AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
AuteurMessage
yvan reynaud
Medaillé de bronze


Nombre de messages : 892
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM   Dim 13 Déc - 22:51

Yellow submarine

Pendant que nos protégés allaient couler le sous marin jaune briochin, une autre rencontre se disputait à la même heure. Nancy –Martigues où la confrontation entre deux équipes dans des dynamiques différentes.
La première s’enlise doucement dans les profondeurs du classement tandis que la deuxième venait de remporter leurs 4 derniers matchs par des scores de trois à zéro.

Il faut tout de suite préciser que le pointu lorrain, TAGHIN, était blessé et que dans ces conditions, il était difficile de rivaliser avec les provençaux sur le plan de l’attaque.

Il ne faut pas minimiser la prestation du cvb 52 lors de la deuxième journée. Lorsqu’ils sont allés battre cette équipe 3 sets à un, c’était une belle performance. Nancy n’avait pas les moyens d’imiter les haut marnais lors de cette neuvième journée dans ce qui restera une rencontre de qualité médiocre. Il faut être deux pour faire un bon match.

Dans l’équipe de Martigues, il y a deux polonais qui font bonne impression. KAMINSKI, le pointu et un réceptionneur attaquant dénommé LOMACZ. Le premier a le profil idéal de l’attaquant de pointe. Avec ses 2.08 + une détente verticale normale et vous comprendrez que le type toise rapidement le contre pendant la seconde où il reste en l’air pour ensuite décocher des frappes à crever le ballon. Le deuxième est encore plus intéressant. Il a le physique de Pierre DESPROGES et dégage autant de charisme qu’un pied de marmite en fonte. Son jeu est en revanche, intelligent et il marque. Le type est capitaine et joue le rôle du rassembleur d’un groupe qui se connaît bien pour avoir joué ensemble pendant la campagne victorieuse pour l’accession à la Ligue B.

Lorsque l’on est supporter de football et que l’on devient un fan de volley, on emprunte facilement la voie de l’angélisme en comparant l’ambiance d’un stade de football et celle d’une salle de volley où les spectateurs sont des gens polis. Les joueurs de volley eux, se serrent la pogne avant et après le match alors que ce protocole s’est imposé timidement depuis peu en championnat de France de football. Depuis les gradins, le spectacle de ces joueurs qui se respectent et honorent par un comportement sain leur sport ne peut que faire chaud au cœur.

Il n’en est rien. En fait, c’est la guerre.

L’arme de destruction massive, c’est chambrer l’adversaire.

Les martégaux ne sont pas trop mal dans l’exercice.

Situation Numéro 1 :

KAMINSKI met un coup de grosse bertha pour un point facile. Avec une malice à peine dissimulée, il s’approche du filet et tout en s’assurant que le camp adverse le regarde, il fait mine de croquer le filet avec ses dents l’air de dire « vous avez vu les gars, j’ai faim ce soir ! ».

Situation numéro 2 :

CORDA , toujours du côté de Martigues, vient de mettre un gros block sur KISIAK qui a déjà la tête dans le seau. L’attaquant regarde fixement sa victime avec le sourire du vainqueur jusqu’à temps que le pointu remplaçant croise son regard. Les provençaux menaient déjà confortablement deux sets à zéro et n’avaient pas besoin de cela pour couler les lorrains mais il s’agit ici de miner son adversaire et de piquer son âme.

C’est vrai qu’on ne reverra Martigues qu’au mois de février. Faudra quand même surveiller si certains joueurs font preuve de la même arrogance. Si c’est le cas, la proximité du public et des joueurs dans la salle Jean MASSON promet quelques échanges doux amers. Pour être tout à fait honnête, reconnaissons que les joueurs du CVB ne sont pas complètement ingénus en la matière. Les performances au block de JIRI CEHRA lui permettent de temps en temps une conduite « border line » en termes de fair play.

Ca fait partie du sport me direz-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM   Lun 14 Déc - 15:00

Volley-ball :
une défaite au goût
particulièrement amer



Ligue B. Saint-Brieuc-Chaumont : 2-3. Face à un leader aux pieds d'argile, vendredi, les Briochins n'ont pas su achever le travail quand ils ont eu tous les atouts en mains.

Comment peut-on perdre une telle rencontre ? C'est la question que les supporteurs briochins, venus en nombre vendredi, se posaient à l'issue d'un match qui avait vu leurs favoris laisser échapper le gain d'un succès qui leur tendait les bras. Oui, comment est-il possible, quand on a dominé le premier set et que l'on mène 17-11 à suivre, de laisser l'adversaire revenir dans le match et empocher le gain du set ? A 17-11 dans cette seconde manche, il n'y avait en effet qu'une équipe sur le terrain. Solidaires et accrocheurs, à l'image du superbe douzième point remporté après avoir défendu trois attaques adverses, audacieux et ne fuyant pas leurs responsabilités offensives, les partenaires d'un Grimailovs des grands soirs étaient sur un petit nuage. Rien ne semblait pouvoir leur arriver. Et pourtant, subitement, tout a basculé !

Avec Cerha dans le rôle du sauveur côté visiteur. Jusque-là maîtres du filet, les locaux se sont faits contrer trois fois de suite par Jehri Cerha. Ce qui aurait pu n'être qu'un petit coup de moins bien a totalement déstabilisé mentalement les briochins. A 17-15, pour casser cette dynamique chaumontaise, Nénad Djordjevic a procédé à un double changement avec les entrées de Monneraye et Brouck en lieux et places de Faure Brac et Grimailovs. Mais le mal était fait. Côté visiteur l'espoir était revenu, et côté breton le mental volait une nouvelle fois en éclat. Revenu de nulle part, Chaumont égalisait de manière presque miraculeuse !

Cette nouvelle donne se confirmait dans le troisième set. Chaumont menait vite 14-9. Radovic entretenait un temps l'espoir en ramenant ses troupes à 20-18, mais en face Kardass savait achever la besogne (25-22). Les carottes semblaient cuites. Mais subitement, Radovic et Grimailovs parvenaient à réveiller leurs partenaires. Et là, en trois coups de cuiller à pot, ils surclassaient des leaders redevenus besogneux. A 17-11, on craignait un remake du second set, mais cette fois-ci ils ne lâchaient pas prise. La donne avait à nouveau changé de main à l'amorce du set décisif. A 11-11, tout restait possible. Mais à nouveau les nerfs locaux lâchaient. Chaumont tout heureux de l'aubaine n'avait plus qu'à cueillir une victoire inespérée.

Au moment du décompte final, cette défaite pourrait peser lourd. Car alors qu'ils avaient tous les atouts pour s'imposer et revenir à quatre points de leur adversaire, au classement les joueurs de N. Djordjevic se retrouvent à huit longueurs dans le ventre mou du championnat ! Et quand on sait que ce leader se nomme Chaumont, on se dit, au vu du match de vendredi, que la bande à Iouri Boriskevitch peut nourrir bien des regrets...

SAINT-BRIEUC - CHAUMONT 2-3

(25-19, 23-25, 22-25, 25-20, 12-15).

700 spectateurs.



SAINT-BRIEUC : 63 attaques (Radic 22), 11 blocks (Radovic 5), 4 aces (Radic 2), 27 points sur fautes adverses.



CHAUMONT : 66 attaques gagnantes (Rybnicek 26), 15 blocks (Cerha 8), 1 ace (Ogungbemi), 21 points sur fautes adverses

source/Ouest-France

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM   Lun 14 Déc - 15:07

Dunkerque s'en mord les doigts


SAINT-NAZAIRE - DUNKERQUE 3-2 (22-25, 23-25, 25-23, 25-18, 15-10)

Quand on est mené 2 sets à 0 et 21-23 dans le troisième, cela sent plutôt le sapin.


Mais c'est bien, avant la lettre, au miracle de Noël qu'ont assisté les spectateurs à Coubertin puisque les Nazairiens sont parvenus à renverser la tendance pour s'imposer face à des Dunkerquois qui ont sombré au fil des minutes.

Pourtant, le SNVBA avait raclé les fonds de tiroirs pour constituer une équipe. Satour, Pradet, Lecoq à l'infirmerie, c'était une grosse partie de la force de frappe qui était absente. Seulement, il y eut un grand Tahitien au centre, Fauura, et un exceptionnel Robin Tosatto dans le tie-break.

L'équipe de Gaël Bollengier peut s'en mordre les doigts. Elle avait dominé son sujet sous l'impulsion de Samuels et Chiapetti lors des deux premières manches. Hoefelmann distribuait les ballons à la perfection, la réception tenait bon face aux timides services adverses, le block était bien en place. Par deux fois, les Dunkerquois avaient fait le break à 11-15 pour s'imposer.

Le public était résigné, au retour des vestiaires, à assister à la curée. On s'y dirigeait tout droit avec un 21-23 qui aurait dû permettre à Dunkerque de conclure. Mais une grosse bourde du passeur et un sursaut d'orgueil en attaque des Nazairiens renversèrent la tendance. Ce petit coup du sort, les Nordistes ne s'en remirent jamais. Le SNVBA fit preuve alors d'énormes qualités mentales, retrouvant aussi son service. En face, les équipiers de Jeanlys sombrèrent au fil des minutes à l'image de ce tie-break où ils encaissèrent quatre blocks pour se faire mener 8-3, le dernier sur Samuels étant synonyme de victoire inespérée pour le SNVBA. •

MAXENCE PONROY

source/La Voix des Sports

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM   Lun 14 Déc - 15:33

Cambrai retourne la situation


ASNIÈRES - CAMBRAI 2-3 (25-21, 25-17, 22-25, 21-25, 12-15)

Cambrai va mieux, c'est indéniable. La troupe de Christophe Haffner, après Dunkerque et Saint-Nazaire, a réalisé à Asnières la passe de trois. Et pourtant, cette victoire était bien mal engagée !


Un premier set perdu sur le fil (25-21), le deuxième plus nettement (25-17), rien ne fonctionnait alors et Haffner a dû totalement changer sa stratégie pour déjouer les attaques du quatuor Zorgui - Vergoz - D'Almeida - Traoré.

Beaucoup plus assurée dans son assise collective, la formation du Cambrésis n'allait se détacher dans cette troisième manche qu'à 20-20. 22-25, la machine était relancée, alors qu'insensiblement, les Asniérois, malgré d'Almeida, se désagrégeaient collectivement dans un quatrième set perdu 21-25.

Asnières déchantait de nouveau dans sa salle des Courtilles dans ce cinquième set bien engagé par le camp cambrésien : 1-3 puis 5-8, 8-10, 9-12, 12-12 et 12-15 pour finir, malgré une ultime tentative de retour asniérois.

La hargne et la détermination avaient changé de côté. Plus rien ne pouvait arriver à ces Cambrésiens revenus du diable Vauvert pour un succès sur le fil, dans le sillage du pointu bulgare Galin Radichkov, bien alimenté il est vrai à la passe par le Croate Juré Kvesic. « On a pris le bouillon dans les deux premiers sets, surtout dans le deuxième. Il fallait changer quelque chose, dit Christophe Haffner. J'ai fait passer Aso au centre et Gingreau comme deuxième pointe, à côté de Radichkov, deuxième attaquant à la place de Meyer. Cette deuxième solution a plutôt bien fonctionné. Avec nos deux blessés, je suis contraint d'improviser quand la première solution ne marche pas ! » •

JACQUES COUDURIER


source/la voix des sports

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM   Lun 14 Déc - 15:39

Harnes déjoue après un set


ORANGE - HARNES 3-1 (19-25, 25-18, 25-23, 25-12)


Orange débuta le match la peur au ventre, à la différence de Harnes, de suite en action par Grégory Capitaine. Romann montra l'exemple en défense pour Pascual en pipe (12-10, 14-12). Le manque de sérénité était toujours présent sur les ballons de relance qu'Orange gâchait trop souvent (15-18).

Comme le jeu offensif était trop basé sur Ossosso, une moindre défaillance se payait comptant (19-25).

Mais Orange réagit collectivement. Strelhau, au contre, permit de faire un premier break (11-9). Une avance que les Vauclusiens allaient dans un premier temps faire fructifier, avant de laisser l'adversaire revenir dans la partie (19-18). Mais un point rapidement sifflé contre les Nordistes perturbait leur concentration. Orange, et ses expérimentés Ossosso et Strelhau, en profitaient. Malgré 22 fautes contre 5, Orange égalisait (25-18).

Le catastrophique début du troisième set ne fut pas rassurant. Graulière donna des signes de faiblesse et Bouanda se régala (1-6). Mais Harnes n'allait pas être capable de capitaliser cette avance. Après trois blocks, Pascual montra l'exemple (11-11). Les deux équipes se répondaient coup par coup. Orange remporta le set sur une faute sévère sifflée au passeur Dillies (25-23).

Le coach nordiste tenta son dernier joker, avec le jeune passeur Boutier. Un choix qui perturba totalement la dynamique offensive nordiste, alors que Perez, Strelhau et Romann démontraient que des services flottants étaient plus efficaces (5-0). Harnes, si homogène, lâchait même en défense (13-4, 25-12).•

source/la voix des sports

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM   Lun 14 Déc - 19:15

Noir c'est noir !


Diminué par les absences de Taghin et Demésy le Nancy Volley n'a pas tenu la distance face à Martigues.

MARTIGUES BAT NANCY VOLLEY MAXÉVILLE /JARVILLE : 3-0.
Les sets : 23-25 (26'), 21-25 (26'), 17-25 (24').


MAXÉVILLE._ Avant la trêve, le Nancy Volley va disputer un match à six points à Brive. Le déplacement en Corrèze s'annonce crucial suite au revers des troupes d'Emmanuel Dumortier devant Martigues.

En concédant un second revers d'affilée après leur faux pas à Lyon, les Maxévillois se sont littéralement mis dans la panade.
Certes, le coach nancéien pourra arguer que les blessures d'Adrien Taghin (entorse à la cheville) et Guillaume Demésy (genou) en fin de semaine avaient déjà largement compromis les chances nancéiennes. D'autant que Christian Fuahéa, confronté à des problèmes familiaux, avait dû passer la semaine à Paris. Et pour couronner le tout, Alexandre Hentzen, grippé, n'a pas pu suppléer Cantamessi à la passe. La poisse !

Explosion en plein vol

Pour cette rencontre, Emmanuel Dumortier avait choisi de lancer à la pointe Philippe Kiciak. L'ancien Spinalien n'a fait illusion que pendant 22 points dans le premier set, signant au final un peu flatteur (10/25).

C'est d'ailleurs dans cette première manche que le Nancy Volley montrait son plus beau visage de la soirée. S'appuyant sur des réceptions parfaites d'Ilié ou de Zach, Cantamessi pouvait mettre sur orbite ses attaquants, dont le stratosphérique Coloras (8-7). Certes, Martigues et les 2,08 m de Kaminski, son pointu polonais, aplatissaient quelques ballons dans le camp maxévil- lois. Mais Nancy tenait bon grâce aux smashes à trois mètres de Kiciak (16-14). Utilisant à merveille le punch de ses centraux, le Nancy Volley maintenait l'écart (22-20). C'est alors que Kiciak envoyait une attaque dans le filet. Martigues prenait pour la première fois les devants (22-23) et empochait même le set sur une faute au service de Cantamessi (23-25).

Même si Zach et Coloras ne lâchaient pas l'affaire, trois nouvelles attaques hors ligne de Kiciak faisaient les affaires de Martigues (5-5). Sérajnik, le passeur provençal, se faisait alors une joie de servir Kaminski et le rusé Lomacz ou de mystifier ses adversaires sur des services dans les zones de conflit. Malgré tout, un contre de Cantamessi et une roulette de Zach rapprochaient les Jarvillois du second temps mort technique (15-13). Mais l'infernal Kaminski allait encore hausser le ton (16-18 puis 18-24). Les trois balles de set sauvées par Nancy ne servaient à rien (21-25).

Dans la dernière manche, le collectif maxévillois se désagrégeait rapidement. Malgré quelques soubresauts de Harabagiu et Lapinta, les locaux explosaient en plein vol (17-25). Rideau

source/L'Est Républicain/via le site du Nancy Volley

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson



Dernière édition par taylor le Lun 14 Déc - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM   Lun 14 Déc - 19:20

L'ALCM y a mis du cœur


Ligue B Fessés le week-end dernier à Martigues (0-3), les volleyeurs de Canteleu/Maromme avaient à cœur de se faire pardonner à domicile devant Brive. Ils l'ont fait avec la manière (3-0).

Cette équipe a de l'orgueil. Elle retient les leçons aussi. Battue lors des deux dernières journées de Ligue B par Lyon (2-3) et Martigues (0-3), l'Amicale Laïque Canteleu/Maromme (ALCM) a rectifié le tir avec la manière samedi soir dans sa salle face à Brive (3-0). Elle le devait. Pour éviter que le doute s'installe déjà, pour retrouver la première moitié du classement ensuite, pour effacer deux dernières sorties en demi-teintes enfin. « On avait à cœur de bien faire après la mésaventure de la semaine passée à Martigues, reconnaît Bertrand Morelle, le capitaine haut-normand. On devait absolument prendre ces trois points pour aller à Chaumont, le leader, sans pression. Grâce à cette victoire, cela va être le cas. »

D'autant plus le cas que face aux Corréziens, les protégés de Wojtek Fabianczyk ont assuré et, surtout, se sont rassurés. Un peu poussifs physiquement lors deux dernières journées, pas toujours en réussite ou heureux dans leurs choix tactiques, les Haut-Normands ont donné le bâton pour se faire battre contre Lyon et Martigues. Samedi, le bâton, ils l'ont gardé pour eux. Pour assommer une équipe de Brive qui n'a jamais été en mesure de prendre le dessus. Solides en réception et au contre, tranchants en attaque et au service, les volleyeurs de Canteleu/Maromme ont réussi face à Brive le match quasi parfait. Bien aiguillés par un Martin Mikula dont les choix à la passe se sont révélés particulièrement judicieux.

Les bons choix de Mikula

Critiqué pour ceux-ci lors des deux derniers matches, il a, cette fois, parfaitement alterné entre ses centraux, ses attaquants et ses propres initiatives. D'où un scoring plutôt bien partagé entre toutes les composantes de la formation haut-normande. « Tout le monde a participé à cette victoire, se félicite Bertrand Morelle. Ce soir (samedi), tout s'est bien passé. On a bien tenu en réception alors qu'eux ont été considérablement gênés par nos services. C'est le match dont on avait tous besoin pour retrouver confiance. »

D'une victoire avec la manière donc. Sans sueurs froides et sans trou noir. « Cela faisait quelques fois qu'on perdait 2-3 après avoir mené 2-0. Là, pour éviter ça, on a poussé d'entrée de troisième set. On s'est bien concentré pendant les dix minutes de pause entre les deux manches pour ne pas retomber nerveusement. On y est parvenu et, au final, on a été solide du début à la fin du match. »

La récompense était au bout. Samedi, face à une équipe de Brive certes avant-dernière, l'ALCM a fait ce qu'il fallait pour vivre des fêtes de fin d'année tranquilles. Ce week-end, face à Chaumont, leader invaincu, ce ne sera quoi qu'il advienne que du bonus pour les Seinomarins.
Matthias Rogier


A Canteleu, Canteleu/Maromme bat Brive 3 sets à 0 (25-18, 25-20, 25-21).


source/paris-normandie

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM   Lun 14 Déc - 20:49

La revue de presse du 14/07 débute par l'article de Ouest-France sur la victoire du CVB en terre Bretonne.

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Copy
Medaillé d'or
Copy

Nombre de messages : 2518
Age : 49
Localisation : petite tribune
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM   Mar 15 Déc - 13:09

Merci Taylor pour les articles

"La récompense était au bout. Samedi, face à une équipe de Brive certes avant-dernière, l'ALCM a fait ce qu'il fallait pour vivre des fêtes de fin d'année tranquilles. Ce week-end, face à Chaumont, leader invaincu, ce ne sera quoi qu'il advienne que du bonus pour les Seinomarins."

La motivation sera t-elle- au rendez -vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM   Mar 15 Déc - 16:48

Volley-ball : Thierry Rose :
« Surpris, mais pas effrayés »




Thierry Rose (en médaillon), co-président (avec Pierre Belleil) d'une UGS Nantes-Rezé
en pleine dynamique de succès, sait où il veut aller dans un projet
qui veut allier dimension métropolitaine et universitaire.
Photo : Ludovic Failler.


Ligue B. Depuis samedi Nantes-Rezé est co-leader. Thierry Rose, son co-président, nous éclaire sur une émergence qui ne doit rien au hasard.

Promu en Ligue B, Nantes-Rezé est aujourd'hui, après 9 journées, co-leader de ce championnat. En êtes vous surpris vous-mêmes ?

Il faut être honnête, oui, nous sommes surpris. Maintenant, je ne suis pas surpris du comportement des joueurs et de celui des deux coaches, Martin Demar et Eric Martin, et de leur assistant Jérôme Berger. Car lorsque nous avons travaillé cet été, avec les difficultés que l'on sait, on a tout de suite senti leur degré de motivation. On a affaire à de très grands professionnels. Quand Martin est arrivé en France, j'ai eu des échos du milieu du volley qui me disaient : vous avez pris un très très grand entraîneur.

Comment s'est fait ce choix ?

Depuis qu'on a recruté Eric Martin, l'objectif était de travailler sur sa reconversion. Mais la refonte de la Ligue B fait qu'on ne peut pas être entraîneur et joueur. Donc Eric a choisi de se positionner comme joueur. Et ça faisait un an et demi qu'il nous parlait de Martin Demar, son ami. De sa volonté de prouver en France qu'il pouvait écrire aussi de belles pages en tant qu'entraîneur, après avoir été un grand joueur. Donc, dès fin avril, le contact a été noué par Eric.

Quelle empreinte ces deux hommes mettent-ils sur cette aventure ?

Avec Martin, on a apporté de la rigueur à l'entraînement. De la diversité dans les séances, et l'expérience internationale (200 sélections). Eric, lui, apporte toute sa connaissance du volley professionnel français, Pro A ou Pro B. Connaissance des joueurs, des salles... En outre, il a aussi valeur d'exemple pour la façon dont il a su allier hautes études et sport de haut niveau.

C'est aussi un réseau qui a permis de construire, un peu à la hâte, un effectif aujourd'hui respecté...

On a donné notre accord oral à Martin Demar mi-mai. Mais on n'a eu un feu vert de la DNCG que le 8 juillet. On a géré cette période de transition, et rassuré un entraîneur qui faisait un travail énorme dans les pays de l'Est à l'époque, pour prendre des contacts. Mais sans pouvoir signer. On a donc travaillé par mail, par téléphone, alors qu'on ne se connaissait pas. Il y avait donc un rapport de confiance essentiel. Mais le grand coup de chapeau est à tirer à Eric pour tous les contacts français, et à Martin pour avoir su garder sous le coude des joueurs dont on apprécie aujourd'hui la valeur.

Avec notamment la perle rare de la Ligue B, votre passeur Martin Repak...

Oui, on en parle beaucoup. Mais pour être un très bon passeur, il faut une très bonne qualité de réception, et Eric Martin est en train de retrouver toute sa jeunesse. Avec un Ondrusek qui stabilise tout ça, un Moussa qui joue son rôle. Mais c'est vrai que Martin Repak est impressionnant par son côté stratège. Il est imperturbable. Et il s'entend très bien avec Martin Demar qui a aussi fait un recrutement fin à ce niveau.

C'est-à-dire ?

Il sait que Jakub Salon a joué avec Martin Repak. Il sait aussi que Roman Ondrusek a joué avec lui. On a donc 50 % d'une équipe qui a déjà joué ensemble au moins une année, dans la relation réception-passeur ou dans la relation passeur-attaquant. Ce n'est pas neutre. Mais il faudrait parler de tous les joueurs, de Jérémy Lof qui est dans le projet depuis le début par exemple.

On parle de Ligue A. Tout cela ne va-t-il pas trop vite ?

Mais nous, on n'en parle pas ! On explique qu'il y a 4 ans, quand on a construit le projet, c'était pour montrer que le volley pouvait s'inscrire dans la métropole. Et là, on constate qu'à Rezé ou à Nantes, on remplit les salles. Que la fréquentation de notre site internet est en augmentation considérable. Que plein de gens reviennent dans le projet de différentes manières. Donc, on voit que le volley a sa place ici. Après, il faut travailler sur la stabilisation, avec des idées différentes puisque nous n'avons pas la notoriété d'autres sports. On vient d'ailleurs de recruter un chargé de développement.

Mais en tant que dirigeant, vous posez-vous la question : et si la Ligue A, c'était pour cette année ?

Aujourd'hui, on accélère un certain nombre de relations, privées et publiques. Mais on ne réfléchit pas à une saison. On est dans un projet de trois ans. Si ça va trop vite, nous ne sommes pas effrayés...


Recueilli par P.-Y. ANSQUER.

source/Ouest-France

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM   Mar 15 Déc - 17:51

Ligue B : le CVEC poursuit sa série de victoires




Raymond Aso et les Cambrésiens
retrouvent des couleurs en cette fin
d'année. PHOTO: VINCENT BERTIN


C'est à croire que le CVEC a attendu qu'arrive sa poignée de supporters dans le deuxième set, samedi soir à Asnières, pour enfin entrer de plain-pied dans une partie que les locaux maîtrisaient pourtant depuis le début. Car par la suite, la solidité asnièroise s'est effilochée et les Cambrésiens, revigorés durant la pause, sont allés chercher leur troisième victoire d'affilée !

Une fois n'est pas coutume cette saison en championnat, la pause a fait un bien fou aux Cambrésiens samedi soir à Asnières. « On a bu le bouillon pendant les deux premiers sets et à 25-17 dans le deuxième, on n'y était même plus du tout, avouait à l'issue du match Christophe Haffner, le coach nordiste. Ma première solution n'ayant pas fonctionné, j'ai donc opté pour la seconde avec Aso au centre et Gingreau comme deuxième pointe à la place de Meyer. »

Geoffrey Meyer (24 points)... LE détonateur cambrésien samedi soir.

À 22 ans, l'attaquant d'1,90 m, formé à Cambrai, aura causé bien des misères aux Asnièrois, lesquels purent compter tour à tour sur Zorgui, Vergoz, Groussiaut, D'Almeida et Traoré comme forces de percussion au filet. Des Asnièrois bien en peine toutefois pour trouver la parade suite au changement de stratégie appliqué par Christophe Haffner. « Actuellement, on n'est pas dans une bonne configuration avec nos deux blessés. Lemaire ressent toujours de douleurs au dos, dues à une fracture ancienne d'une vertèbre. Et Peris souffre toujours d'une déchirure au mollet. Cela modifie donc considérablement notre approche des matchs. C'est pourquoi il faut s'adapter en permanence et toujours continuer à y croire même quand ça ne tourne pas bien comme ce fut le cas ce soir (samedi) lors des deux premiers sets. C'est ce qu'a fait l'équipe et c'est cela qui est magnifique. C'est bon pour la confiance. On a enclenché à Dunkerque (victoire 2-3) un travail. On continue la série. Et il faudra sans doute se sortir les tripes, une fois encore, samedi prochain face à Saint-Brieuc. »

En attendant, cette saine et belle réaction cambrésienne permet d'afficher au grand jour d'indéniables et admirables ressources morales et collectives dans un championnat où Christophe Haffner espère prendre au plus vite ses distances avec la zone de relégation où figurent actuellement Saint-Nazaire, Nancy, Brive et Harnes. « Ce championnat est homogène. Chaque club est appelé à connaître des hauts et des bas. Il faut se battre jusqu'au bout et être solide dans les têtes car personne ne veut descendre. »

Des hauts et des bas, des prouesses et des désillusions... Une situation vécue par Asnières dans sa salle et ce, une semaine tout juste après être allé infliger sa première défaite de la saison (2-3) au leader, Chaumont. Très jeune, cette équipe des Hauts-de-Seine (23 ans de moyenne d'âge contre 27 côté Cambrésiens), dirigée par un tout jeune entraîneur, Cyrille Boulongne-Evtouchenko, a connu trop de sautes de régimes samedi soir. Côté Cambrésiens, en revanche, la constance a permis de renverser une situation pourtant mal embarquée.

Désormais, Christophe Haffner a toute la semaine pour préparer psychologiquement ses joueurs à la réception des Briochins, battus samedi par Chaumont (2-3).
Une équipe qui sera donc revancharde.
• JACQUES COUDURIER

source/la voix des sports

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM   Mar 15 Déc - 18:02

Dunkerque
peut nourrir des regrets !


Alors que les Dunkerquois menaient deux sets à zéro et 21-23 dans le troisième acte, ils ont subitement craqué ...

, pour finalement laisser filer le match au tie-break (2-3). Si mathématiquement, la situation n'est pas catastrophique, la manière a inquiété, samedi. Il faudra désormais évacuer cette déception pour repartir de l'avant et ainsi rééquilibrer un bilan qui reste, pour l'heure, négatif : quatre succès, cinq revers.

Retour en arrière. Troisième manche : Dunkerque est à deux points du match. 1'30 et quatre fautes directes plus tard Saint-Nazaire conclut 25-23. C'est le tournant d'une rencontre dont le scénario échappe encore au coach, Gaël Bollengier. « On se doit de conclure 0-3, mais nous n'avons pas été capables de tuer le match. Ça se joue dans la tête. Aujourd'hui encore, c'est l'incompréhension qui domine. »

Comment expliquer une telle déroute alors que l'effectif avait jusqu'ici fait preuve d'une force mentale impressionnante dans ce championnat ? « On manque de sérénité, de lucidité, c'est une contre-performance totale », poursuit le coach. « Plus que la frustration, c'est la colère qui parle. Chacun doit prendre ses responsabilités pour conclure à deux points du match et subitement, on se défile... »

Dommage car, en gagnant 0-3, DGL se serait repositionné à la cinquième place, à deux points du podium. Au lieu de ça, le premier relégable n'est plus qu'à quatre points. C'est dire si la victoire face à Asnières, dimanche, sera impérative. D'ici là, les joueurs seront invités à se serrer les coudes et à resserrer les boulons. Des espoirs aux actes, il reste un pas à franchir. •
B. V.
SAINT-NAZAIRE - DUNKERQUE : 3-2 (22-25, 23-2, 25-23, 25-18, 15-10).

source/la voix des sports

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM   Mar 15 Déc - 18:07

Pour sûr qu'à ce rythme
le HVB y va tout droit


La situation du Harnes Volley-Ball ne s'arrange pas. Une nouvelle fois sans voix, ...
l'action harnésienne s'est terminée sans éclat contre un adversaire pourtant placé également dans le même créneau à savoir le cadre de la course au maintien.

Faut-il y voir un signe ? Toujours est-il que la nouvelle performance du HVB chez un concurrent direct à de quoi alarmer. Les Harnésiens soumis à la pression des Vauclusiens ont fait pâle figure, le gain de la première manche (19/25) n'étant qu'un simple feu de paille, juste de nature insidieusement à mettre le feu aux poudres. « C'est certain que si l'on ne trouve pas rapidement la parade on sera vite en grande difficulté.
» estime Jacques Cuvillier, le président.

Le mal est-il si profond, de nature à ne plus permettre l'espoir ? Harnes manque dans le jeu de caractère et surtout de constance à l'effort. Un constat déjà maintes fois décrié mais qui au fur et à mesure des matches prend un poids de plus en plus fragilisant. Contre Orange, les Artésiens sont trop vite rentrés dans le rang et surtout n'ont pas eu la profondeur d'action de leur hôte.

Les chiffres sont là. L'ASON a finit avec un relatif succès offensif et un réalisme certain avec quatre éléments essentiels (Ossosso 23 points, Pascual 16 points, Strehlau 13 points, Zavorotnijs 11 points). Au final, une réussite cumulée de 63 points alors qu'en face Harnes n'affolait pas réellement les compteurs, les deux meilleurs marqueurs, Capitaine et Bouanda, émargeant respectivement à 14 et 9 points.

Le HVB manque-t-il d'un leader ? Les récentes pistes explorées pour s'attacher les services d'un finisseur peuvent aller dans ce sens mais Jacques Cuvillier veut peser avant tout le pour et le contre. « C'est une éventualité. A nous aussi de pouvoir anticiper et de prendre les bonnes décisions. » Un acte qui passera de toute manière via l'aval de la DNACG (contrôle de gestion) et qui ne sera pas entériné de suite. « Une sérieuse remise en cause s'impose. » clamait Maxime Dillies.

Il faudra impérativement s'exécuter à très court terme, la place de lanterne rouge devenant désormais bien lourde à porter et à assumer. •
SÉBASTIEN RENAUT (
CLP)
AS ORANGE NASSAU - HARNES VB (Ligue B, 9e journée) : 3/1 (19/25, 25/18, 25/23, 25/12).

source/la voix des sports

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taylor
Medaillé d'or
taylor

Nombre de messages : 6642
Localisation : le centre court de wimbledon
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM   Mar 15 Déc - 20:59

La revue de presse du 15/12 commence page précédente par l'interview de Thierry Rose président de l'UGS NANTES-REZE.

_________________
"pour être un champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait."
                     Sugar Ray Robinson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journée 9 SAINT-BRIEUC CAVB / CVB52 HM
Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
 Sujets similaires
-
» Aix-les-Bains/Saint-Brieuc
» Duathlon de Saint Brieuc
» Amical Saint-Brieuc vs Albatros
» Photos des bus de Saint-Brieuc.
» Petite journée à Saint Salvayre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du CVB 52 HM :: Equipes :: Ligue B-
Sauter vers: