 contres gagnants (Tolar 2, Duhagon 2, Barca-Cysique 1, Sloboda 1), 57 attaques gagnantes (Duhagon 18, Maréchal 12, Barca-Cysique 11, Sloboda 10, Tolar 5, Suljagic 1), 21 fautes directes (dont 13 au service).
Six de départ : Petkovic puis Suljagic (1), Sloboda (cap., 13), Tolar (7) puis Suljagic, Duhagon (21) puis Lavallez, Maréchal (12) puis Schwaack puis Lavallez, Barca-Cysique (13). Libero : Ragondet.
Entraîneur : Marcelo.
PROCHAIN RENDEZ-VOUS : 7e journée, TLM - Narbonne, samedi 27 octobre (20 h, salle Pierre-Dumortier).
– Arbitres : MM. Chaladay et Troesch.

À PARIS, DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL, DIDIER PARSY PHOTO JEAN-PASCAL MAREEL

source/la voix des sports

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Dim 21 Oct - 15:45

la revue de presse commence aux deux posts précédents

VOLLEY-BALL / Pro B Saint-Quentin n'a pas chômé


Jolie performance pour Florian Beclin et les siens.
Victoire avec la manière pour le FLSQ. Mais les Axonais ont dû s'employer face à une formation jusque-là invaincue.
APRÈS l'avoir subi une semaine auparavant à Cambrai (2-3), Saint-Quentin a infligé son premier revers à Chaumont hier soir. Le FLSQ a dû s'employer pour s'imposer en quatre manches mais a finalement joint la manière au résultat.

LE FLSQ CHAUD ET DEVANT (25-15)

Le décor de cette première manche était immédiatement planté avec un service dans le filet de Davidiuk puis une « grosse » attaque et un « petit » ace de Dukic (3-1).
Les points offerts par les Chaumontais continuant à s'ajouter à ceux gagnés par les Saint-Quentinois, avec aussi Morelle et Tonemassa, l'écart se creusait rapidement (7-2, 9-3, 11-4).
Malgré un Moussa « pétillant » (12-7), les Champenois continuaient à « trinquer » : après s'être fait la main en défense, Bird se déployait sur les ailes en attaque (15-8, 20-10).
Deux temps morts en deux minutes de Pompiliu Dascalu n'interrompaient pas les hommes de Gabriel Denys. Et si Moussa sauvait la première balle de set à 24-14, il servait la seconde dans le filet…

CHAUMONT REFROIDIT SAINT-QUENTIN (17-25)

Le CVB inversait les rôles en prenant le meilleur départ (2-4) avant de placer une grosse accélération (4-10).
Après deux temps morts très rapprochés, le FLSQ parvenait à réduire l'écart, deux fois à trois points (9-12, 13-16).
Mais, à l'image de ce service de Tchouassi « let »… et gagnant, la réussite était haut-marnaise (13-20).
Et si les partenaires de Morelle revenaient à quatre points (17-21), ils donnaient les trois derniers sur deux fautes de Simin et une contestation de Dukic pénalisée…

DUKIC SE RACHETE (25-21)

A l'image notamment d'un Simin de nouveau efficace, les Axonais se retrouvaient (4-2).
Mais les Haut-Marnais rendaient point pour point et reprenaient même la tête… d'un ballon dans le visage de Dukic (10-11).
Chaumont tentait le break (11-13) mais Saint-Quentin ne craquait pas, au contraire (15-14, 17-15, 21-18, 23-19). Et Dukic était de nouveau à la conclusion mais cette fois d'une superbe attaque croisée.

A L'ARRACHÉ (25-23)

Tout au long de cette manche, des plus serrée, l'écart n'allait jamais dépasser les deux unités (9-7, 15-17).
Et l'égalité était encore de mise à 21. Le moment, finalement idéal, que choisissait le FLSQ pour faire la différence avec Tonemassa puis Dukic, qui obtenait la première balle de match et convertissait la seconde.
Sébastien Hénot

source/l'union

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
robertkiné du cvec
National
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Point Presse.   Dim 21 Oct - 16:37

ah merci taylor!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Dim 21 Oct - 21:27

Pro B Le déclic à Saint-Louis


Le Saint-Louis VB n’a fait aucun complexe, hier au Sportenum, face à Avignon (3-1), leader de la Pro B. Sa prestation devrait faire référence.
C’est au centre que le Saint-Louis VB est allé chercher cette régularité qui lui manquait lors de la première manche. Incisif à l’image de Cottini, le groupe ludovicien s’est détaché d’entrée, Urnaut plaçant même un ace (5-1). Avignon revient à 8-7, mais la passe flotte. Cottini et son compère Nikolic tiennent le cap au centre (14-10), alors qu’Urnaut est une valeur sûre (16-11). Côté Avignon, seul Ossosso soutient la comparaison, alors que le pointu Ristic, et un nouvel ace de Nikolic, laissent Saint-Louis sur son nuage (19-13). Avignon n’arrive pas à sortir la tête de l’eau. Même Ruiz et Cesar se gênent (23-17). Rien ne va à Avignon, alors que la sérénité est de mise à Saint-Louis (25-20).

Ce manque de présence au contre, Avignon le reconduit pour son plus grand malheur. Même si Vallée permet de résister à l’aile, Saint-Louis paraît intraitable, à l’image d’un retour de service de Kokuvi, qui retombe sur la ligne aux pieds d’Ossosso (11-8). Amet, l’entraîneur avignonnais, a beau donner de la voix lors de deux temps morts, le contre ludovicien emmené par Cottini garde la main (16-11). De plus, les Ludoviciens ne manquent pas de solutions offensives et Piesniak va jusqu’à placer une deuxième main (19-13). Malgré les changements, dont la passe en faveur de Teno, Avignon se repose sur son capitaine Ossosso (20-16). Mais l’écart ne descendra pas davantage. Ristic, Kokuvi et Urnaut, au bout d’un échange très disputé, permettent à Cottini de conclure sans surprise (25-20).
Avignon aborde la troisième manche avec plus de mordant et rend coup pour coup à Saint-Louis (20-21). Ossoso remet ses hommes sur la bonne voie, juste avant un contre de Taghin, pour un premier virage (20-23). Birau efface ses fautes de service par un ace sur Puchalski, avant qu’Ossosso ne confirme son statut de leader (21-25).

À la peine, Saint-Louis s’appuie sur Ristic, mais le contre ne suit plus au centre sur Birau (6-8). Saint-Louis se réveille avec un ace de Cottini et un contre gagnant de Nikolic (15-16). Avignon est sur mode alternatif (23-23). C’est encore à cause de cette carence de Birau qu’Avignon manque sa balle de match (25-25). Bigrement décisif avec ses 16 attaques gagnantes comme Urnaut et 17 réalisations offensives, le pointu Ristic place un contre gagnant. Et c’est finalement Avignon, qui lâche prise sur une attaque hors des limites de Deniz (27-25). L’explosion de joie dans le camp ludovicien est à la hauteur de l’exploit de cette 4e journée de Pro B.

Saint-Louis — Avignon 3-1. Sportenum. Périodes : 25-20 (26’), 25-20 (26’), 21-25 (29’), 27-25 (29’). Temps de jeu effectif : 1h50’. Arbitres : MM. Horcholle et Morchoisne. Spectateurs : 100.


Gilles Legeard

source/l'alsace

présentation de la rencontre

20/10/07
Nationale 1 (M)
Un détour gagnant ?
NANCY VOLLEY MAXEVILLE/JARVILLE (5e, 8pts) - CASTRES (13e, 2pts), ce soir (20h30), au complexe Marie-Marvingt à Maxéville.



NANCY. _ Du côté du Nancy Volley, l'heure est à la délocalisation. Rassurez-vous les troupes de Pierre Angély n'ont nullement choisi de quitter la Lorraine après leur premier échec de la saison en terre lyonnaise (3-1). Le club nancéien a tout simplement voulu offrir à la commune de Maxéville, l'un de ses fidèles partenaires institutionnels, une affiche du championnat de Nationale 1. « On souhaite par ce geste renvoyer l'ascenseur à la ville de Maxéville », confirme Michel Hentzen, l'ancien président et manager sportif du club. « Cette année, on disputera d'ailleurs trois matches à Marie-Marvingt (Castres, Epinal et Grenoble) ».


L'an passé déjà, le Nancy Volley avait posé, dès le début du championnat, ses valises sur le parquet de Marie-Marvingt. Malheureusement, ce soir-là, les partenaires de Demésy avaient payé au prix fort face à Canteleu-Maromme ce dépaysement provisoire. Manquant de repères dans cette salle, le « six » jarvillois avait concédé une sévère défaite 3-0. « Cela n'arrivera pas cette année », assure Georgi Sabchev. « Car depuis le mois de juin, on s'entraîne au mois une fois par semaine à Marie-Marvingt. On a donc nos marques dans cette superbe salle qui est véritablement conçue pour la pratique du volley-ball ».

Il faut dire aussi que Castres, le visiteur du soir, n'a pas l'aura de Canteleu-Maromme. L'intersaison a été difficile pour la formation tarnaise qui a été à deux doigts d'imploser lors du dernier exercice notamment après avoir déclaré forfait pour son déplacement à Epinal. « Le dernier exercice a effectivement été délicat pour le club », reconnaît Erik Arjona, le passeur sudiste. « Si sportivement, on n'a pas connu de problèmes, l'aspect financier a été, pour sa part, beaucoup plus sujet à discussions. Du coup, pas moins de cinq joueurs nous ont quittés à la fin de l'année. Il n'a pas été facile de bâtir un effectif pour cette saison. A un moment, on s'est même posé la question de repartir en N2 voire en N3 ».

Malgré l'arrivée du Franco-Polonais Jurek Rozanski (ex-Varsovie), le groupe castrais ne comporte que huit éléments. « A Nancy, on sera encore plus diminué car Grégory Verscheure, notre central, sera absent pour raisons personnelles », glisse Erik Arjona. « On sait que le maintien s'annonce compliqué. Maintenant, on a la chance de pouvoir compter sur une ossature extrêmement expérimentée ».

Le meilleur atout de Castres évolue sur le banc. En effet, Olivier Lardier, l'entraîneur tarnais, est le statisticien de l'équipe de France. Il a notamment entraîné Chaumont (ProB) où évoluait à l'époque un certain.... Georgi Sabchev.

« Olivier est un bon copain », assure le Bulgare. Maintenant, le temps d'un match le réceptionneur-attaquant du Nancy Volley ne fera aucun cadeau à son ancien coach. « Avec le nouveau comptage de points, il est indispensable de gagner la rencontre 3-0 ou 3-1 afin de prendre trois points. Dans ce nouveau système les succès au tie-break sont pénalisants. Quand on se souvient que l'on a raté, l'an passé, la montée en ProB, pour deux sets, il est donc important de tout mettre en oevre à chaque match pour ne pas prolonger les débats ». Malgré l'échec de la montée, Georgi Sabchev est resté fidèle au Nancy Volley. « J'aime cette ville. L'objectif me séduit. Comme tout véritable professionnel, le consacre toute mon énergie pour aider le club à accéder au monde professionnel ».
Absent : T. Fouda (blessé, ? )


le match

21/10/07
Encore des frayeurs


MAXEVILLE A chacune de leur sortie, les protégés de Pierre Angély ont raté leur entame de match. Et si la chance leur a déjà souri face à Orange et Epinal, celle-ci ne sera pas toujours au rendez-vous. La rencontre face à Castres, hier soir, n'a malheureusement pas dérogé à la règle. Insipides pendant presque deux manches, les partenaires de Falsetti ont bien failli laisser quelques plumes contre des Castrais que de nombreux observateurs voient pourtant déjà dans la charrette.
La nouvelle pause réglementaire de dix minutes à l'issue des deux premières manches a fait un bien fou au ''six'' jarvillois. Car jusque-là, les locaux n'avaient pas vraiment eu leur mot à dire dans une partie rythmée par les smashes des Tarnais. Malgré un effectif limité (sept joueurs dont un libero) Castres refroidissait d'entrée les ardeurs nancéiennes. Le bras de Bourchachène et trois secondes mains diaboliques d'Arjona laissaient sans voix des Lorrains bien trop naïfs (9-13). Peu à l'aise en réception à l'image de Demésy, les Maxévillois n'étaient pas plus brillants au filet. Il faut dire que Hentzen sevrait de ballons Sabchev au profit de Falsetti. Et comme celui-ci était visiblement dans un jour sans, le Nancy Volley se reposait essentiellement sur les diagonales de Guillery pour tenter de contenir les Sudistes (15-17). Angély avait beau multiplier les changements, Merhlé et Bourchachène mettait le « six » meurthe-et-mosellan devant ses responsabilités (21-25).
Pendant ce temps là, Castres continuaient son récital offensif (4-8). D'autant qu'en défense, les visiteurs remontaient tous les ballons. Faisant block autour de leur libero Rical, encore junior, les Tarnais semblaient invincibles. Heureusement, Hentzen se décida de changer de stratégie. Donnant enfin quelques munitions à Sabchev, le Nancy Volley prenait enfin l'avantage au tableau d'affichage (11-10). Le Bulgare, qui n'attendait que cela pour claquer quelques mines, devenait alors le parfait pendant de Guillery. Effernelli se joignant au duo, le Nancy Volley évitait le pire (25-23). En concédant la manche, les hommes de Lardier, qui ont longtemps flirté avec le break, prenaient forcément un petit coup au moral. Le mal de tête se faisait ressentir dès la reprise du jeu puisque Guillery faisait vrombir son bras (9-4).
Les Nancéiens ayant retrouvé un peu de cohésion au block et en défense, Castres commençait à peiner pour marquer des points. D'autant que l'entrée de Fallet à la place de Falsetti apportait indiscutablement un plus au Nancy Volley. Le mur castrais se fendillait de plus en plus sous les assauts de Dore et de Guillery. Le smash de Bourchachène dans le filet offrait le set à ses hôtes (25-19). L'affaire étaient entendue puisque dans l'ultime set, les locaux prenaient rapidement les devants (12-5 puis 22-13). Encore une fois, le Nancy Volley a failli payer au prix fort son retard à l'allumage (25-19).



source/l'est républicain/via le site du nancy volley

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Lun 22 Oct - 22:52

La Voix des Sports - 22/10/2007
Cambrai se chauffe puis déroule
Pro B


Il aura fallu un set de mise en route avant que les Cambrésiens ne dominent très nettement Maromme. Un deuxième succès d’affilée très précieux pour le CVEC qui se replace en septième position, d’autant que la suite sera corsée avec une série de matchs face à cinq des six premiers actuels.
Un ace de Poutrain et un contre de Radichkov mirent Cambrai sur les bons rails (3-0). Mais Milosevic, Bosqui et Ostrihon raccrochèrent les wagons (5-4, 9-8) avant que le CVEC ne connaisse un énorme trou noir. Plus rien ne passa côté nordiste face notamment à Vavrek impressionnant au contre, et Maromme s’en donna à coeur joie pour aligner douze points (9-20). Dès lors, les Normands déroulèrent et conclurent sur une attaque de Carrez (14-25).
Vexés, les Cambrésiens entamèrent la deuxième manche tambour battant (7-2). La réception normande commença à flotter dangereusement, ce dont Radichkov, Belhache, Ces et Peris profitèrent (18-8). Bien décidés à rendre la monnaie de sa pièce à Maromme, le CVEC continua sur sa lancée (21-10, 23-11). Et comme à la parade, deux attaques de Ces et Radichkov sur les ailes remirent les deux équipes dos à dos (25-13).
Un moment de stupeur s’empara ensuite de Vanpoulle quand Radichkov se tordit la cheville à la réception de sa première attaque. Mais sans leur pointu et capitaine, les Cambrésiens se resserrèrent les coudes et Peris, puis Ces, firent le boulot (10-6). Radichkov put ensuite faire son retour sur le terrain en toute sérénité et acheva d’accabler les Normands (16-10, 19-11). Plus rien ne put empêcher alors le CVEC de finir en roue libre jusqu’à 25-16.
Très autoritaires en début de quatrième manche, les Cambrésiens ne laissèrent pas l’occasion à Maromme de se relancer, bien au contraire (5-0). Les Normands continuèrent à sombrer alors que le CVEC se la jouait rouleau compresseur (18-10). Doué porta ensuite le score à 24-14 et si Radichkov laissa passer deux balles de match, Ces conclut en beauté en transperçant une dernière fois le contre adverse (25-17).
Olivier DELSAUX
CAMBRAI - MAROMME : 3-1 (14-25 en 22’, 25-13 en 19’, 25-16 en 26’, 25-17 en 22’).



La Voix des Sports - 22/10/2007
Dunkerque poursuit son abattage à domicile
Pro B


Après Cambrai, c’est Alès qui a chuté à Dewerdt sur le même score de 3-2. Les Dunkerquois, solidaires et transcendés, préservent leur invincibilité à domicile.
Ils n’ont rien lâché. Dans une rencontre équilibrée, toutes les manches se sont jouées à l’arrachée. Les deux premiers sets tournaient à l’avantage des Maritimes qui surent à chaque fois placer un petit coup de rein aux moments décisifs : 29-27 et 25-22. Déconnectés dans le troisième set (21-25), les Dunkerquois rivalisaient dans le quatrième (20-20) avant de craquer (20-25). On craignait le pire pour le tie-break. Mal en point (8-10), ils renversaient la tendance (15-12). Une victoire énorme pour DGL qui fait ainsi chuter un candidat à la montée en Pro A.

Il faut de la folie !

Gaël Bollengier, le coach dunkerquois, pouvait lâcher un « ouf » de soulagement : « Je suis très fier du comportement des joueurs. C’est une équipe jeune qui manque de régularité. Il faudra corriger certains aspects pour éviter ces passages à vide. Il y a encore du travail, mais il faut souligner cette victoire et ces deux points pris à domicile. Il faut les féliciter car ils sont allés la chercher au fond d’eux-mêmes ».
Les Dunkerquois ont-ils perdu un point en ne le concluant qu’au terme du tie-break ? En ont-ils gagné deux en déjouant les pronostics ? Peu importe à vrai dire. La manière a séduit et conquis le faible public de Dewerdt. Moise Jeanlys, le central dunkerquois aussi : « Nous avons été bons.On peut compter sur tout le monde. On a vu de la solidarité, de la cohésion. Il nous faut de la folie pour gagner et compenser le nombre. »
À domicile, DGL est en effet conquérant. On notera le bon match du pointu Osias qui sera sans doute le chef de fil à l’attaque cette saison. Il est bien secondé par Félicissimo, porteur d’espoirs. Au centre, Jeanlys est égal à lui-même et Lemaire s’affirme de plus en plus dans son sillage.
Patin dépanne efficacement au poste 4, tandis que Meslard a fait une rentrée très remarquée à la passe, menant les siens au succès en fin de match. En outre, Sammier fera prochainement sa rentrée, tandis que Delaye reprendra sa place quand il sera de nouveau opérationnel.
Bref, DGL pourrait vivre une saison moins terne que prévu s’il parvient à se transcender à l’extérieur et à retrouver de la régularité.
Benoît VALQUE
DUNKERQUE - ALÈS : 3-2 (29-27, 25-22, 21-25, 20-25, 15-12).

source/la voix des sports


La saison du Vannes VB est enfin lancée
Marseille - Vannes VB : 2-3.



En s'imposant au jeu décisif dans les Bouches du Rhône, les Vannetais ont marqué leurs premiers points. À confirmer à domicile, samedi face à Neuweg.

Après trois défaites (3-0) sans marquer le moindre point, les. Vannetais devaient stopper l'hé­morragie. Pourtant, ce dépla­cement à Marseille n'avait, a prio­ri, rien du meilleur endroit pour se refaire une santé. D'ailleurs, les Morbitlannais concédaient les deux premiers sets. Le trio mar­seillais Bry-Kerboua-Rosenbaum faisait la différence dans les mo­ments clés. Et les hommes de Siava Kreskine se montraient trop passifs. Je suis très satisfait du résultat, mais pas du tout content des deux premiers sets, notait l'entraîneur vannetais. On était complètement à la ramasse. On n'a dû avoir que 15 ou 20 % de bonnes réceptions, c'est impos­sible dans ces conditions.

La confiance était au plus haut dans le camp phocéen à l'entame du troisième set. Mais pas pour longtemps. Puisque les Vannetais, notamment grâce à l'entrée d'Adjé Agnithey, remportaient cette troi­sième manche, puis la quatrième. « On s'est révolté et on a montré les griffes, poursuit SlavaKreskine, en étant notamment plus perlor­mant dans les contres (16 au total contre 8 pour Marseille). Ce qui a surpris les Marseillais. Et Adjé a fait une très bonne. entrée. II était pratiquement à 100 %, et a fait beaucoup de bien dans les mo­ments importants Les compteurs étaient remis à zéro à l'entame du jeu décisif. Et la confiance avait changé de camp. La victoire ne pouvait plus échap­per auxVannetais. On a renversé la partie en faisant preuve de force mentale. Tout le monde a compris· qu'il fallait se battre. Tous les joueurs ont participé à la rencontre. C'est donc avant tout la victoire du collectif."
Au final, les Vannetais ont triplement réussi leur soirée, sa­medi. Ils ont d'abord remporté leur premier set de la saison. Puis se sont assurés de prendre au moins un point en s'adjugeant le deuxième. Et ont finalement fini ·par gagner leur premier match. Ils abandonnent de ce fait la lanterne rouge à Aix et lancent enfin leur saison sur le plan comptable.

A confirmer à domicile samedi face à Neuweg surprenant vainqueur d'Avignon (3-1) ce week-end. Le prochain match ne sera pas facile mais hors de question qu'on s'arrete en si bon chemein conclut Slava Kreskine.

Source /Ouest-France


MARSEILLE VOLLEY - VANNES VB : 2-3
Agnithey : « Le plaisir de jouer enfin retrouvé »


Les Vannetais se sont envolés vendredi soir pour Marseille avec de fermes intentions, malgré leur début de championnat raté (trois défaites en autant de matchs) et l'absence de leur dernière recrue croate Darko Nojic (problèmes musculaires au mollet). Pourtant ils se retrouvent rapidement dominés par les Provençaux (menés 2 sets à 0) et la victoire semblait à nouveau leur échapper. Mais le destin a enfin daigné leur sourire à l'issue du 3 e set. Au final les Morbihannais s'imposent 3 sets à 2 et se remettent à y croire fortement. Le pointu togolais du VVB, Adjé Agnithey, qui a été l'un des éléments déterminants (16 points en trois sets), revient sur ce match capital.

- Comme on pouvait s'y attendre ce fut une rencontre très disputée ?

« On savait en effet que Marseille avait un gros potentiel, à l'attaque notamment. Et c'est d'ailleurs cela qui leur a permis de prendre l'ascendant lors des deux premiers sets où l'on s'est malgré tout plutôt bien défendu en accrochant fermement le groupe phocéen. Mais on a encore manqué de lucidité sur les fins de set ».

- À 2-0 l'entraîneur Slava Kreskine tente alors un coup de poker. Racontez-nous.

« J'étais sur le banc jusqu'alors et Jan (Svoboda) occupait le poste de pointu. Mais au début du 3 e set, Slava me fait rentrer à la pointe et demande à Jan de passer en réception (un poste qu'il n'avait encore occupé à Vannes, NDLR) ».

- Une tactique qui s'est avérée payante visiblement ?

« Il faut croire puisqu'on a complètement changé de visage et commencé vraiment à prendre du plaisir à jouer. On n'avait plus rien à perdre de toute façon. Dès lors, les résultats ont suivi avec le gain de notre premier set en championnat. La quatrième manche était à l'image de la précédente même si on a été pas mal de temps au coude à coude avec Marseille, avant de faire la différence au milieu du set. On a accéléré notre jeu et fait le break pour égaliser à 2 partout ».

- Aussi près du but, vous ne pouviez plus perdre ?

« Notre capitaine Grégory (Féret) nous a, en effet, demandé de jouer libéré, sans se prendre la tête. On avait il est vrai fait le plus dur en recollant au score et l'on se devait d'aller au bout en se sortant les tripes. Après un début difficile on tourne avec un handicap de deux points (8-6). Mais tout le monde s'est donné à fond sur les dernières balles et notre opiniâtreté a été enfin récompensée ».

- Le soulagement ?

« À la fin de match, on a tout simplement explosé de joie comme pour une victoire en finale d'un tournoi ».

- Un mot sur votre prochain match à domicile face à Saint-Louis ?

« Ce ne sera sûrement pas encore une partie de plaisir puisque les Alsaciens ont fait tomber le leader Avignon ce week-end. Une petite surprise qui en dit long sur les prétentions de Saint-Louis. Mais notre victoire à Marseille jouera certainement un grand rôle dans notre approche des prochains matchs. On a retrouvé un mental de vainqueur et on sait maintenant qu'on est capable de battre toutes les équipes ». Samedi soir, salle Vallier à Marseille.

Arbitres : MM. Vargas et Rejaeyan.
MARSEILLE - VANNES : 2-3 (25-20 en 20', 25-19 en 24', 18-25 en 24', 20-25 en 25', 13-15 en 17').

MARSEILLE : 51 attaques gagnantes, 8 contres, 6 aces. Bry (17), Kerboua (12), Brachard (11), Farjaudron (11), Hilaire (8), Rosenbaum (3), Benhayoun, Berriri, Marquet, Ramirez, Pribanovic. Entraîneur : Emmanuel Dumortier.
VANNES : 32 attaques gagnantes, 16 contres, 3 aces. Agnithey (16), Kuchar (9), Vujicic (9), Svobodaa (8), Genevé (3), Jérôme (3), Féret (2), Creisméas (1), Godefroy, Boutin. Entraîneur : Slava Kreskine.


Propos recueillis par G. Drogo

Adje Agnithey en bref...
Pointu togolais. 25 ans, 1m93. Troisième saison au Vannes VB. 20 sélections en équipe nationale du Togo.
Anciens clubs : Winners VBC (1999-2001), Goëlo VB (2002-2005).
Titres : Champion de France universitaire 2006
.

Source/Le Télégramme


22/10/2007 - Pro B : Une image brouillée

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Faibles en réception, les Cantilo-Marommais
se sont écroulés au bout d'un set.



«Je ne comprends pas» avoue Martel Bosqui «Je veux bien perdre, mais là, on n'a pas montré une bonne image.»

Hubert Carrez, le capitaine de l'AL Canteleu-Maromme, est d'autant plus dépité qu'il revenait chez lui samedi soir à Cambrai, devant toute sa famille dont son père, le président du club nordiste.
Or les visiteurs ont coulé à pic, battus trois sets à un, lors de cette 4e journée de Pro B. «On s'est désagrégés. Il faut que l'on soit plus agressifs dans notre tête et dans notre comportementCarrez évoque la fin de cette rencontre «gagnable», ces trois derniers sets que les Haut-Normands terminèrent à 13, 16 et 17 points, chiffres qui montrent qu'il n'y a pas eu match.

Ils avaient pourtant remporté la première manche et haut la main : 25-14 en creusant un trou digne de la Sécu (8-9 puis 20-9). Une mise en route qui fit croire que ce serait facile ? Qui les aurait leurrés et desservis ?

«Nous avons baissé de régime. Nous n'avons pas su rester concentrés. Et après c'est la panique», constate Wojtek Fabianczyk, l'entraîneur, qui va se pencher sur la vidéo.

Pourquoi son équipe est passée d'un extrême à l'autre ? L'explication est aussi une énigme pour Martel Bosqui, le contreur central : «Même moi, je ne comprends pas». Ce qui est sûr, c'est que la réception - et tout part de là en volley - a beaucoup souffert, face aux envois de Renaud Doué et de Stanley Cès notamment. Observateur attentif - il n'est pas entré en jeu - Steve Eclar l'a bien vu. «Ça partait à droite ou à gauche et Maxime (NDLR : Mourier, le passeur) a bien dû courir 30 km dans la soirée
Carrez : « Se remettre en question »

Ajoutons que le volley est un sport cruel puisque, quand l'un flanche, c'est toute l'équipe qui patine. Aussi ce n'est pas une tête qu'il faut remettre d'aplomb mais six d'un coup. «Ou alors c'est de ma faute», avance Fabianczyk, considérant les nombreux changements de joueurs auxquels il a dû procéder (même Guillaume Couturier, le jeune passeur havrais, est entré en jeu). «On remplace un joueur en espérant que le rentrant fera mieux. C'est toujours pile ou face». Et là, c'était toujours face, comme l'a constaté Pierre Leautey, conseiller général, venu en supporter avec quelques élus marommais. «Pourtant on montre à chaque fois qu'on a les moyens de bien faire, estime Carrez. Mais on n'est pas assez constants. Il faut se remettre en question tout de suite.»
L'ALCM, désormais 12e, a perdu deux places au classement et laissé filer une belle occasion et voit déjà se profiler Marseille, prochain visiteur de la salle Calmat samedi. «Dites bien au public qu'on aura besoin de lui !», lance Martel Bosqui.
DE NOTRE ENVOYE SPECIAL A CAMBRAI JEAN-FRANCOIS CARS

source/Paris Normandie le 22 octobre 2007/via le site de canteleu

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Mer 24 Oct - 22:00

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Voix du Nord - 24/10/2007
VOLLEY-BALL Le Centre national en Pro B
: discorde entre la Ligue nationale et la Fédération

Normalement, il ne devrait bel et bien y avoir que deux descentes en Pro B cette saison. Et non pas trois, comme l’exigerait pourtant toujours la Fédération française (FFVB). Or si la Ligue nationale (LNV) semble prête à intégrer l’équipe du Centre national (CNVB) dans ses rangs la saison prochaine, elle a en revanche clairement fait savoir que cela ne se ferait pas à n’importe quel prix.

L’e-mail (1) qu’ont reçu mi-octobre les présidents des clubs pro de la FFVB n’est pas passé inaperçu. Depuis, les réactions se succèdent. Et après Nice, voilà que Cambrai a également décidé d’intervenir. Hier le président du CVEC, Jean-Michel Machut, prenait en effet la plume. Histoire de signifier à son tour à Daniel Murail, secrétaire général de la FFVB, sa désolation de « constater qu’une fois encore, vous prenez des décisions unilatérales sans concertation avec les clubs pro et amateurs, en nous dictant en pleine saison sportive, une énième organisation du championnat de Pro B ». À savoir trois descentes en N1 au lieu de deux !

« Anormal ! »

La décision prise par la FFVB, lors d’un comité directeur d’avril, fait donc rage. À l’époque, si la Ligue avait indiqué qu’elle n’était pas contre le fait d’intégrer le CNVB en Pro B en 2008-2009, elle souhaitait en revanche connaître toutes les modalités pratiques de cette future application. « Les objectifs d’un club pro sont différents de ceux d’une structure fédérale », résumait hier Gaël Bollengier, entraîneur de Dunkerque, en Pro B. Or depuis, la LNV attend toujours.

« Lors de notre assemblée générale, début septembre, précise-t-on du côté de la LNV, il était pourtant prévu que le DTN intervienne sur le bien fondé de ce dispositif. » Une disposition qui, en plus d’imposer le CNVB en Pro B, exige en outre qu’une année sur deux cette structure fédérale évolue en Pro B puis en N1. Mais voilà, face au départ inattendu de Michel Cogne… resté donc muet, les présidents de clubs refusaient donc de modifier les règlements de la LNV.

À l’heure d’aujourd’hui, la LNV, d’accord pour chapeauter une Pro B à 15 équipes la saison prochaine, a donc clairement fait savoir qu’elle s’opposait à « une troisième descente en Pro B en fin de saison ». Et pour ce qui est des accessions de N1 en Pro B, en revanche, « on part sur deux montées » confirme Alain Griguer, président de Nice. « Mais à savoir si le CNVB sera inclus dedans, ça… on verra », ajoute-t-il.
Cela fait effectivement partie des modalités dont doivent débattre « courant novembre » la LNV et la FFVB. Un débat auquel seront attentifs les Harnésiens, actuels leaders de N1. D’autant que « sur le principe, déclare Jacques Cuvillier, en charge de la communication du Harnes VB, je trouve anormal que le Centre national, structure fédérale, puisse participer à un championnat où il n’y a que des clubs pro ». •

FABRICE BOURGIS
1. – En date du 17 octobre, il signifiait aux clubs prof « d’intégrer les dispositions relatives au CNVB votées en assemblée générale de la FFVB ».

source/la voix des sports

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Voix du Nord - 24/10/2007
VOLLEY-BALL - PRO B Un CVEC aux vertus de combattants qu’il va falloir conserver


Après une entame délicate, le CVEC a sorti sa tenue de combat pour martyriser le promu Maromme. Un deuxième succès de rang qui fait suite à la lutte homérique contre Saint-Quentin. La saison est lancée.
Ces trois points brillamment conquis font un bien fou au CVEC, à la fois pour s’éloigner un peu de la zone rouge, mais aussi pour se rapprocher des play-off. On a encore vu lors de la quatrième journée que cette saison serait celle du combat de tous les instants, puisque quatre des six premiers (Avignon, Alès, Chaumont et Saint-Nazaire) ont perdu, et qu’à contrario, quatre des six derniers (Cambrai, Dunkerque, Saint-Louis et Vannes) ont gagné.

Ce succès en quatre manches permet donc au CVEC de remonter à la septième place et d’aborder la terrible série face à Chaumont, Alès, Saint-Nazaire, Nice et Avignon avec un moral gonflé à bloc. Mais pour s’en sortir à bon compte, il faudra continuer à afficher les mêmes vertus de combattants.

« Je pense que le set perdu, on le perd tout seul, estimait Christophe Haffner. On avait bien débuté puis on a pris block sur block. On tenait bien la réception, mais on a été imprécis à la passe et on a tapé droit devant au lieu de passer à côté du contre. Mais même dans ce premier set, il y a eu du combat de notre part, et c’est d’ailleurs ça le maître mot. Tant qu’on se battra avec la même hargne, on arrivera à se faire plaisir et à battre des équipes. Petit à petit on réussit à faire monter la hargne, qu’on n’avait pas su trouver contre Martigues.


« On a trouvé un compromis »

On est allé chercher ces choses-là avec un discours plus haut dans le verbe. Le combat ne vient pas naturellement au volley car on ne prend pas de coups. Et c’est ça la difficulté dans cette équipe où il n’y a pas de gros caractères. Mais là, on a trouvé un compromis en haussant le ton dans les vestiaires. Ce qui permet de mettre les joueurs en transe. Mais il n’y a pas que ça. Car je suis convaincu de la valeur de cette équipe, à condition d’être motivé. J’ai vu aussi une bonne réaction du groupe malgré la blessure de Radichkov. Ce n’est que du positif. Maintenant, il faut que ça se pérennise

« Je suis vraiment satisfait de cette rencontre, poursuivait l’entraîneur cambrésien. On a été bon au block et en réception. Maromme nous a aussi bien aidés. On avait pris l’option de servir sur Chateau et ça a bien marché. On s’est ensuite attaqué à Milosevic quand Chateau est sorti. On savait que leur faiblesse viendrait de la réception et que si on servait bien, on les bousculerait. C’est ce qui s’est passé.
Ce sont trois points importants pour nous, mais on n’en est qu’à la quatrième journée et le championnat est encore long. On va attaquer une grosse série, mais on sait que pour se sortir de la zone dangereuse, il faudra être bon toute l’année. On va prendre les matchs les uns après les autres. Le tout sera de mettre autant d’énergie et on sera une équipe embêtante à jouer. Ces deux matchs avec autant de hargne peuvent être un déclic pour les joueurs.
» •

source/la voix des sports

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Jeu 25 Oct - 23:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Petar Curovic (à droite) découvre un nouveau pays et un nouveau
championnat. :Joël Le Gall


Volley-ball : Petar Curovic apprend vite

Pro A. Saint-Brieuc - Asnières, vendredi (20 h). L'ancien joueur du Partizan de Belgrade est venu en France pour progresser.

Succéder à Ndaki M'Boulet, meilleur marqueur du dernier championnat. Voilà le défi que les dirigeants costarmoricains ont proposé à Petar Curovic lors de la dernière intersaison... Pas simple quand on découvre un nouveau championnat, un nouveau mode de vie, une nouvelle langue. « Mais les copains sont là », sourit son partenaire, Vladislav Mandic. Monténégrin comme Curovic, l'ancien joueur de Cambrai est pour l'instant le porte-parole du pointu. « Il a appris en français le vocabulaire spécifique du volley », ajoute Mandic. Le passeur français Cyril Weick confirme. « Non, il n'y a pas de problème de communication sur le terrain. »

Petar est venu en France, « pour progresser dans un des meilleurs championnats européens. Jouer en France, c'était mon rêve », confie-t-il. Meilleur marqueur de son championnat l'an passé alors qu'il portait les couleurs du Partizan de Belgrade depuis quatre saisons, il a traversé les frontières pour franchir un nouveau cap. International dans la jeune équipe de Monténégro qui vient de s'affranchir de la Serbie, le gaucher Curovic apprécie aussi que Saint-Brieuc lui ait donné sa chance « de jouer et de me montrer en pro A. »

« Un jeune joueur plein d'avenir »

Arrivé début septembre en Bretagne, le pointu prend peu à peu ses marques. Auteur de 20 points face à Ajaccio lors du dernier match à domicile, il a de nouveau récité une partition de haute volée face à Rennes vendredi dernier en inscrivant 28 points. Pas suffisant tout de même pour décrocher un succès. « Les défaites sont dures à accepter. Plus les matches vont passer, plus je serai performant, espère le Monténégrin. L'attaque est mon point fort mais je pense pouvoir frapper encore plus fort. » Nenad Djordjevic, son entraîneur est également convaincu des progrès que peut encore réaliser son protégé. « C'est un jeune joueur plein d'avenir. Il a beaucoup de qualités : humaines, physiques et mentales. C'est un gagneur. Mais techniquement, il doit encore progresser et mettre davantage l'accent sur le jeu collectif. Il doit aussi mieux canaliser son énergie, travailler les balles hautes et son placement en défense. »

Fils d'un professeur de sport, le jeune homme originaire de la petite ville de Niksic a commencé le volley à 13 ans. « C'est mon père qui m'a poussé à y jouer, confie-t-il. Avant mes 19-20 ans, je n'envisageais pas vraiment en vivre. A Belgrade, j'étais inscrit à la fac de sports mais j'avais du mal à tout concilier avec les entraînements. »

Face à Asnières demain soir, l'attaquant sera encore un des atouts majeurs des Briochins. Une rencontre couperet où les Costarmoricains doivent enfin ouvrir leur compteur à domicile. « Je sais que j'ai un statut important dans l'équipe mais c'est d'abord en misant sur le collectif que l'on gagnera des matches. Celui-là en particulier. »

Avant de retrouver le Monténégro et les siens pour une semaine de vacances, Petar Curovic voudrait aussi goûter aux joies de la victoire à Steredenn. Le Briochin veut saisir la chance qu'on lui a offerte. Il en a les moyens.


C. G.

source/Ouest-France

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: point presse   Ven 26 Oct - 9:39

france Et bien mon BON Taylor felicitations pour tous ces articles venant de partout.Moi qui ai déjà du mal à écrire en minuscules et majuscules,je suis admirative et je pense que les autres apprecient beaucoup. tous ensemble
Revenir en haut Aller en bas
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Ven 26 Oct - 21:26

mamytresor a écrit:
france Et bien mon BON Taylor felicitations pour tous ces articles venant de partout.Moi qui ai déjà du mal à écrire en minuscules et majuscules,je suis admirative et je pense que les autres apprecient beaucoup. tous ensemble

merci mamytrésor d'apprécier ma contribution, qui est juste de faire vivre ce forum famillial

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Ven 26 Oct - 21:47

VANNES - SAINT-LOUIS, SAMEDI (20 H 30) Svoboda : « Un set comme une victoire »

Il est sans doute le joueur le plus international mais aussi le plus titré du club. Avant sa venue à Vannes, le pointu tchèque, Jan Svoboda, est passé par trois contrées européennes en dehors de son pays natal : la Suisse, où il a quasiment tout gagné avec le Chénois VB, la Grèce et l'Autriche. Et, après un cours passage d'une saison en Tchéquie, le voilà à nouveau en pays inconnu. Rencontre.

- Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à venir à Vannes, en Pro B, alors que vous avez toujours évolué au plus haut niveau, avec une belle collection de titres à la clé ?

« Avec ma compagne Jeanny Silberberger (pointue de l'équipe de N3), nous cherchions enfin à nous retrouver ensemble, après avoir évolué longtemps chacun de notre côté dans des clubs étrangers (lui en Tchéquie et elle en Autriche d'où elle est originaire). Elle recherchait un poste en France pour faire une formation. Elle a eu une opportunité à Rennes. J'ai ensuite cherché moi-même un club en Bretagne et Vannes m'a fait une proposition qui m'a séduite ».

- Vous y avez retrouvé un compatriote en la personne de Petr Kuchar et deux autres joueurs des pays de l'Est (Vujicic et Nojic). Cela a-t-il été déterminant dans votre choix ?

« Non pas vraiment. C'est sûr que c'est un plus pour l'intégration mais il ne faut pas croire que l'on forme un clan. On est une équipe unie, soudée et tout se passe très bien avec tout le monde. En revanche, pour la langue, il faut savoir jongler entre le tchèque, le français (avec le coach Slava Kreskine) et l'anglais. Mais comme je l'ai dit, l'entente est parfaite ».

- Concernant le début championnat, quel est votre sentiment sur vos trois échecs successifs ?

« Pour ce qui est du match d'ouverture face à Nice, on n'a, je pense, aucun regret à avoir. Le club niçois était un ton au-dessus et nous n'avions quasiment aucune chance de le battre ce jour-là. En revanche, contre Avignon, nous pouvions sans doute faire quelque chose, mais on a commis beaucoup trop de faute pour espérer gagner de même qu'à Canteleu. En plus, là-bas, nous avons commencé à douter de nos capacités et le moral en a pris un sérieux coup ».

- Mais contre Marseille vous avez su réagir au bon moment pour retourner une situation bien mal engagée ...

« Il faut reconnaître que nous n'avions pas été brillants en début de match, à commencer par moi, je l'avoue. Le coach a donc proposé une nouvelle tactique en tentant un changement de poste. Il m'a demandé de reculer en réception et m'a remplacé à la pointe par Agnithey. C'était un essai de sa part - mais qui a été concluant - et ça nous a permis d'engranger notre premier set, comme une victoire pour nous, avant de finalement l'emporter au tie-break. Une vraie délivrance ».

- Vous aviez déjà évolué à ce poste d'attaquant-réceptionneur ?

« Slava savait, en effet, que l'année dernière, à Opava, j'avais effectivement occupé lors de trois ou quatre matchs cette place sur le parquet. Mais nous ne l'avions encore jamais travaillé à l'entraînement ».

- Cela va-t-il changer quelque chose pour le prochain match face à Saint-Louis ?

« Je ne sais pas ce que va décider l'entraîneur, mais il se pourrait bien, en effet, qu'il reconduise le six qui est allé arracher la victoire à Marseille. Ce qui est sûr nous concernant, c'est que, quel que soit l'adversaire, on est capable maintenant de le battre, surtout à domicile, où l'on se doit de tout faire pour le club et le public ».

Propos recueilli par Giovanni Drogo

Jan Svoboda en bref
Pointu tchèque. 30 ans, 2,02 m. Première saison au Vannes VB. Anciens clubs : Chênois VB (SUI), Pro A (2001-2004), AO Orestiades (GRE), Pro A (2004-2005), VC Tirol Innsbruck (AUT), Pro A (2005-2006), VK Ferram Opava (RTC), Pro A (2006-2007). Palmarès : Vainqueur de chacun des championnats nationaux avec ses anciens clubs et trois fois vainqueurs de la coupe nationale.

source/ouest-france/via le site de vannes


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Pointu remplaçant, Adjé Agnithey (ici au centre) a été décisif lors de la première
victoire vannetaise à Marseille le week-end dernier.
:Gwénaël Mahé



Adjé Agnithey revient à son meilleur niveau

Pro B. Vannes VB - Saint-Louis VB, samedi (20 h 30). Un an après sa double fracture tibia-péroné, le pointu togolais de Vannes a fini meilleur marqueur de sa formation à Marseille

Adjé Agnithey, il y a quasiment un an jour pour jour, vous étiez victime à Strasbourg d'une double fracture tibia-péroné. Samedi dernier, vous avez été le meilleur marqueur de votre formation pour son premier succès en Pro B. Êtes-vous revenu à votre meilleur niveau ?

Sur ma prestation face à l'équipe marseillaise, oui je suis revenu physiquement et moralement au niveau qui était le mien avant ma blessure. En Pro B, il y a de grosses équipes et de très bons joueurs. Ce genre de confrontations va me permettre d'encore mieux faire, j'en suis persuadé.

Expliquez-nous votre entrée en jeu à Marseille ?

Le coach a décidé une tactique innovante après les deux premiers sets perdus. Jan Svoboda, pointu titulaire, est passé pour la première fois à la réception et je suis entré comme pointu. Cela a marché. Les Marseillais ne me connaissaient pas dans ma forme actuelle. Toute l'équipe s'est bagarrée pour remporter les derniers trois sets devant Marseille, dominée dans la volonté de conclure.

Avant ce premier succès, comment s'est passé l'apprentissage en Pro B, surtout avec les défaites initiales contre Nice, Avignon et Canteleu ?

C'est un championnat que l'on découvrait. On se faisait embarquer en fin de set, on lâchait trop tôt en faisant trop de fautes. On payait ainsi notre manque d'expérience. Il nous fallait une victoire pour emmagasiner un capital confiance.

Comment jugez-vous la qualité du recrutement de l'intersaison ?

Quand j'ai appris les noms de nos recrues, j'ai tout de suite pensé que nous allions avoir un bon groupe. Sur le papier, l'équipe est redoutable. Il ne reste plus qu'à le prouver sur le terrain comme nous l'avons fait à Marseille.

Quels conseils et consignes l'entraîneur Slava Kreskine vous donne-t-il ?

J'occupe le rôle de remplaçant du pointu titulaire Jan Svoboda. Slava me demande d'être à 100 % dès mon entrée en jeu pour apporter tout de suite quelque chose de positif à la formation. C'est la raison pour laquelle je m'échauffe constamment pour donner le meilleur très rapidement.

Comment voyez-vous la suite du championnat du Vannes VB ?

Notre succès à Marseille 3-2 après avoir été mené 2-0 nous donne un mental qui faisait défaut. Tout le groupe avait la rage pour ne pas repartir bredouille. On a pris les Marseillais à la gorge sans les lâcher jusqu'au dernier ballon victorieux. En continuant avec la même volonté, je pense que nous pouvons battre les grosses écuries de ce championnat. Le maintien, j'y crois plus que jamais. Finir dans les cinq premiers reste possible.

Espérez-vous être dans le six de départ lors de prochaines rencontres ?

Je n'en sais rien. Je ne suis que le deuxième pointu du club. C'est l'entraîneur qui décide, je respecte ses choix.

Un pronostic pour la réception, ce samedi, de Saint-Louis qui vient de s'imposer contre Avignon ?

Ce serait bien que l'on gagne trois sets à zéro pour offrir à notre public un premier et net succès à la maison. Je sais que les Alsaciens vont se battre pour ne pas s'incliner. J'ai néanmoins confiance, nous allons gagner et signer notre seconde victoire de la saison.

• Adjé Agnithey en bref. Togolais, 25 ans, pointu, 1,93 m. Vannetais depuis 2004.


source/ouest-france

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Ven 26 Oct - 22:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Thibaut Rossillol (à droite) et Piko Pesl. :Olivier Tanguy


saint-Brieuc entend confirmer à domicile

Pro A. Saint-Brieuc - Asnières ce soir. Si les Briochins veulent passer au chaud la trève d'un mois, ils se doivent de faire le plein de points.

Trois points à Sète, un à Rennes, Saint-Brieuc a, depuis deux rencontres, débuté sa cueillette des points. Un pécule qu'il entend bien la faire fructifier ce soir en recevant Asnières. Un adversaire qui, pour Nénad Djordjevic, a une connotation particulière. « Pour y avoir passé professionnellement plusieurs années, Asnières c'est une partie de ma vie, et son entraîneur André Patin un grand ami » confiait-il hier. Mais quand on est professionnel, on ne mélange pas le travail et les sentiments. Et très vite le débat se recentre sur le match. Et en premier lieu les statistiques. « Asnières est une équipe qui ne nous réussit pas. Au cours des deux dernières saisons, on les a joués à six reprises, et on a, à chaque fois, perdu 3-2 ».

Mais, ce constat établi, le coach briochin veut évoquer le contexte actuel. « Cette année, ils ont une équipe très modifiée. Ils ont fini un cycle et sont en phase de construction d'une nouvelle génération ». Ce qui explique leur début de saison délicat. « Mais avec André Patin, je sais qu'ils vont très vite progresser. Et dans les Côtes-d'Armor où Asnières est toujours un peu chez lui, la motivation sera décuplée. Reste à souhaiter que le déclic ne se produise pas ce soir ». C'est donc sur leurs gardes, mais dans la dynamique de leurs dernières productions à Sète et Rennes que, au complet (seul Valentin Brouck est incertain), les partenaires de Cyrille Weick aborderont ce match. Dont le résultat, même si les deux entraîneurs évitent d'aborder le sujet, aura une influence capitale dans la course au maintien pour les deux protagonistes.

Asnières en pleine reconstruction

En perdant à l'inter saison Bazin, Bleuze, Patin, Perez, Rouzier et Raicevic, cinq joueurs du six majeurs, André Patin a dû repartir de zéro. « Ici c'est un peu comme le mythe de sysiphe. On part du bas de la colline, on travaille dur pour arriver en haut, et quand on croit toucher le sommet, tout se disloque et il faut repartir d'en bas ». Mais pas question de lassitude pour autant. « J'y suis malheureusement habitué. On est un peu le CNVB des clubs. On vient nous prendre tous nos jeunes quand ils arrivent à maturité ».
Mais quand, comme cette saison, la Fédération vient ajouter des difficultés pendant la période de préparation, alors là, Patin se fâche. Mais très vite le formateur remet l'ouvrage sur le métier. « Ce n'est pas mon créneau de prendre des vieux briscards mercenaires. Moi ce qui ne plait c'est former, entraîner, et travailler avec un groupe motivé ». Et même si les résultats ne sont pas encore au rendez-vous, l'optimisme reste de rigueur. « Car j'aime les défis à relever ». Ce soir ce sera à nouveau le cas. « J'avais dit qu'il nous fallait une victoire avant la trève. Notre ambition est donc claire » conclut-il avec avec un petit sourire énigmatique. Voila les Briochins prévenus. Si les joueurs du président Francillette veulent passer la trève d'un mois au chaud, ils savent ce qu'il leur reste à faire.

Ce vendredi, 20 h salle Steredenn à Saint-Brieuc

SAINT-BRIEUC : 1. A. Polic, 2. P. Curovic, 3. V. Evtoukhovitch, 6. V. Radovic, 7. I. Boriskevitch, 8. V. Brouck, 9. JC Monneraye, 11. V. Mandic, 12. C. Weick, 15. P. Pesl, 16. N. Lejeune, 18. T. Rossillol.


ASNIERES : 1. B. Begue, 2. R. Urozek, 3. T. Takaniko, 4. F. Roure, 5. K. Zorgui, 6. H. D'Almeida, 7. I. Juricic, 8. J. Slih, 9. M. Moreau, 10. T. Senger, 11. E. Frontin, 12. B. Traoré, 13. G. Vandaele, 16. JC Orsini.

source/Ouest-France

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Sam 27 Oct - 10:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La Voix du Nord - 27/10/2007
Pro B : ce soir, début des grandes manoeuvres pour les Cambrésiens


Après avoir rassuré ses supporters en remportant ses deux derniers matchs de fort belle manière, le CVEC attaque une grosse série de matchs par des retrouvailles toujours chaudes avec Chaumont.
C’est un programme terrible qui attend les Cambrésiens lors des prochaines journées. Tour à tour, ils vont affronter Chaumont, Alès, Saint-Nazaire, Nice et Avignon, soit cinq des six équipes de tête. Une périlleuse série qui va permettre de jauger les capacités de Cambrai à jouer les premiers rôles.
Ces grandes manoeuvres débutent ce soir par un déplacement à Chaumont, une formation toujours ambitieuse mais qui ne va jamais au bout de ses idées. Comme chaque saison, de grands changements ont été opérés chez les Champenois puisque seuls trois joueurs ont été conservés (Bartha, Fernandez et Merel). Neuf départs ont ainsi été enregistrés, alors que sept recrues sont arrivées, avec, à priori, du lourd : les deux internationaux canadiens Davidiuk (passeur) et Carroll (central), l’international nigérian Ogungbemi (central), les réceptionneurs-attaquants Nuijten (Néerlandais), Tchouassi (ex-international camerounais ),l’ancien (Cambrésien) Sébastien Pellissier et le pointu tchèque Bolehovsky. A noter enfin que suite au décès d’un de ses joueurs lors de la préparation, le CVB 52 a également fait signer en dernière minute MOUSSA ex joueur de saint-louis .

Avec sa nouvelle mouture, Chaumont a profité d’un calendrier pas trop compliqué pour se mettre en confiance en battant successivement Aix (3-0), Martigues (3-2) puis Dunkerque (3-1).

Un vrai match test

Mais dès que la pente s’est élevée, les Hauts-Marnais ont calé en s’inclinant 1-3 à Saint-Quentin. Il y a donc peut-être un coup à jouer pour le CVEC. Même si on sait que ce déplacement à Jean-Masson, où il ne s’est jamais imposé – à la grande joie du chaud bouillant public chaumontais – n’est pas son préféré.
Mais toutes les séries, bonnes ou mauvaises, sont faites pour s’arrêter. Alors, il faut y croire. « On ne peut pas encore se prononcer sur la valeur de Chaumont et on va voir si ils font partie des grosses cylindrées, estime Christophe Haffner. Ils sont encore en construction et c’est peut-être le moment de les prendre. Si on attaque ce match avec la même hargne et si on maintient notre qualité de service, on pourra les bouger ». • OLIVIER DELSAUX (CLP)

CHAUMONT-CAMBRAI CE SOIR, 20 H.
-Chaumont : Bartha, Bolehovsky, Fernandez, Tchouassi, Nuijten, Davidiuk, Pellissier, Ogungbemi, Merel, Carroll, Moussa. Entraîneur : Pompiliu Dascalu.
-Cambrai : Altavilla, Poutrain, Naveteur, Keita, Doué, Aso, Peris, Radichkov, Ces, Belhache. Entraîneur : Christophe Haffner.

source/la voix des sports


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La Voix du Nord - 27/10/2007
VOLLEY-BALL DGL doit maintenant pêcher au large


Invaincus à domicile (victoires 3-2 face à Cambrai et Alès) les Dunkerquois n’ont pas encore pris de points à l’extérieur. Ce déplacement à Saint-Nazaire pourrait ouvrir le compteur de DGL.
Les Nazairiens, 6e avec ce même bilan équilibré (2 victoires, 2 défaites) sont en pleine reconstruction après le départ de cadres.

C’est sans doute le bon moment pour les affronter. Gaël Bollengier : « On ne va pas à Saint-Nazaire en victimes. À Chaumont, j’ai vu des choses intéressantes dans le jeu, malgré la défaite. Nous n’avons rien à perdre. Si on prend des points là-bas, ce sera du bonus. Eux, ils sont forts à domicile, mais se sont déjà fait surprendre par Marseille… » DGL semble avoir les clefs en main, à condition de rééditer les performances réussies à la maison. « À domicile, nous trouvons des ressources morales tandis qu’à l’extérieur, c’est plus difficile dans les moments clefs. On réussit de bons matchs, sans être réguliers sur la durée. » •
B. V.
SAINT-NAZAIRE (6e) - DUNKERQUE (10e), samedi 20 h.
DGL : Félicissimo, Osias, Lemaire, Jeanlys, Van Den Eshof, Meslard, Patin, Delaye (libéro)
.

source/la voix des sports

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Satour et les Nazairiens disposent d'une belle occasion de se rapprocher de la tête du classement

Volley-ball : Saint-Nazaire VBA, une occasion en Nord

ProB. SNVBA - Dunkerque. Pour sa troisème sortie dans sa salle, Saint-Nazaire accueille Dunkerque avec la possibilité de sa rapprocher de la tête.
Double objectif ce samedi pour les Nazairiens. Après la cruelle défaite essuyée à Martigues dans un match où elle menait pourtant 2 sets à 0, la formation ligérienne aura à coeur de se racheter, tout d'abord, mais aussi de se replacer dans les toutes premières positions du classement.

En effet, les joueurs de Roger Vallée, sixièmes, ont l'occasion d'effectuer un joli rapproché s'ils l'emportent face à une formation nordiste a priori à leur portée. Celle-ci pointe au neuvième rang, au classement du championnat de Pro B. Pour le technicien nazairien, Dunkerque dispose sans doute « de serveurs moins puissants que Martigues, qui nous envoyait parfois des bombes ».

Pour autant, les Dunkerquois ont bien des atouts dans la manche. « Leur pointu brésilien (Marcus Osias) frappe haut et fort et c'est une équipe qui, en général, joue beaucoup par le centre, grâce à une bonne réception. »

Roger Vallée ne s'y trompe pas, c'est également dans ce secteur que ses hommes devront être performants. « Le travail a été basé sur la réception. Les gars sont d'ailleurs un peu fatigués car on a eu un très gros début de semaine. On va y aller plus molo sur la fin. »

Travailler, une des sources évidentes de la réussite, et cette semaine, contrairement aux précédentes, tout a pu être mis en place de manière idoine. Tous les joueurs étant aptes, l'entraînement s'est déroulé au complet tous les jours et le match a ainsi pu être préparé dans les meilleures conditions. Tout le monde sera sur le pont ce samedi, les pépins physiques ayant épargné l'effectif. L'occasion est belle par conséquent, d'engranger confiance et efficacité pour recoller au plus près des premiers rôles et prendre ainsi place dans le peloton de tête de la ProB. Effectivement, l'entraîneur canadien des portuaires reconnaît volontiers que « si on joue le jeu, ça peut être un match intéressant ».

Nul ne doute que ce sera le cas. Nul n'ose imaginer le contraire en tous les cas !

source/Ouest-France

Volley-ball : Confirmation attendue à domicile
Pro B. Vannes VB - Neuweg Saint-Louis, samedi (20 h 30).


Les Vannetais ont relevé la tête samedi dernier à Marseille. Ils doivent maintenant s'imposer à Kercado.

« On s'est révolté et on a montré les griffes. » Après la victoire à Marseille (3-2), Slava Kreskine savourait la réaction et la force mentale de ses joueurs, pourtant menés deux sets à zéro. Ce premier succès en poche, les Vannetais doivent désormais récidiver à domicile. Dès ce soir face à Neuweg ? En tout cas, l'occasion est belle, et l'adversaire à leur portée. « On a montré à Marseille ce qu'on était capable de faire, exprime l'entraîneur du Vannes VB, Slava Kreskine. Il faut maintenant aller chercher les points à domicile. C'est un match capital. »

Mais attention tout de même, car Neuweg a battu Avignon le week-end dernier. Ces mêmes Avignonnais qui étaient repartis de Kercado avec une victoire 3-0 en poche, le 6 octobre dernier. « Neuweg est une équipe homogène, pas loin de nous au classement, capable de hauts et de bas. Ils ont cependant des joueurs dangereux au service. »

Et pour contrecarrer les attaques des Alsaciens, Slava Krekine insiste sur ce qui a fait défaut aux Morbihannais lors des trois premiers matches, à savoir les contres défensifs et les réceptions. « Ce sont deux éléments qui peuvent nous faire gagner le match, concède le coach vannetais. Je compte aussi beaucoup sur mon libero (Maxime Godefroy). C'est certainement lui qui détiendra la clé du match en réception. L'important est de répondre présent aux bons moments, dans les bons endroits. »

Le message de l'entraîneur ne peut être plus clair. Les joueurs doivent rééditer ce qu'ils ont réalisé sur les trois dernières manches à Marseille. Et garder cette agressivité chère à Slava Kreskine. « On a tout ce qu'il faut pour gagner ce match. Ca se passe avant tout dans la tête. Chaque joueur doit montrer un visage de guerrier. »

Des guerriers qui auront également besoin du soutien de leurs supporters pour décrocher ce premier succès tant attendu à Kercado. « Le public, c'est notre septième joueur », conclut Kreskine.

Benjamin CHENEVIÈRE.


VANNES VB : Agnithey, Genevé, Nojic, Féret, Jérôme, Svoboda, Créismeas, Vujicic, Kuchar, Boutin. Libero : Godefroy. Entraîneur : Slava Kreskine.

NEUWEG SAINT-LOUIS : Cottini, Piesniak, Puchalski, Nikolic, Valefuaniu, Ristic, Nicki, Blonski, Kokuvi, Urnaut, Ovac. Libero : Camatte. Entraîneur : Darek Blonski.

Arbitres : MM. Dreves et Lambert.

Nojic toujours indisponible. Blessé au mollet gauche, le Croate Darko Nojic, déjà absent à Marseille, est une nouvelle fois forfait pour la réception de Neuweg Saint-Louis.

source/Ouest-France

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Sam 27 Oct - 10:54

la revue de presse commence au post précédent

Volley-ball : Rennes veut continuer d'engranger avant la trêve
Pro A. Sète - Rennes Volley, samedi (20 h).


Les hommes de Grebennikov veulent faire fructifier leur bon début de saison avant une coupure d'un mois et demi.
Lors de la publication du calendrier de Pro A, les Rennais avaient des inquiétudes. On peut les comprendre. Montpellier, Toulouse, Tourcoing et Poitiers au menu des quatre premières journées, il y avait un risque de faire une indigestion. La preuve, ces quatre équipes occupent aujourd'hui les quatre premières places du classement, et les Rennais sont... juste derrière (6e). Ils ont, en effet, parfaitement négocié ce copieux début de saison, le faisant fructifier en battant dans la foulée Ajaccio et Saint-Brieuc. « L'équipe s'est mise en place assez vite et nous avons pu gérer comme il faut ces gros rendez-vous », commente Boris Grebennikov, l'entraîneur rennais.

La passe de quatre

Sur une dynamique de trois victoires consécutives, le Rennes Volley entend enchaîner, ce soir, à Sète. Sur le papier, ce match semble largement à sa portée. Onzième au classement, l'Arago est mal en point. Il reste sur trois défaites et ne s'attendait pas à vivre un tel départ. Mais le vice-champion de France 2005 n'a pas été épargné par les blessures. Celles de son pointu Junot Mistoco (hernie discale et déchirure au mollet) recruté pour palier à un manque de puissance, et de l'Américain Ryan Burrow (abdominaux).

Du coup à Sète, on bricole. Groussiaut doit tenir la pointe alors que ce n'est pas son poste, tandis que Rowlandson est passé réceptionneur/attaquant alors qu'il est censé être libero... « Leurs absences, c'est le problème de leur entraîneur, pas le mien », lance Grebennikov qui n'a pas ce genre de souci en ce moment. Rappelons quand même que l'an dernier, il avait dû composer sans Kardos, Mihaylov et Hudecek pendant une partie de la saison.

Bref, s'il faut toujours se méfier d'une bête blessée, les Rennais ont un très bon coup à jouer, ce soir. Une victoire leur permettrait, en effet, de s'installer vraiment dans le premier tiers et de passer la trêve internationale en toute sérénité. « Avant un match, on ne pense pas au classement, on pense d'abord à le gagner, termine l'entraîneur du Rennes Volley. Mais c'est vrai que juste avant la coupure, ce serait très intéressant de ramener deux, voire trois points de ce déplacement. »

Gérard GOURMELON.


SÈTE : Alborch, Anton, Burrow, Ferguson, Garcia, Granier, Groussiault, Joosten, Kapfer, Konecny, Maillard, Martins, Quintin, Ragondet, Rowlandson.

RENNES : Tuia, Esna, Kardos, Mihaylov, Hudecek, Vartovnik, Strehlau, Fuahea, Galesev, Nganga, Iwa.

Arbitres : Mme Vidal et M. Collados.


Samuele Tuia avec les Bleus. L'attaquant/réceptionneur du Rennes Volley est présélectionné en équipe de France pour préparer le tournoi pré-qualificatif olympique qui se déroulera au Portugal, du 28 novembre au 3 décembre. Tuia rejoindra l'équipe de France le 3 novembre pour un stage à Vichy. La sélection définitive sera annoncée le 25 novembre 2007.

source/Ouest-France

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Voix du Nord - 27/10/2007
VOLLEY-BALL Un succès du TLM face à Narbonne, ce serait « bonnard » avant la trêve !


Pour Marcelo, il y a deux manières de gérer une défaite, surtout lorsqu’il s’agit du premier revers de la saison, chez le champion de France parisien, après cinq premières étapes sans embûche. Celle d’abord qu’il juge sans concession en son for intérieur ; l’autre qu’il aborde de façon plus pragmatique face à ses hommes.

« Je ne cache pas que j’ai été frustré. Mais j’impute cette défaite à bon nombre de paramètres que nous saurons finalement corriger : le manque de maturité, la jeunesse, le manque d’expérience. Pourtant, je n’en fais pas un drame. À Paris, la différence s’est faite, à chaque set, sur deux ou trois petits détails. Nous ont-ils fait perdre ou ont-ils fait gagner Paris ? Bonne question. Tout dépend finalement du côté où l’on se place. »

Tourcoing a donc perdu une bataille, mais n’a surtout pas perdu la guerre ! « Aujourd’hui, reprend le coach, le TLM est devenu l’équipe qui peut peser sur le championnat. Nous ne sommes pas favoris, mais avec le début de parcours accompli, nous serons attendus partout. » Six matchs disputés, le septième, face à Narbonne, qui se profile : le championnat de France est à son quart… et marquera, ce soir aux environs de 22 heures, une pause de plus de cinq semaines. Marcelo fait volontiers un tout petit bilan des forces en présence. « Il y a trois équipes qui poursuivent dans le bon sens : Poitiers et Toulouse, mais aussi Paris qui revient fort. Cannes commence à se rôder. Tourcoing est peut-être l’équipe inattendue, l’invité de dernière heure. »

Une trêve de cinq semaines

Et si les Nordistes n’ont pas été épargnés par quelques petits soucis (blessure de Barca-Cysique, puis celle de Dias), Marcelo n’invoque aucune excuse. « Je ne veux pas me retrancher derrière l’excuse des blessés. J’assume. Je ne vais pas jouer les pleureuses, ce serait manquer de respect aux joueurs dont je dispose. J’aimerais vraiment que cette équipe assume son statut d’outsider. Nous ne sommes pas les plus forts, nous ne sommes pas les plus riches, mais nous jouons bien, nous sommes fiables dans tous les secteurs du jeu ! » L’entraîneur télémiste ne veut donc pas brûler les étapes. Et veut d’abord négocier la venue de Narbonne. « La confiance viendra avec les résultats, assure-t-il. La grande question est de savoir si les gars sauront rebondir, sans “péter les plombs”. Il faut profiter de cette situation favorable. » Six victoires en sept rencontres, voilà qui n’est finalement pas si mal, même si le TLM aurait aisément pu rester invaincu. Bref, on ne refera pas l’histoire. Par contre, les Tourquennois profiteront, après la rencontre de ce soir, d’un repos mérité d’une semaine, avant une trêve de cinq semaines.
« Le 8 décembre, c’est autre championnat qui débutera, conclut Marcelo, avec Cannes, Beauvais et Montpellier… Il y aura ensuite une nouvelle trêve d’un mois. » Pour l’heure, c’est Narbonne, avec un objectif, un seul : gagner. •



LE MATCH
TLM (4e) – NARBONNE (12e), 7e journée, ce soir (20 h, salle P.-Dumortier).
- Arbitres : MM. Chaladay et Troesch.
• TOURCOING : 1. Sloboda (cap.), 2. Danel, 3. Duhagon, 5. Schwaack, 6. Tolar, 7. Maréchal, 8. Ragondet, 10. Suljagic, 11.
Soltin, 12. Lavallez, 14. Barca-Cysique, 15. Petkovic. Entraîneur : Marcelo.
• NARBONNE : 1. N’Ziémi, 4. Roque, 5. Labadie, 7. Baranow, 9. Charaliev, 10. Bély, 12. Miletic, 14. Zapletal, 16. Trèfle, 18.
Axe. Entraîneur : Michel Mandrou.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Voix du Nord - 27/10/2007
« Les chiffres me montrent que certains joueurs sont mieux physiquement. »


Comment jugez-vous l’état de forme actuelle des joueurs tourquennois ?

- « On ne peut pas mieux tomber, car nous venons d’effectuer des tests sur le tapis de Bosco, appelé aussi ergo jump, qui détermine la détente de chacun. Je pensais que les gars allaient subir une petite baisse de régime, car ils ont beaucoup joué depuis début octobre. Mais c’est le contraire qui se produit… Les joueurs continuent de progresser, et ça nous donne de bonnes indications pour le match de ce soir. C’est un résultat logique si l’équipe jouait un match par semaine et que l’on prend en compte la récupération et la préparation. N’oublions que nous sommes le groupe de Pro A qui a le plus « bossé » depuis la reprise. Là, sans avoir l’occasion de travailler beaucoup, et malgré deux matchs par semaine, le peu que nous ayons fait à l’entraînement a quand même payé. »

De quelle manière gère-t-on une trêve, à venir, de plus de cinq semaines ?

- « J’appliquerai les mêmes bases que lors du travail de reprise en août : un travail foncier en musculation ; on fera un cycle de deux séances lourdes, pour ensuite repartir sur un cycle de puissance, différent de l’actuel. La semaine de vacances qui suivra le match de Narbonne permettra certainement aux joueurs de bien récupérer, de faire le vide, de faire le point. En espérant qu’ils battent Narbonne ce soir, pour vraiment mériter ce repos… En cas de succès, le bilan serait de six victoires en sept rencontres : j’avoue que ce serait quelque chose de très bien . »

Estimez-vous que, physiquement, les Tourquennois ont atteint le maximum de leurs possibilités ?

- « Non ! Parce que, déjà pour ce qui me concerne, je ne sortirai jamais de la salle pleinement satisfait. Si je n’ai pas cet état d’esprit, autant que je ne fasse pas ce métier… Lors de chaque entraînement, il y a une remise en question de ma part. Les chiffres me montrent cependant que certains joueurs sont mieux physiquement, par rapport à la saison dernière. Ça montre que nous avançons. Et vu leur âge, je pense qu’ils vont encore progresser. » • PROPOS RECUEILLIS PAR D. P.


source/la voix des sports

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Sam 27 Oct - 12:40

la revue de presse du samedi 27/10/07 commence deux post précédents
VOLLEY-BALL / Pro B Pour rester au sommet

Après un début de saison réussi (trois victoires en quatre rencontres), c'est avec une position de co-leader que les Saint-Quentinois se rendent dans les Cévennes pour y affronter un de leurs dauphins, Alès, lui aussi crédité du même tableau de chasse.

Le déplacement qui s'annonce donc périlleux, comme le soulignait Gabriel Denys : « Alès est un gros morceau du championnat. On se rend compte, au fil des matches, que toutes les équipes ont un haut niveau, qu'il n'y a pas de petites équipes. Alès a atteint les demi-finales de play-offs comme nous la saison passée et ils se sont renforcés à l'intersaison avec des joueurs d'expérience venant de Pro A ».

Le match de ce week-end s'annonce difficile pour les hommes du président Donat, car, de plus, leurs adversaires ont concédé leur première défaite face à Dunkerque lors de la dernière journée (2-3).
C'est ce que soulignait le techincien saint-quentinois : « Alès reste sur une défaite face à Dunkerque, ils sont passés à côté de leur match. Ils auront donc à cœur de rectifier le tir dès samedi, nous devrons nous montrer vigilants… »

Continuité

Car l'objectif des Axonais est de revenir en Picardie avec les points de la victoire, et ainsi conserver leur place de leader.
« Nous allons à Alès pour gagner, on va jouer à fond notre chance. Il faudra qu'on s'appuie sur nos points forts, c'est à dire un bloc solide et de bonnes attaques.
Il reste toutefois à travailler le service et quelques réglages sont à faire sur les ailes, mais si nous restons concentrés tout au long de la partie, nous avons toutes les chances de l'emporter
». confiait Gabriel Denys, sûr du niveau de son équipe, et bien décidé à installer durablement le Foyer Laïque Saint-Quentinois en haut du classement

source/l'union

Surfer sur la vague du succès

Le Saint-Louis VB se rend dans le Golfe du Morbihan aujourd’hui (20h30) avec la ferme intention de signer sa deuxième victoire de la saison en Pro B face à Vannes.

Le dilemme concerne les deux camps ce soir en Bretagne, car Vannes vient également de signer sa première victoire de la saison, en l’occurrence à Marseille (3-2) la semaine passée. Est-ce le bon moment pour enchaîner un deuxième succès ? « Même si les Vannetais ont aussi réussi un exploit, je préfère les jouer maintenant, annonce l’entraîneur Darek Blonski. Avant leur victoire, ils ont perdu onze sets d’affilée, ils ont encore des problèmes pour trouver la bonne formule. Il y a beaucoup de changements, ils se cherchent ».

Si c’était le cas des Ludoviciens pour leur première saison en Pro B, aujourd’hui, ils ont trouvé une certaine cohésion avec les nouveaux joueurs comme le pointu Srjdan Ristic. Ce qui tend à penser que les Haut-Rhinois sont en avance sur les Morbihannais après leur victoire sur l’ancien leader Avignon.
Pour autant, le promu affiche de belles dispositions. Du côté des installations, les Bretons sont au top avec une salle magnifique, notamment équipée d’un écran géant qui diffuse les ralentis lors des temps morts. Vannes dispose désormais d’une équipe au diapason, du moins en théorie. « Vannes a tout pour réussir, notamment une équipe, insiste Darek Blonski. Sur le papier, il y a de très bons éléments et avant la saison, je la considérais comme une équipe très dangereuse ». Il reste que la cohésion semble plus longue que prévue.

Aux frontaliers d’aller encore une fois bousculer les Morbihannais dans un match qui s’annonce comme important pour le maintien en Pro B. « C’est un match entre deux mal classés, l’équipe qui va gagner va prendre une option sur le maintien ». La donne est claire selon l’entraîneur alsacien, qui s’est employé hier soir dans le bus vers Le Mans, étape vers Vannes, à visionner les phases de jeu adverses.

Mais avant de situer son adversaire, Darek Blonski peut compter sur l’ensemble de ses joueurs. Même s’il a encore mal à sa main, le central Tuani Valefuaniu est du voyage après avoir repris l’entraînement jeudi. César Cottini « s’autogère » également et avec un regain de confiance pour son retour à la compétition de la semaine passée. Le Franco-argentin va débuter la partie dans le six de base.
Face à une équipe de Vannes bien dotée offensivement, le Saint-Louis VB a il est vrai besoin de toutes ses forces vives au filet pour stopper une éventuelle marée montante sur les bords de l’Atlantique.

Gilles Legeard

source/l'alsace

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
source/nice-matin/via le site du nice volley ball

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
robertkiné du cvec
National
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Point Presse.   Sam 27 Oct - 14:41

sympa l'article, bonne continuation a fred gingreau, jespère quil explosera avec nice cette année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Sam 27 Oct - 19:24

Volley-ball : Un premier succès à domicile mais un point de perdu
Pro A. Saint-Brieuc - Asnières : 3-2.


Victimes de leur inconstance, les Briochins abandonnent un point qui leur tendait les bras.
« Quand on mène 1 set à rien, 7-3 à suivre, je me demande encore comment à ce niveau, on peut se déliter au point d'encaisser un 17-3 catastrophique. » André Patin l'avait mauvaise, hier soir, au coup de sifflet final. Et pour cause. Face à une équipe bretonne au jeu si irrégulier, Asnières avait la place pour passer. « Surtout que Saint-Brieuc a certes gagné, mais n'a rien montré de grandiose. »

A l'image de ce premier set démarré en fanfare (8-5) et terminé en quenouille (15-17 puis 19-22). Malgré la rentrée rafraîchissante de Mandic, les Briochins n'ont pas réussi à confirmer leur renouveau. Le trou d'air était flagrant et rien ne pouvait empêcher les banlieusards parisiens d'empocher le gain du set initial sur un nouveau missile de Frontin (21-25).

Frustés par cette entame ratée, les Bretons allaient réagir sous l'impulsion de Curovic. L'ex-pointu du Partizan de Belgrade rendait coup pour coup à ce diable de Moreau (5 points consécutifs). Malmenés (6-8), Monneraye et les siens sortaient de leur réserve et signaient un significatif 10-2. Celui du réveil breton. Les temps morts de l'emblématique Patin ne changeaient rien à l'affaire. Saint-Brieuc avait (enfin) trouvé son rythme de croisière. Pesl, Monneraye et Curovic assuraient l'essentiel de la marque (17-11 puis 21-14 et 25-19). En confiance, les partenaires de Weick enchaînaient la troisième manche dans le sillage d'un Curovic hors pair. Le jeune gaucher alignait une série de frappes dont les trajectoires prenaient à défaut la réception parisienne (16-11, 20-15). A 23-16, un nouveau lob du Serbo-Monténégrin permettait d'asseoir la domination bretonne (25-17) et d'attaquer la manche suivante dans d'excellentes dispositions.

Un final palpitant

Asnières ne lâchait pas pour autant le morceau et remettait Moreau en selle. Avec Moreau sur le banc, la voie était pourtant grande ouverte, mais Saint-Brieuc, à l'image de Curovic et Boriskevitch, perdait de sa régularité. Contre toute attente, Asnières égalisait et empochait son deuxième point de la saison. Le syndrome du 3-2 des six dernières confrontations planait sur Steredenn. « J'avais lu dans les journaux que le passé du club n'était pas favorable, sourit Mandic. L'esprit du groupe a alors pris le dessus dans le tie-break. On s'est dit : on va tout faire pour gagner afin de casser la tradition. La chance était désormais pour nous. »

Et le vent a tourné du bon côté. Dans une fin de partie palpitante, Mandic et Pesl forçaient la décision avant que l'inévitable Curovic ne scelle définitivement le sort de la rencontre. « Chaque point a été un combat. On a su garder la sérénité pour finalement s'imposer », savourait le central Monneraye qui pouvait fêter en famille son rappel en équipe de France, annoncé le matin même.

Loïc TACHON (avec Jean-Louis COURSON).




SAINT-BRIEUC - ASNIERES : 3-2
(21-25, 25-19, 25-17, 22-25, 15-12).

700 spectateurs.

Durée : 1 heure 40.

SAINT-BRIEUC.
Six de départ : Pesl (cap. 6), Weick (1), Boriskevitch (1), Monneraye (17), Curovic (29), Radovic (9), puis Mandic (16), Polic, Evtoukhovitch. Libero : Rossillol. Entraîneur : N. Djordjevic.

ASNIERES.
Six de départ : Mrozek (18), Takaniko (1), Juricic (7), Moreau (20), Senger (9), Frontin (12) puis Roure, Zorgui (6), Bégué, D'Almeida. Libero : Vandaele. Entraîneur : A. Patin.

source/Ouest-France


Nationale 1 (M)
Pas sous les meilleurs auspices
CNVB (2e, 12pts) - NANCY VOLLEY MAXEVILLE/JARVILLE (3e, 11pts), cet après-midi (17h).


NANCY. _ Après des années de discussion, les responsables du centre national du volley-ball (CNVB), basé à Montpellier, ont enfin obtenu l'accord de la FFVB pour que les jeunes espoirs du volley hexagonal puissent participer au championnat de ProB. Dans leur réflexion, les instances nationales ont même souhaité que, lors de leurs deux années de formation, les jeunes cadets et espoirs du CNVB puissent prendre part aux joutes de N1 avant d'intégrer l'année suivante le champ ionnat de ProB. Ainsi donc, quelle que soit leur place au terme du présent exercice, les Sudistes prendront l'ascenseur avec deux autres formations de la poule pour le niveau supérieur.

En tout cas, pour l'instant, les Montpelliérains n'ont sportivement pas besoin de ce passe-droit. Avec une seule défaite à son compteur après cinq journées, le CNVB est le dauphin actuel de Harnes. Un début de parcours qui justifie amplement la nouvelle politique de la FFVB à l'égard des futures stars du volley français. Un constat pas vraiment rassurant pour des Nancéiens qui s'apprêtent à aller se frotter à quelques-uns des joueurs qui ont dernièrement été sacrés champions d'Europe cadets en Autriche. D'autant que Pierre Angély devra composer sans Thomas Fouda (blessé) et David Guillery, retenu sur Nancy par ses études. « Son école n'a pas voulu le lâcher », peste le coach nancéien. « C'est vraiment une grosse tuile car j'aurai bien évidemment préféré me déplacer dans l'Hérault au complet. Maintenant, le groupe ne se limite pas à ses deux unités. Et puis c'est souvent dans l'adversité qu'un collectif parvient à trouver des ressources insoupçonnées ».

Pour se donner un peu plus de courage, les Lorrains pourront se rappeler que l'an passé ils n'avaient pas concédé le moindre set sur le parquet du CNVB (0-3). « Je ne pense pas que les choses seront aussi simples cette fois-ci », confesse Pierre Angély. « Physiquement, les Montpelliérains sont extrêmement costauds. Cela ne sert d'ailleurs généralement à rien d'aller à l'épreuve de force avec eux. Au contraire, il faut varier les combinaisons et les frappes. Et puis, même s'ils ont déjà brillé sur la scène européenne, ils n'ont pas encore énormément de vécu ».
Absents : T. Fouda (blessure à l'épaule), D Guillery (études).

source/l'estrépublicain/via le site de nancy

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Voix du Nord - 27/10/2007
Harnes devra tirer les marrons du feu sans se brûler


En roue libre depuis un mois de compétition, Harnes semble avoir atteint la plénitude de ses moyens et un rythme de croisière pouvant l’emmener suffisamment loin.
Une gestion des données qui pourrait cependant ce soir, avec la réception de l’ASU Lyon, s’effectuer à flux un peu plus tendus, la formation Rhodanienne ayant déjà le couteau sous la gorge. « Nous allons enchaîner une deuxième rencontre de suite à domicile et il sera primordial de prendre les trois points. » estime Maxime Dillies, l’organisateur du jeu artésien. « Lyon sera certainement un adversaire un peu plus affûté que Plessis mais, si nous arrivons à monter graduellement notre niveau de jeu, nous devrions pouvoir arriver à nos fins. »

Donné comme favori à l’amorce de la saison, Lyon tarde pourtant à confirmer son statut. Vaincu sèchement (3/0) la semaine dernière à Brive, le groupe de Ludmil Davidkov sait qu’il ne pourra plus naviguer avec une coque trouée. « Nous sommes sur une bonne série qui nous permet de rester maître de notre destin. » ajoute Maxime Dillies. « A nous de ne pas perdre cette avance. » Composé d’un groupe à forte consonance Bulgare, Lyon veut ainsi aller voir au-delà de son actuelle 7e place.

D’ailleurs, avec l’expérience de Toshkov (ex-Slavia de Sofia), la palette de Tsvetanov arrivé du Besiktas d’Istanbul, la maturité du pointu Arsov et la patte de Todorov, les Lyonnais auront des ressources tangibles à faire valoir. •S.R ( CLP)

HARNES V.B - ASU LYON (N1, 6e journée) samedi à 20 h 30.
HARNES : Lhomme, Gorokhov, Sègre, Bartholdi (l), Dillies, Merchez, Capet, Péru, Bouanda, Queste. Entraîneur : Laurent Capet.

ASU LYON : Toshkov, Todorov, Badou, Alter, Venet, Dubuis, Arsov, Jambon, Canaut, Roure (l), Tsvetanov, Audabram. Entraîneur : Ludmil Davidkov

source/la voix des sports

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Copy
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 2518
Age : 47
Localisation : petite tribune
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Dim 28 Oct - 2:05

Merci au Pin's pour les résultats des matchs et classement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
avatar

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Point Presse.   Dim 28 Oct - 2:11

Copy a écrit:
Merci au Pin's pour les résultats des matchs et classement

c'est vrai mon copy cela valait le coup d'attendre, la semaine prochaine on aura les stats en + quel talent ce pin's

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Point Presse.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Point Presse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» North Point Stand Up Classic
» Bruit embrayage au point mort
» Point mort qui passe pas naturellement ! (résolu)
» Tomar Presse (BN, Maxi, BAM, ...) en redressement judiciaire
» presse gti tech et retro viseur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du CVB 52 HM :: Equipes :: Ligue A-
Sauter vers: